Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Drake Victoria [DONE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Drake Victoria [DONE]   Lun 8 Fév 2010 - 10:55

I.Identité

Nom & Prénom ; Drake Victoria

Sexe ; Masculin, jusqu'à preuve du contraire

Âge ; 17 ans

Date de naissance et Lieu, si possible... ;
Londres, 1872

Raison de l'admission ;
Tout le personnel sait pertinemment bien qu'il n'est pas fou pour un sou, mais afin que ça "fasse bien" on lui a diagnostiqué un autisme forcené et un forte tendance à la violence.


II.Moi-même.

Physique ;
Minimum 10 lignes/170 mots.

On pourrait dire de Drake qu’il est beau. Oui, ça, sans aucuns problèmes, il est beau. Le visage fin, le nez droit, les pommettes lisses et les yeux gris aciers, on aurait aucun mal à croire qu’il fut mannequin. Ses cheveux brins taillées à la va-vite lui donne un petit air sauvage, qui colle fort mal au style très amidonné de l’époque. On le croiserait dans la rue, on se dirait que c’est un excentrique. La seule chose venant gâter cet angélique portrait est sa bouche. Ou plutôt, l'intérieur de sa bouche. Ses dents pour être plus précis. Il a des dents très massives. Des dents qui ne sont pas humaines. Il a des dents dignes de la plus vorace des espèces carnivores.

Il a toujours un petit air triste et légèrement coupable, comme s’il avait fait par le passé un acte inavouable et pour lequel il se serait damné (et pour cause !). Son corps est musclé, sans pour autant être d’une musculature choquante, mais suffit à faire fantasmer certaines des Missies qui ont eu les rares occasions de l’entre-apercevoir.
Dans l’enceinte de l’asile, il porte une chemise blanche qu’il ne ferme jamais, malgré le froid mordant de l’hiver anglais, et refuse de porter un hypothétique blouse blanche. Il garde toujours les bras proches du corps, de peur de bousculer quelqu’un et lui envoyer se briser le crâne sur une table. Car oui, Drake a une force monstrueuse, suffisante pour te casser des noix dans le creux de la main, ou pour envoyer valdinguer un échafaudage d’une baffe bien placée.

Il porte aussi (et c’est logique) un pantalon en toile usée par la poussière et dont le bas s’élime de manière assez choquante, parant en lambeau et dévoilant épisodiquement ses chevilles. Il ne porte jamais de chaussures, se contenant d’errer pieds nus dans les allées froides du manoir.


Caractère ;
Minimum 10 lignes/170 mots.

Comment définir l’univers mental de Drake ? Il se considère comme un danger. Il peut tuer sans même le vouloir, il le sait, cela le terrifie et il essaie à tout pris de s’en empêcher, s'isolant un maximum afin d'éviter toutes bavures. Le seul problème, c’est que "Si le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument", du coup, il profite inconsciemment de ce pouvoir maudit et s’énerve très vite, se donnant ainsi inconsciemment une "excuse" pour utiliser sa force. Il est toutes fois possibles (et heureusement) d'enrayer sa colère à la base. lorsque ses mains commencent à s'agiter de spasmes, qu'il respire fort et que ses yeux s'injectent de sang, deux solutions : fuir ou faire taire le déplaisant.

Ce léger problème mis à part, c’est un garçon très doux. Serviable, aimable, altruiste convaincu, plus galant que la moyenne, il ne manquera jamais de saluer une dame dans la rue, ou même dans le manoir, décollant ses bras de son corps pour l’occasion, pour les y recoller illico-presto, sans pour autant s'astreindre à une démarche de pingouin.

C’est également un garçon très timide. Bien qu’il puisse saluer sans problème, engager la conversation avec quelqu’un va être pour lui un vrai calvaire. Ses mots vont s’emmêler, il va s’auto-contredire et va perdre le fil de la conversation, et sera vite débordé par ce que son interlocuteur va lui dire. Fort heureusement, cela se corrige assez vite et il peux devenir avec quelqu’un de pas très prudent et de suffisamment patient un vrai modèle d’amitié.



III.Mon Passé.
Minimum 15 lignes/350 mots.

Drake naquit dans une famille bourgeoise ans problème, à Londres, près de la Tamise. Son père était photographe et sa mère restait à la maison et éduquait ses enfants (on connaissait les bonnes valeurs familiales en ce temps (tapez pas j’déconne !)). Mais dès l’accouchement, on vit que cet enfants serait un problème. Il s’extirpa lui-même du ventre de sa mère et déchira son cordon ombilical lui-même, provoquant un évanouissement de la part de sa mère, un fou rire de la part de son père et une stupéfaction générale de tout le personnel soignant.


Après cet épisode disons… Particulier, Drake se fit élever dans le calme et la douceur, apprenant le respect de Dieu et des adultes. Il appris la poésie et la galanterie. Il eu des professeur particuliers aimant, qui lui enseignait les choses avec un tact très émouvant. Il n’y avait qu’une chose qu’il ne comprenait, pourquoi diable cacher son existence aux yeux des amis de la famille ?


Drake grandit avec cette question en tête. Et puis aussi, pourquoi ne lui enseignait-on pas le maniement de l’épée comme tout les jeunes de son âge. Il posa souvent cette question à sa mère, qui se contentait de répondre que ces gens étaient des barbares et que lui devait plutôt se concentrer sur ses études.


Il grandit donc ainsi, très bien entouré mais seul, ses parents lui interdisant de sortir du manoir familiale. Pourquoi ? cela reste un mystère. Jusqu’au jour où il décida d’aller fouiller dans la bibliothèque familiale, rayon « choses étranges ». Il avait déjà lu « Alice
au pays des Merveilles » et se dit que rien de pouvait être aussi étrange. Il se trompa sur toute la longueur. Il découvrit dans ses livres l’existence des vampires, des zombis, des banshees et des monstres en général. Il tomba également sur la page J, J comme « Juggernaut » une force implacable balayant tout sur sa route. Il eu un violent flash-back, sa tête lui donna l’impression d’exploser tandis que revenaient en lui les images de sa naissance. Il tituba en arrière, percuta une étagère en chêne qui s’écroula sans autres formes de procès. Il vit cela avec frayeur et sombra dans la plus folle de toutes les rages. Il ravagea la bibliothèque en hurlant à la mort.


Son labeur finit, la livre toujours en main, il descendit au rez-de-chaussée où sa mère lisait et l’aborda violemment


" -C’EST MOI HEIN ? C’EST MOI CE… CE MONSTRE !!


-Calmez-vous mon enfant, je ne comprends rien à ce que vous dites.


-ÇA ! ÇA LA ! LE JUGGERNAUT ! C’EST MOI, C’EST ÇA ? JE ME SOUVIENS DE MA NAISSANCE, POURQUOI NE M’AVEZ-VOUS RIEN DIT ?


-Calmez-vous mon enfant, vous avez fait un mauvais rêve, voilà tout…
Elle le prit dans ses bras, mais Drake la repoussa violemment. Elle vola sur un bon mètre et se brisa la nuque sur une table basse.


Il s’approcha en titubant du cadavre encore chaud de sa mère "mère ?" ses yeux commençaient déjà à se voiler. Il s’accroupit et lui tapota la joue pour la faire se réveiller "mère, réveillez-vous, je vous en prie, je suis désolé ! Mère !" mais sa mère de ne réveilla pas. Il commença à lui mettre de grandes baffes, le désespoir lui faisant oublier sa nouvelle force, et le résultat fut immédiat : il lui déboîta la mâchoire. Affolé, terrifié, tétanisé, il voulut la mettre sur ses épaules afin de la mener à un hôpital, mais lorsqu’il voulut la soulever, il tira trop fort sur son bras et le lui arracha. Il poussa un cri d’épouvante terrifiant et sortit du manoir comme un boulet de canon, et il courut très
vite, trop vite pour que ce soit normal et loin, trop loin pour qu’un humain puisse supporter une telle distance à cette vitesse. Il s’arrêta, à peine essoufflé, devant un manoir. La pancarte disait « Middleton Asylum ». Il en avait entendu parler. Un asile de fou, voilà qui était parfait. Personne ne chercherait à le retrouver, et il pourra mourir en paix.


Il aborda les gardiens, les suppliant de le laisser entrer,leur disant qu’il devait être enfermé. Bien évidemment, ces ahuris lui rirent au nez et lui dirent d’aller se faire voir. Il en attrapa un par le col, le supplia de lui pardonner, et l’envoya voler par-dessus les hautes grilles de l’institut pour aller s’écraser derrière en une flaque de sang et de tripe avec un « crac » repoussant . Il tandis ensuite ses poignets nus au second garde terrifié, qui lui mit les menottes et le poussa à l’intérieur.


Et c’est ainsi que l’asile Middleton accueillit en son sein le patient de plus sain d’esprit de l’histoire.



Autre chose à ajouter ; mangez des pommes...

Le personnage de votre avatar : sais pas...

Code de Validation ; *Code validé pour un tel connaisseur ! Yay, dance ! *


Dernière édition par Sammael Ruthven le Sam 13 Fév 2010 - 17:19, édité 5 fois (Raison : Faut bien commencer par là nan ? ><)
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Drake Victoria [DONE]   Sam 13 Fév 2010 - 17:32

Parfait, parfait !
Il n'y a que peu de fautes et l'histoire est passionnante =)
*N'insinuer pas qu'au moindre massacre, je trouve l'histoire divertissante ! C'est faux ! tout bonnement faux !*

En revanche, pour l'avatar ; n'aurais-tu pas le site où tu l'as trouvé ? Un indice sur l'auteur ? :/

Enfin, ça ne compromet pas ta validation !


Bon jeu très cher ! Big Grin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
 

Drake Victoria [DONE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes :: Les anciennes Fiches-