Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Abigaïl Evans....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Abigaïl Evans....   Lun 25 Jan 2010 - 19:04



Nom & Prénom ;

Abigaïl Evans.

Sexe ;

Féminin

Race ;

Esprit malin

Age approximatif ;

physiquement, elle a 10 ans. Pour le reste... Il lui semble que cela fait une éternité qu'elle parcourt le monde. Elle doit avoir une soixantaine d'année en réalité.

Emploi dans l'hôpital ;

Cuisinière.




Physique ;

C'est un esprit malin, donc cela parait évident, elle a une apparence d'enfant modèle. Pourtant deux descriptions sont nécessaires car la gamine peut se transformer en une adulte dans certains cas!



Sous sa forme enfantine, elle a donc de longs cheveux noirs et soyeux naturellement raide qui descendent jusqu'au milieu de son dos quand elle les laisse détachés. Ce qui arrive rarement puisqu'elle les attachent quasiment toujours avec un noeuds imposant rouge et blanc. On peut parfois même la voir avec une toque de chef sur la tête, un rouleau de pâtissier à la main, arborant fièrement ses tâches de farines et de chocolat... Si vous réussissez à caresser le sommet de son crâne, ce qui n'est pas gagné, vous pourrez sentir deux légères protubérances, ce sont bien des cornes,vous ne rêvez pas, mais elles sont invisibles si vous ne mettez pas le nez dessus. Ses yeux enfantin sont entièrement rouges barrés par une pupille féline d'un noir profond. Abi a également deux rangées de petites dents pointues et des mains fines de pianiste même si elle n'a jamais touché un instrument de sa vie. Elle est petite taille, 1m40 et pèse environ 30 kg...On pourrait croire qu'elle n'a pas de force, mais il ne faut pas s'y fier. Elle est capable dans ses accès de colère, d'envoyer valser des objets pouvant peser deux fois son poids... Ses bras et ses jambes sont d'une finesse extrême si bien que l'on pourrait craindre qu'ils ne se brisent... Sa peau est d'une douceur de pêche et ses lèvres ont la couleur des roses à peine écloses... Bref, elle est la perfection faite petite fille... Elle a autour des poignets deux fines cicatrices ainsi qu'une autre qui zèbre son dos de l'omoplate gauche à la hanche droite...

Sous sa forme 'adulte' maintenant:



Si sous sa forme d'enfant, Abi est un modèle de douceur et de pudeur, on ne peut pas en dire autant de sa forme adulte. Tout d'abord, pour une raison bien simple, c'est que la différence de corpulence génère la destruction de ses vêtements... Alors imaginez, en plein milieu de la conversation, la gamine que vous êtes en train de gronder se met à pleurer et soudain à sa place apparait une femme quasiment nue à l'allure provocante... Le choc. Car provocante, elle l'est. La plupart du temps, elle apparait coiffée de petites couettes ébouriffées, avec une frange violette dont une des mèches lui descend jusqu'au nombril. Ses lèvres deviennent pulpeuse et sensuelle et ses yeux prennent la couleur d'un lac glacé. D'un bleu éclatant.... Elle passe de son petit mètre quarante à un mètre soixante-huit tout à fait honorable... Sa taille est fine et ses hanches ont l'arrondie parfait de ces femmes qui sont nées pour tenter. Ses mains aux ongles peint de noirs appellent les baisers, ses bras fin,déliés, comme ses jambes encouragent la caresse. Tiens, d'ailleurs sur ses bras sont tatoués des fausse résilles déchirées. Sa poitrine est bien plus importante, c'est logique.

Elle à donc le corps d'une jolie jeune femme de 25 ans... Sa peau reste douce comme celle d'un bébé... elle représente la féminité à l'état pur. Ses hanches, sa poitrine, ses jambes...




Caractère ;

Abi est une petite fille tout à fait normale... Mis à part le fait qu'elle est un esprit malin, elle est aussi humaine que vous et moi. Elle a deux passions dans la vie, la cuisine et faire des farces ... Elle cuisine essentiellement des pâtisseries... Avec un plaisir particulier pour les tartes à la crème qui peuvent servir autant à être mangées qu'à être lancées... C'est une gamine au caractère bien trempé qui ne se laisse pas marcher sur les pieds... Elle est aussi grossière que colérique et préfère taper d'abord et discuter après... Elle est l'image même de ces gens dont la joie de vivre est insupportable pour tous ceux qui l'entoure... Peut être est ce dut au fait qu'elle exprime cette joie de vivre en jouant des tours à tous les patients et même aux personnels de l'hôpital... Elle possède une part de mystère qu'il est très difficile de comprendre et même de percevoir. Pourtant, derrière sa façade d'enfant dissipée et vulgaire, se cache une face plus sombre qui n'apparaît que lorsqu'elle s'énerve pour de bon. Pour finir, elle éprouve un attachement tout particulier pour Peppers, le poney qui ne l'a pas quitté depuis qu'elle s'est révélée à son destin d'esprit malin... Elle l'aime comme un frère et lui parle comme à un humain.. De toute manière elle considère qu'il est au-dessus des autres animaux et même parfois des êtres humains... Malgré toute cette agitation, elle peut faire preuve d'une concentration autant pour faire une farce ou pour réaliser un gâteau... Pour le reste, à vous de découvrir ce qui se cache derrière son charmant minois. Petit point de détail, elle est très gourmande, fait assez gênant pour une pâtissière, car elle a tendance à gouter les gâteaux qu'elle cuisine...Pour finir, elle est très fière de ses mains et en prends un soin tout particulier, allant jusqu'à piquer des crises si quelqu'un venait à la blesser à cet endroit, durant ses crises une surprise pourrait bien vous attendre...



La lune rousse se reflète sur les eaux calme du lac... L'air est chargé du parfum des belles de nuit. La neige tombe, doucement et de doux flocon se pose sur les arbres, les pierres et la terre, sans un bruit, recouvrant tout d'un linceul glacé...En s'enfonçant dans la forêt, on tombe sur une clairière. Un lieu enchanteur qui est pourtant le théâtre d'un carnage abominable... Des éclaboussures sanglante macule la poudre blanche. Un corps recroquevillé, et sur plusieurs mètres aux alentours, du sang, partout, imbibant le sol, dégoulinant sur l'être prostré.Pas un frémissement n'agite les environs, pas un bruit ni un signe de vie. Comme dans un conte de fée, la foret semble s'être arrêter de vivre à l'apparition de cette créature trempée et gelée.

Abigaïl Evans... Une petite fille comme les autres... A peu de chose prés... Un gout démesuré pour les farces, de plus ou moins bon gout... Elle sent peu à peu tout ses membres s'engourdir... Ses paupières se font de plus en plus lourdes et, même si le froid anesthésie quelque peu la douleur, elle ressent quand même la brûlure de sa poitrine, là ou l'eau glacée s'est insinuée avant qu'elle ne réussisse à s'extirper du fleuve... elle sent les articulations qui se durcissent, son regard vague est posée sur une plume engluée de sang qui repose dans la neige... Les souvenirs affluent comme pour lui rappeler que si elle en est arrivé là, c'est uniquement par sa faute.Des larmes amères roulent maintenant sur la peau satinée de ses joues... Elles coulent le long des hématomes de son menton et vont geler dans les herbes glacée. Qu'est ce qui a changé depuis sa naissance? Pourquoi est elle ici avec ses plaies et ses bleus... Cela fait partit de son histoire, et ce n'est qu'à cet instant alors qu'elle agonise dans la neige qu'elle prends enfin le temps de se pencher sur son passé.

Au commencement il y avait un enfant, une enfant comme les autres... Mais dans un monde où tout n'est que sérieux et silence, elle était vraiment trop bruyante et agitée... Toujours a méditer un mauvais coup, une farce quelconque...Elle rendait la vie dans son petit village d' Irlande insupportable... Au début, quand elle était trop jeune pour réfléchir convenablement, elle se contentait de petites blagues sans gravité... Mais au fur et à mesure qu'elle grandissait, son génie pour le mal se faisait de plus en plus impressionnant et elle rendait les habitants complètement fou... Comme elle n'avait pas de famille, elle trainait toujours dans les ruelles, volant ce qui lui était nécessaire pour vivre, et transformant les vie des gens en cauchemar... La petite peuplade laissa passer pendant un certains temps ces écarts de conduite... Mais jusque là, personne n'avait put prouver que les roues sciées, les sangles découpées et les serrures cassées, étaient de sa faute...

Un jour pourtant, elle fut surprise en train de renverser un pot de vers aux pieds des poutres soutenant les murs de l'église... Toutes les personnes présentent furent alors prisent de frénésies... Elles se mirent à lancer des pierres sur la gamine... Puis, elles attrapèrent Abi et la jetèrent au fond d'une charrette... Elle entendit les discutions qui traitaient d'elle et de ce que l'ont allait faire d'elle... Pour la première fois, elle ressentit la peur... Il fut décider qu'elle serait envoyée au fin fond des landes pour y être abandonnée... A partir de là, ses souvenirs se confondaient dans une brume douloureuse... Et puis le noir...

La neige, à nouveau... Abi émergea doucement de ses souvenirs... Un ricanement lui secoua la poitrine... Ils avaient fait bien plus que l'amener simplement au loin. Elle aurait été incapable de calculer le nombre de coup qu'elle avait reçu et combien de ses os étaient brisés.Elle avait été trainée dans la boue au sens propre comme au sens figuré. Elle se vit assez facilement morte, perdue dans cette clairière isolée. Elle se voyait très bien mourir ici... Elle ne pouvait plus marcher, ni exercer son art... Au bout de ses bras, plus de petites menottes pour cuisiner... Plus rien, plus aucune possibilité de faire ce qui lui plaisait vraiment...

Ses paupières si lourdes ne demandaient qu'à se refermer mais la colère, encore elle, la maintenait éveillée. Le froid aussi...Son corps meurtrit refusait de répondre à ses sollicitations, si bien qu'elle se contenta d'observer le monde vu du sol... Elle découvrit une terre grouillante de vie d'insecte et de petit animaux... Certes cela semblait sans aucun intérêt mais quelques chose attirait le regard de la petite fille farceuse vers le sol plutôt que vers le ciel. Soudain, une boule humide vint se loger dans son cou, aspirant l'air bruyamment... Puis une langue, douce, passa sur sa joue et Abigaïl découvrit que, même quand tout semble perdu, il reste toujours quelque chose pour se remettre debout. Devant elle apparut un poney... Pas une bête de concours superbe de poils, de crinière et de muscle non...Mieux que ça... Une miniature, réplique parfaite d'un frison grandeur nature... Sa crinière obscure, au crins fins et ondulés trainaient jusqu'au sol, comme sa queue en panache... Des muscles saillants et une robe lustré... Un vrai petit cheval du diable... Ses naseaux diffusaient une brume opaque et ses sabots frappaient le sol caillouteux, produisant des gerbes d'étincelles . avec son harnachement rouge sang il paraissait sortit d'un conte de fée, ses yeux bleus étaient fixés avec intérêt sur la gamine.L a petite perdue tendit la main pour s 'agripper au poils soyeux de l'équidé, et réussit l'exploit de se relever. Des points noir tourbillonnèrent devant ses yeux mais elle réussit à garder conscience. Elle observait l'étrange animal qui lui aussi la dévisageait toujours. Soudain, il s'approcha et s'agenouilla tout prés d'elle et attendit sans un mouvement autre que sa respiration...

Instantanément, l'enfant a demi mort comprit le désir de l'animal et se hissa en gémissant sur le dos musclé de l'étalon.Ce dernier bondit, sans ménager les os brisés de sa cavalière et s'élança a travers les arbres et les rochers.Rassemblant les dernière forces qu'il lui restait, la jeune fille s'agrippa de toutes ses forces au collier glacé et se laissa a nouveau glisser dans l'inconscience. Elle ne put donc pas voir ce qui se passait durant le trajet... Et pourtant, quel étonnement elle aurait sans doute ressentit, devant la vitesse, l'adresse du poney... Il bondissait comme un démon, de branche en branche, d'arbre en arbre... Jusqu'à s'arrêter dans une autre clairière... Alors, des centaines d'enfants, tous plus adorables les uns que les autres, s'approchèrent du frison qui piétinais dans l'herbe tendre... Ils s'approchèrent et effleurèrent les jambes de la gamine, sa taille et ses cheveux... Leurs rires, enfantins et pourtant effrayant, retentirent dans la forêt et toutes cette petite troupe disparut...

Plusieurs jours plus tard.

Lorsqu'elle entrouvrit ses paupières ce fut pour se retrouver dans un endroit étranger... une grotte étrangement éclairée. La chaleur du feu rendait des forces à la petite fille qui parvint a se relever. Dehors, le soleil brillait mais il était masqué par des vapeurs de souffre et de nuages de poussière. un peu plus loin, l'étalon noir paissait tranquillement... Maintenant que la lumière éclairait son pelage les centaines de cicatrices qui le recouvrait apparaissaient clairement...

Abi parvint à se lever et en fut étonnée...Ses os semblaient en bon état et son corps... différent. Sa tête lui faisait un mal de chien mais le besoin qu'elle avait de sentir l'air sur son visage était plus fort que tout. Elle leva les bras et son cri de surprise fit sursauter l'animal... Ses mains... Ses mains étaient de nouveau là... Elle se mit à rire comme une enfant sans pouvoir s'arrêter...Elle se glissa hors de la caverne en titubant et descendit le chemin qui longeait la falaise.Le soleil lui brulait les yeux et l'empêchait de distinguer chaque détail.Tout semblait plus grand ici. Une étendue scintillante semblait l'appeler et elle s'approcha lentement tentant d'éclaircir ses idées embrumées. C'est à ce moment là que, malgré tout ses efforts elle ne put se souvenir de sa vie d'avant...d'avant sont réveil, il ne lui restait rien qu'une nouvelle vie qui s'offrait à elle...Son regard tomba alors sur son reflet dans les cristaux qui se dressait dans le sable.

De la petite fille maigrelette, il ne restait rien... Elle dévisageait a présent une enfant en pleine santé, au cheveux soyeux et aux yeux pétillants. Un léger hoquet de surprise lui échappa quand elle comprit soudain pourquoi elle avait si mal à la tête... Sur son crâne se dressait une petite paires de cornes a peine visible.Abi caressa un instant la surface dure et rugueuse des cristaux puis un léger sourire étira ses lèvres. Des marques bleutées s'étendaient sur sa poitrine et son bras gauche.Elle se trouva également plus petite et élancée. Décidément, elle avait bien changée. Un ange menu et adorable... Un esprit malin...

Elle se releva mais des points noir vinrent danser devant ses yeux... Soudain, elle partit à la renverse. Mais avant qu'elle aie put toucher le sol, dans son dos, elle sentit la chaleur de l'étalon et put se rattraper à sa crinière... Alors, devant elle, apparut soudain un petit garçon au trait d'une finesse presque féminine... Il lui expliqua toute sorte de chose et surtout, qu'elle allait pouvoir vivre éternellement en conjuguant ses deux passions... Jouer des tours aux gens et cuisiner...Et un certains nombre d'autre choses... Et aussi soudainement qu'il était apparut, il disparut... Abi se redressa alors et épousseta ses vêtements. Elle se sentait en pleine forme, prête à commencer une nouvelle vie... Elle retourna dans la caverne et attrapa un sac qui trainait là et qui devait faire sa taille... Elle le remplit de toute sorte d'ingrédients, d'ustensiles et de matériels... Puis, elle accrocha à sa taille deux hachoirs à viande... Un dernier tour d'horizon et elle se mit en marche en trainant son énorme sac derrière elle... La lune rousse se reflète sur les eaux calme du lac... L'air est chargé du parfum des belles de nuit. La neige tombe, doucement et de doux flocons se pose sur les arbres, les pierres et la terre, sans un bruit, recouvrant tout d'un linceul glacé...En s'enfonçant dans la forêt, on tombe sur une clairière. Un lieu enchanteur qui est pourtant le théâtre d'un carnage abominable... Des éclaboussures sanglante macule la poudre blanche. Un corps recroquevillé, sur plusieurs mètres aux alentours, du sang, partout, imbibant le sol, dégoulinant sur l'être prostré. Pas un frémissement n'agite les environs, pas un bruit ni un signe de vie. Comme dans un conte de fée, la foret semble s'être arrêtée de vivre à l'apparition de cette créature trempée et gelée.

Abigaïl Evans... Une petite fille comme les autres... À peu de choses près... Un gout démesuré pour les farces, de plus ou moins bon gout... Elle sent peu à peu tous ses membres s'engourdir... Ses paupières se font de plus en plus lourdes et, même si le froid anesthésie quelque peu la douleur, elle ressent quand même la brûlure de sa poitrine, là où l'eau glacée s'est insinuée avant qu'elle ne réussisse à s'extirper du fleuve... elle sent les articulations qui se durcissent, son regard vague est posée sur une plume engluée de sang qui repose dans la neige... Les souvenirs affluent comme pour lui rappeler que si elle en est arrivée là, c'est uniquement par sa faute. Des larmes amères roulent maintenant sur la peau satinée de ses joues... Elles coulent le long des hématomes de son menton et vont geler dans les herbes glacées. Qu'est ce qui a changé depuis sa naissance? Pourquoi est elle ici avec ses plaies et ses bleus... Cela fait partit de son histoire, ce n'est qu'à cet instant alors qu'elle agonise dans la neige qu'elle prend enfin le temps de se pencher sur son passé.

Au commencement il y avait un enfant, une enfant comme les autres... Mais dans un monde où tout n'est que sérieux et silence, elle était vraiment trop bruyante et agitée... Toujours à méditer un mauvais coup, une farce quelconque... Elle rendait la vie dans son petit village d'Irlande insupportable... Au début, quand elle était trop jeune pour réfléchir convenablement, elle se contentait de petites blagues sans gravité... Mais au fur et à mesure qu'elle grandissait, son génie pour le mal se faisait de plus en plus impressionnant et elle rendait les habitants complètement fous... Comme elle n'avait pas de famille, elle traînait toujours dans les ruelles, volant ce qui lui était nécessaire pour vivre, transformant la vie des gens en cauchemar... La petite peuplade laissa passer pendant un certain temps ces écarts de conduite... Mais jusque là, personne n'avait pu prouver que les roues sciées, les sangles découpées et les serrures cassées, étaient de sa faute...

Un jour pourtant, elle fut surprise en train de renverser un pot de vers aux pieds des poutres soutenant les murs de l'église... Toutes les personnes présentent furent alors prisent de frénésies... Elles se mirent à lancer des pierres sur la gamine... Puis, elles attrapèrent Abi et la jetèrent au fond d'une charrette... Elle entendit les discutions qui traitaient d'elle et de ce que l'on allait faire d'elle... Pour la première fois, elle ressentit la peur... Il fut décidé qu'elle serait envoyée au fin fond des landes pour y être abandonnée... À partir de là, ses souvenirs se confondaient dans une brume douloureuse... Et puis le noir...

La neige, à nouveau... Abi émergea doucement de ses souvenirs... Un ricanement lui secoua la poitrine... Ils avaient fait bien plus que l'amener simplement au loin. Elle aurait été incapable de calculer le nombre de coup qu'elle avait reçu et combien de ses os étaient brisés. Elle avait été trainée dans la boue au sens propre comme au sens figuré. Elle se vit assez facilement morte, perdue dans cette clairière isolée. Elle se voyait très bien mourir ici... Elle ne pouvait plus marcher, ni exercer son art... Au bout de ses bras, plus de petites menottes pour cuisiner... Plus rien, plus aucune possibilité de faire ce qui lui plaisait vraiment...

Ses paupières si lourdes ne demandaient qu'à se refermer mais la colère, encore elle, la maintenait éveillée. Le froid aussi...Son corps meurtrit refusait de répondre à ses sollicitations, si bien qu'elle se contenta d'observer le monde vu du sol... Elle découvrit une terre grouillante de vie d'insecte et de petit animaux... Certes cela semblait sans aucun intérêt mais, quelque chose attirait le regard de la petite fille farceuse vers le sol plutôt que vers le ciel. Soudain, une boule humide vint se loger dans son cou, aspirant l'air bruyamment... Puis une langue, douce, passa sur sa joue et Abigaïl découvrit que, même quand tout semble perdu, il reste toujours quelque chose pour se remettre debout. Devant elle apparut un poney... Pas une bête de concours superbe de poils, de crinière et de muscle non...Mieux que ça... Une miniature, réplique parfaite d'un frison grandeur nature... Sa crinière obscure, aux crins fins et ondulés traînaient jusqu'au sol, comme sa queue en panache... Des muscles saillants et une robe lustré... Un vrai petit cheval du diable... Ses naseaux diffusaient une brume opaque et ses sabots frappaient le sol caillouteux, produisant des gerbes d'étincelles . avec son harnachement rouge sang il paraissait sortit d'un conte de fée, ses yeux bleus étaient fixés avec intérêt sur la gamine. L a petite perdue tendit la main pour s'agripper aux poils soyeux de l'équidé, réussit l'exploit de se relever. Des points noirs tourbillonnèrent devant ses yeux, mais elle réussit à garder conscience. Elle observait l'étrange animal qui lui aussi la dévisageait toujours. Soudain, il s'approcha et s'agenouilla tout près d'elle et attendit sans un mouvement autre que sa respiration...

Instantanément, l'enfant a demi mort comprit le désir de l'animal et se hissa en gémissant sur le dos musclé de l'étalon. Ce dernier bondit, sans ménager les os brisés de sa cavalière et s'élança à travers les arbres et les rochers. Rassemblant les dernières forces qu'il lui restait, la jeune fille s'agrippa de toutes ses forces au collier glacé et se laissa à nouveau glisser dans l'inconscience. Elle ne put donc pas voir ce qui se passait durant le trajet... Et pourtant, quel étonnement elle aurait sans doute ressentit, devant la vitesse, l'adresse du poney... Il bondissait comme un démon, de branche en branche, d'arbre en arbre... Jusqu'à s'arrêter dans une autre clairière... Alors, des centaines d'enfants, tous plus adorables les uns que les autres, s'approchèrent du frison qui piétinait dans l'herbe tendre... Ils s'approchèrent et effleurèrent les jambes de la gamine, sa taille et ses cheveux... Leurs rires, enfantins et pourtant effrayant, retentirent dans la forêt et toute cette petite troupe disparut...

Plusieurs jours plus tard.

Lorsqu'elle entrouvrit ses paupières ce fut pour se retrouver dans un endroit étranger... une grotte étrangement éclairée. La chaleur du feu rendait des forces à la petite fille qui parvint à se relever. Dehors, le soleil brillait, mais il était masqué par des vapeurs de souffre et de nuages de poussière. Un peu plus loin, l'étalon noir paissait tranquillement... Maintenant que la lumière éclairait son pelage les centaines de cicatrices qui le recouvrait apparaissaient clairement...

Abi parvint à se lever et en fut étonnée... Ses os semblaient en bon état et son corps... différent. Sa tête lui faisait un mal de chien, mais le besoin qu'elle avait de sentir l'air sur son visage était plus fort que tout. Elle leva les bras et son cri de surprise fit sursauter l'animal... Ses mains... Ses mains étaient de nouveau là... Elle se mit à rire comme une enfant sans pouvoir s'arrêter... Elle se glissa hors de la caverne en titubant et descendit le chemin qui longeait la falaise. Le soleil lui brulait les yeux et l'empêchait de distinguer chaque détail. Tout semblait plus grand ici. Une étendue scintillante semblait l'appeler et elle s'approcha lentement tentant d'éclaircir ses idées embrumées. C'est à ce moment-là que, malgré tous ses efforts elle ne put se souvenir de sa vie d'avant...d'avant sont réveil, il ne lui restait rien qu'une nouvelle vie qui s'offrait à elle... Son regard tomba alors sur son reflet dans les cristaux qui se dressaient dans le sable.

De la petite fille maigrelette, il ne restait rien... Elle dévisageait a présent une enfant en pleine santé, aux cheveux soyeux et aux yeux pétillants. Un léger hoquet de surprise lui échappa quand elle comprit soudain pourquoi elle avait si mal à la tête... Sur son crâne se dressait une petite paire de cornes à peine visible. Abi caressa un instant la surface dure et rugueuse des cristaux puis un léger sourire étira ses lèvres. Des marques bleutées s'étendaient sur sa poitrine et son bras gauche. Elle se trouva également plus petite et élancée. Décidément, elle avait bien changé. Un ange menu et adorable... Un esprit malin...

Elle se releva mais des points noirs vinrent danser devant ses yeux... Soudain, elle partit à la renverse. Mais avant qu'elle aie put toucher le sol, dans son dos, elle sentit la chaleur de l'étalon et put se rattraper à sa crinière... Alors, devant elle, apparut soudain un petit garçon au trait d'une finesse presque féminine... Il lui expliqua toute sorte de choses et surtout, qu'elle allait pouvoir vivre éternellement en conjuguant ses deux passions... Jouer des tours aux gens et cuisiner...Et un certain nombre d'autres choses... Et aussi soudainement qu'il était apparut, il disparut... Abi se redressa alors et épousseta ses vêtements. Elle se sentait en pleine forme, prête à commencer une nouvelle vie... Elle retourna dans la caverne et attrapa un sac qui traînait là et qui devait faire sa taille... Elle le remplit de toute sorte d'ingrédients, d'ustensiles et de matériels... Puis, elle accrocha à sa taille deux hachoirs à viande... Un dernier tour d'horizon et elle se mit en marche en trainant son énorme sac derrière elle... Un hennissement lui fit tourner la tête et elle vit le petit étalon qui grattait devant son harnachement... La gamine sourit et s'approcha pour gratouiller entre les oreilles de l'animal... Puis, elle le sella, accrocha sur sa croupe le sac et se hissa en selle... L'animal s'ébroua ronfla comme le mâle qu'il était et partit au grand galop vers la ville...Mais bon, on ne sait pas trop comment, il lui fallut près de soixante ans pour arriver à l'hôpital ! C'est ainsi que cet étrange équipage débarqua un beau jour à l'hôpital psychiatrique armé de son savoir en pâtisserie et d'une imagination débordante pour harceler ses occupants de farces et de bêtises diverse... Le duo freina dans l'entrée et Abi murmura à l'oreille de sa monture tremblante de fatigue:

Tu vois Peppers, c'est ici que nous allons vivre...

Autre chose à ajouter ;

Abigaïl est très attachée à Peppers, alors dans tout les endroits où il peut la suivre, il est là. Personne ne peut le monter à part la gamine... Il est souvent de mèche avec la gamine dans les coups fourrés qu'elle organise... [Elle possède en outre une capacité qui opère dans trois cas particulier. En effet lorsqu'elle est trop excitée, ou bien dans une rage destructrice ou encore, qu'elle sombre dans la plus profonde tristesse, son corps prends l''apparence de celui d'une jeune femme d'une trentaine d'année et ce jusqu'à ce qu'elle soit calmée. Cela ne dure jamais plus d'une demi journée et encore c'est vraiment exceptionnel. Elle déteste ces transformation trouvant son corps soudain complètement déformé. Il peut cependant arrivé qu'elle reste "bloquée" plusieurs jour dans ce corps.]

Code de Validation:
Code Validé !


Dernière édition par Abigaïl Evans le Mar 23 Fév 2010 - 20:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   Jeu 28 Jan 2010 - 17:37

Et voilà la fiche de notre membre empressée !
(Oui, il faut parfois attendre, et cela ne sert à rien d'aller « polluer » le flood, ni d'embêter les membres, la patience est une vertu ! )
Devine quoi maintenant : je suis modérateur.
Donc tout d'abord, que dois-je te dire ?
1- J'adore le concept de ton personnage : tu es une petite fille gentille et après un vrai démon complètement déjanté et complètement BAD ! Big Grin MAIS
2- Je suis désolée, darling, il y a beaucoup trop de fautes dans ta fiche et CE rien que dans le physique et le caractère : il y a plus d'une DIZAINE de fautes.

Exemples :

Spoiler:
 

===> Elle A une apparence d'enfant modèle

Spoiler:
 
===> Pourtant deux descriptionS sont nécessaireS

Spoiler:
 
===> Elle a donc de longS cheveux noirs et soyeux naturellement raides qui descendENT

Spoiler:
 

===> Ce qui arrive rarement puisqu'elle les attachE quasiment toujours avec un noeuD imposant rouge et blanc.


DONC merci de te relire bien attentivement et je serai disposé à valider ta fiche.

PS : Je pense que ce site là :Bon Patron pourrait t'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   Jeu 28 Jan 2010 - 21:21

Wooups ^^ je savais que j'avais oublié de faire un truc ^^' Désolée Je corrige ça immédiatement =D.


EDIT: Voilà, j'ai fait de mon mieux ^^ J'espère qu'il n'en reste pas trop ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   Ven 29 Jan 2010 - 16:09

...
Si je t'ai envoyé un MP, c'était justement pour éviter de polluer le sujet, mais puisque tu l'auras voulu : que sera sera !
Oh et encore une dernière chose : je ne suis ni sec, ni hautain, et mes messages n'ont rien d'inutiles. Je te donne juste des conseils pour que ta fiche soit au norme du forum et que tu puisses jouer dans les meilleurs conditions.
Et encore une dernière fois, si tu penses que je suis sec et hautain, je suis encore désolé d'avoir à le dire mais je suis resté poli, et crois moi : si j'avais voulu être sec et hautain, je n'aurais même pas pris la peine de te relire.
(Donc ... Crois moi, tu n'as encore rien vu ...)
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   Ven 29 Jan 2010 - 17:47

Bon, vu qu'il y a un blem' apparemment, je me permets juste de donner mon point de vue pour éclaircir certains trucs ;
Donc, j’aimerai que certains choses soient claires pour nos chers membres ; si nous repérons vos fautes, si nous les remarquons en prenant la peine de relire plusieurs fois votre fiche, c’est pour vous aider, et non pour monter sur nos grands chevaux. C’est aussi surtout pour que le forum garde un niveau de RP important !
Et si les modo se permettent d’envoyer des MP, c’est pour ne pas s’étaler publiquement sur la fiche en question. De plus, je ne veux pas me mettre en conflit ni rien, Abigaïl, mais il me semble que tu as envoyé un MP jsutement inutile à Apolyon ;
Spoiler:
 

Certes, cela ne me concerne pas, et certes, les MP sont censés être privés, mais dans ce cas, ne parle pas de "polluer ta boîte à MP" si Apolyon cherche à t'expliquer le pourquoi du comment ta fiche n'est pas encore validée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   Mar 23 Fév 2010 - 20:43

Voilà, les fautes sont corrigées, et je vous aie envoyé un message privé, Sammael, pour expliquer le changement de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   Ven 26 Fév 2010 - 18:35

Bonjour,

Oui, j'ai bien reçu ton MP. Mais nous partageons le même point de vue avec Apolyon ; il reste encore de nombreuses fautes selon nous :/
Comme par exemple ;
Citation :
les eaux calme
Correction ; Les eaux calmes

Citation :
l'enfant a demi mort
Correction ; L'enfant à demi-mort

Citation :
Elle à donc
Elle a donc

Citation :
un certains nombre
un certains nombre

Bref, je sais que la fiche est plutôt longue mais nous te laisserons le temps de la relire et la corriger.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abigaïl Evans....   

Revenir en haut Aller en bas
 

Abigaïl Evans....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes :: Les anciennes Fiches-