Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   Jeu 5 Aoû 2010 - 3:30

    Lilith avait, parmi ses nombreux défauts, celui de la gourmandise. Le péché qui s’opposait à la modération, à la tempérance. Cette petite envie de sucré, qui palpait ses lèvres roses depuis déjà un moment. Une douce friandise, un bref gâteau bien coloré pour amuser ses papilles gustatives. Ah ! Ou une des fameuses pommes dont elle appréciait dans le gout, ses fruits aigres et verts ; Les jaunes étaient trop molles, puis les rouges trop facilement périssables. Les vertes, juste parfaites ! Lilith et ses convoitises compliquées pour la cuisine, ce caprice de grignoter, de mordre dans un aliment succulent. Elle demeurait incorrigible, tout en sachant que la nourriture n’apaiserait jamais son appétit démoniaque, insatiable. Les âmes avaient un goût exquis, leur petit quelque chose d’unique. Personne n’était identique, mais tout le monde commentait des erreurs semblables ; Adultère, naïveté, violence, radinerie. Oh ! Le monde était un buffet ouvert à toutes les heures, pour la belle succube. Mais parfois, l’unique âme d’un homme charmé, n’était pas suffisante pour combler les fantaisies de la Lady. Ah ! Elle en voulait davantage, comme toujours.

    Aujourd’hui, en cette belle après-midi anglaise, la jeune femme avait fait de la cuisine, son repère le moment d’un bref goûter. Elle c’était servie un ensemble à thé. Une théière, deux tasses, adorablement décorées de motifs floraux. Du vrai art. Art qu’elle ne saurait apprécier, malheureusement. Elle versa doucement l’eau d’annonce, puis fit facilement son choix, humant doucement l’odeur des contenants de thé. Galatea choisit l’Earl Grey, saveur qu’elle appréciait autant pour son odeur que son gout un peu amer. Elle vida l’eau chaude servant à réchauffer la porcelaine –évitant ainsi de la voir éclater à cause de choc de température- et déposa quelques cuillérées de thé dans la théière. Simplicité, délicatesse. Même dotée d’une conscience fondamentalement méchante, qu’elle pouvait se montrer lâche et exigeante, elle savait préparer le thé. Ajoutant l’eau chaude, l’odeur fleura jusqu’à elle, un bref sourire se forma sur ses lèvres. Lilith remit doucement le couvert et s’attaqua aux fruits. La demoiselle avait, pour satisfaire ses envies frivoles, trouver quelques fraises et cerises. D’un carmin très prononcé, parfait et alléchant. À l’aide d’un fin couteau, elle coupa les feuilles du premier fruit et retira la tige du second. Galatea déposa le tout dans son bol. Elle traina son tout sur un plateau, vers une table un peu plus éloignée.

    Elle prit place devant une fenêtre, rideaux tirés avec habileté par une chambrière. Les rayons sombres du soleil se plaquaient contre sa peau pâle. Rayons de lumière ignorés par la jeune femme qui attendait patiemment que son thé infuse. Entre du bout de ses doigts graciles, elle saisit une fraise et, dans la lenteur d’un moment clé, la mangea doucereusement. Lilith était calme et silencieuse. Seule, elle ne causait pas beaucoup de dommage, sagement assise dans un endroit tranquille. Elle pensait, à tout puis à rien. À quel genre d’homme pourrait-elle s’en prendre, là prochaine fois ? Quelle proie appâtera-t-elle avec son sourire d’ange aimable et ses yeux innocents et enjôleurs ? La Lady laissa sa langue parcourir ses lèvres, goutant les particules de fruit ayant taché sa chaire rose.

    Elle sourit. Un large sourire hypocrite et avare, fait à elle-même. Les yeux clos, elle se concentrait sans trop de mal. Le démon écoutait, entendait, les hurlements de certains patients, les pleures d’autres. Échappant un rire, vil et totalement sans cœur. Désespoir, tristesse. Des émotions bien communes aux mortels, faibles et avides. La demoiselle attrapa la théière et rempli sa tasse du liquide chaud, laissant une fumée diaphane s’en échapper pour venir fouetter son visage sans âge. Ses ongles vinrent doucement frapper la porcelaine. Un tintement mélodique et enfantin se laissa entendre, comme une mélodie enfantine. Les lèvres un peu pincée, elle murmura un air maternel qui lui vint à l’esprit, toujours la tête tournée vers cette fenêtre joliment illuminées.

    Galatea semblait regarder au travers la vitre, admirer ce qu’il y avait à l’extérieur. Le ciel éclairé –pour une fois dans cette Angleterre plucieuse- ou bien l’oiseau qui passa tout près. Un geai d’une couleur flamboyante mais, pour la succube, peu importait. Les couleurs n’étaient pas son fort, pas du tout. Pourtant elle s’agençait bien, avec ses cheveux sombres merveilleusement bouclés et ceint ensemble grâce à un ruban bleu. Un bleu, un peu plus saturé que le pâlichon, plus marqué. Ce même bleu qui se retrouvait sur sa robe du jour, aux motifs et arabesques floraux. Épais et doux tissu. Le démon revêtait une tenue toute en élégance, tout en prenant une gorgée de son délectable thé Earl Grey.

    La porte de la cuisine grinça, puis Lilith était à l’écoute. Perdant son sourire diaboliquement méchant, elle afficha une moue plutôt déconfite, n’étant plus seule et en proie à ses délires personnels. Tenant sa tasse près de ses lèvres, elle souffla allégrement sur surface liquide, sans en boire une seconde lampée. Ah ! Un petit garçon, tout jeune et déjà fou. Quel désappointement ! Sans brusquerie, Galatea se tourna vers lui, un sourire charmant sur les lèvres. Un regard tendre, et paisible. La gentille petite Lady pointa la chaise se situant devant elle, de l’autre côté de la table et, d’une voix placide et posée, lui demanda simplement.


« Veux-tu prendre le thé avec moi ? »

    La succube huma doucement. Âme délectable, un peu sombre mais, tout de même appréciable. Ses mots dits, elle reprit droite posture vers la fenêtre, attrapant habilement une cerise qu’elle amenant vers sa bouche, la mangeant tout lentement.


Dernière édition par Galatea Skylar le Sam 11 Sep 2010 - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Silver
Humain † Patient
Humain † Patient
avatar

Masculin •Lettres : 46
•Vit depuis le : 13/04/1875
•Fou depuis le : 04/10/2009
•Age : 142
•Origine : Londres
•Rôle : Le petit médium
•Tempérament : Un rêveur parmis les morts
•Lien vers la fiche : Another Vision of Death

Carte d'Identité
• Sexualité: Quelle bonne question ! Qui sait...
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   Lun 6 Sep 2010 - 16:54

Curieux petit garçon qu'était Ezekiel. Un jour il parcourait l'asile un grand sourire enfantin sur les lèvres et le lendemain, il avait autant d'expression qu'une statue de pierre. Certaines choses ne changeaient pas pourtant. De profondes cernes soulignaient outrageusement les yeux ainsi que la fatigue du jeune Silver. À la grande déception du garçon, les nuits à l'asile n'étaient pas plus reposantes que celles du temps hors de ces mûrs. Un temps révolu, un temps passé. Et donc, une fois encore, ces rêves n'avaient été qu'une source de frayeurs plus que de repos. Il était épuisé et malgré tout, il s'interdisait dorénavant de fermer les yeux une fois le soleil couché. Cette nuit en particulier, sous le regard bienveillant de la lune, Ezekiel avait été la proie d'un songe affreux où perdu dans une sombre forêt, de grands oiseaux noirs le pourchassaient en croassant de sinistres messages de toutes sortes...
Ces voix... Encore ces voix ! Tous ces petits murmures qui fusaient pendant le parcours de l'astre nocturne. Parfois des plaintes, parfois des cris voir des menaces... À croire qu'il était bel et bien fou. Combien de patient à Middleton avaient déjà dit entendre des voix ? Au moins des centaines... Oui... `
Peut-être était-il fou finalement.
Qu'importe, cela voulait tout simplement confirmer qu'il était au bon endroit. Même si les personnages qu'il croisait dans les couloirs étaient un peu sombre, tout cela n'empêchait pas le garçon d'essayer d'imaginer l'asile comme son nouveau refuge. Un genre de foyer.

Cette journée commença donc par un réveil très matinal, suivit d'une courte toilette. Trop fatigué pour endosser un de ces costumes complexes qu'il adorait tant, Ezekiel se vêtit sobrement d'un pantalon de toile noire et d'une chemise blanche agrémentée d'un gilet dans des tons d'ébène également. Une pair de bottes de couleur sombre achevait l'ensemble. Mais pour illustrer son côter fantastique, le jeune Silver avait plongé la main dans sa garde-robe et en avait ressortit un somptueux masque vénitien. D'un blanc immaculé, l'objet était fait pour ne lui couvrir que le haut du visage à partir du nez. Les ovales pour les yeux étaient aussi noirs qu'un puits sans fond ainsi posé sur la commode. Ceux-ci contrastaient énormément avec les motifs qui ornaient l'oeuvre italienne., de minces lignes noirs faisaient des arabesques épineux à partir du bas du masque jusqu'aux ovales. Et aux bouts de ces petits serpents de cendre s'ouvraient en toute beauté des roses en argent qui venait donner au masque cette même touche de brillance qui en faisait le tour et celui des trous pour les yeux. Simple, mais d'une remarquable élégance, le masque alla s'attacher par deux grands rubans de soie sur la chevelure de geai du garçon. Inspectant son reflet dans la glace, le jeune Silver fut content de voir que les marques de coups et les bleus datant d'avant son admission avaient disparus. Enfin, son corps n'avait pas l'air de celui d'une victime.
Cela le réjouissait au plus au point.

Il occupa le début de sa journée à arpenter les couloirs à la recherche de visages connus, mais personne ne semblait avoir du temps à lui consacrer aujourd'hui. Cela ne le dérangea pas, de nature discrète, Ezekiel n'aimait pas déranger. Il avait déjà tant de fois créer ce sentiment cher les autres involontairement, maintenant qu'il pouvait changer les choses, ils laissaient aux autres la tranquillité qu'ils désiraient. Ainsi, du moins l'avait-il remarqué, les gens revenaient plus souvent vers lui... C'était si bon de ne plus être fuit. Malgré les apparitions encore fréquentes et mouvementée d'âme en peine qui lui minaient le moral, Ezekiel ne se laissa pas décourager. Agissant comme si le masque était une partie intégrante de son visage, le jeune Silver s'amusa à demander aux employés qu'il croisait s'ils le reconnaissaient. Très peu réussissaient à trouver son nom, chose plutôt normal vu qu'il ne connaissait pas encore énormément de gens à l'asile. C'était entre autre, une bonne façon de faire connaissance.

Cependant, dans le milieu de l'après-midi, son estomac lui rappela qu'il n'avait pas mangé depuis son réveil et ainsi porté par les caprices de son appétit, le garçon se retrouva à chercher les cuisines. Suivant quelques indications demandées au passage, Ezekiel arriva bientôt devant une grande porte. Il ouvrit celle-ci avec précaution et se figea sur le seuil. À cette heure, il n'avait pas pensé trouver quelqu'un dans la pièce. Une femme prenait son thé. Une ravissante jeune femme, les mots étaient faibles, le regarda entrer. Pendant quelques secondes, le jeune garçon derrière le masque se permit d'immortalisé l'image de l'étrangère dans sa tête. Une belle chevelure bouclé, un sourire charmeur et des yeux éblouissants. Les gens étaient-ils tous si beau à Middleton ? Ce n'était pas la première fois qu'il se retrouvait sans voix devant une nouvelle rencontre... et pourtant, s'il avait déjà vu pareille beauté, Ezekiel s'en serait souvenu. Non, il n'avait jamais croisé cette dame auparavant. L'étrangère lui montra la place libre à sa table et cela prit quelques secondes au garçon à comprendre que c'était à lui qu'elle s'adressait.


« Veux-tu prendre le thé avec moi ? »

- Volontiers.... Je vous remercie. dit-il en lui rendant son sourire courtois.

Il avança prudemment dans la pièce tout en y jetant un regard circulaire. Personne. Et s'assit sur le siège que lui avait désigné la dame. Jetant un regard à ce qui se trouvait sur la table, Ezekiel remarqua la deuxième tasse, mais n'osa pas y toucher.

- Vous attendiez quelqu'un ?

Soudain, il se rendit compte que son masque couvrait toujours ces traits fins et par politesse, desserra le noeud et le fit glisser autour de son cou. Cela faisait un pendentif original, mais l'ôter, c'était trop lui demander.

- Où ai-je la tête, je ne me suis même pas présenté. Je me nomme Ezekiel Silver, ravi de faire votre connaissance milady.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   Sam 11 Sep 2010 - 0:16

    Et elle attrapa de façon nonchalante une nouvelle fraise pour la déposer près de ses lèvres, les entrouvrant lentement pour y glisser le fruit. Lilith mâcha avec lenteur, avalant doucement se qui restait. Le gout fade du fruit rouge imprima ses lèvres qu’elle lécha avec malice. Il n’y avait rien de bien spécial, en ce moment, dans les pensées désordonnées du succube. Quelques souvenirs, nombreuses plaisanteries. Combien de fois, depuis son arrivée à Middleton, l’envie de jouer un petit tour à Sammael lui avait-il traversé l’esprit ? Qu’il serait en colère, Oh ! Selon l’impact de ses actes, il pourrait tellement… Le lui faire regretter. La lady se mit néanmoins à sourire, amusée. Yeux toujours portés vers là fenêtre, elle rajusta un moment le ruban ornant sa chevelure corbeau. Le tissu satiné se serra entre ses doigts, raffermissant sa prise sur les mèches bouclées.

    Et le garçon arriva. Il portait un masque élégant, dissimulant au commun des mortels sont visage enfantin. Craignait-il de se faire surprendre par derrière, qu’on le suive de près pour son beau visage ? Fou, un autre. Bien que sa pathologie semblait se limiter à la paranoïa, ou bien à la schizophrénie. Peut être… Ou pas. Sa courtoisie laisse sa trace sur Lilith ; Un sourire adorable et une invitation pour sa table. Ses doigts se reposèrent sur le rebord de la table, alors qu’elle tournait son visage en direction du nouveau venu. Elle l’observait, au travers ses prunelles vides. Vides de sens. Vides de désir malsain. Elle tint la tasse vide entre ses doigts et la posa devant son invité. Le croquemort saisit la théière, stoppant son mouvement aux paroles du masqué. Ses pupilles se posèrent sur lui, en toute douceur.


« Personne en particulier. Mais comme tu es là, cette tasse m’est bien utile. »

    Un ton bas, presque sous la confidence. Elle obliqua la porcelaine et laissa couler doucement le thé, jusqu’à une hauteur raisonnable. La lady reposa l’objet, laissant le droit au jeune homme de se défaire de son masque. Elle reprit sa propre tasse et en prit délicatement une gorgée, prenant même un bref moment pour humer une énième fois sa flagrance qui s’en dégageait dans de courtes apparitions de fumées qui s’échappaient de la porcelaine. Elle l’écouta parler, laissant un bref silence s’étendre avant de répondre à son tour d’une voix plutôt enjouée.


« Ezekiel ? Quel prénom charmant. Pour ma part, je me nomme Galatea Skylar, enchantée… De te rencontrer. »


    Son index vint se mettre sur la peau blanchâtre de son visage, écartant une vile mèche rebelle qui avait fuit de derrière son oreille. Ezekiel, cela lui rappelait le nom d’un ange. Vilenie. Créatures ailées et dégoutantes, trop pure pour que leurs petites pattes se posent trop longuement sur ces terres. Elle détourna la tête un moment, affichant une mine crispée, un bref rictus mauvais. Comme Lilith avait envie de leur arracher leurs plumes une à une. Son air plein de grâce revint aussitôt qu’elle eut passé en revue d’horribles histoires lui ayant passé à l’esprit. Puis, elle reposa ses yeux sur lui, un sourire enfantin, presque joueur, perlant ses lèvres. La lady poussa distraitement son bol à fruits vers lui, l’incitant à y piger si l’envie lui prenait.


« Tu es bien jeune, pour te retrouver dans un endroit pareil… »

    La succube laissa sa phrase en suspend. Son ton insinuait une suite, enviait une réponse favorable. Pourquoi Ezekiel arpentait les couloirs en compagnie d’autres fous ? Pourtant, si l’on oubliait le masque, il ne semblait pas très… Original. Enfin, Galatea pouvait se tromper. Si elle pouvait envahir les rêves des hommes, par contre, elle ne pouvait lire dans leur esprit. Se serait bien inutile, d’ailleurs. Ils pensaient tous la même chose, en quelque sorte. Quoi que, depuis son arrivée à Middleton, Lilith se plaisait bien à voir les patients démontrer en toute liberté la cause de leur présence en ces lieux.

    Rire d’eux. Rire de leur stupidité. Rire de leurs gestes guidés par une folie pure et dure. Elle ne les aidait pas, en aucun point. Galatea était la femme qui, se tenant accoudée au seuil de la porte, riait atrocement de ce qu’elle constatait. C’était son petit plaisir… Après celui de séduire les hommes pour leur âme délectable, jouant les gentilles ladies. Pourtant, elle ne paraissait pas si vilaine que cela. Jouant l’enfant avec Blair et la femme capricieuse auprès de Sammael. Plusieurs facettes qu’elle exerçait avec plaisir, démontrant tout de même qu’elle était désireuse, un brin sournoise.


« Dis-moi Ezekiel, quel âge as-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Silver
Humain † Patient
Humain † Patient
avatar

Masculin •Lettres : 46
•Vit depuis le : 13/04/1875
•Fou depuis le : 04/10/2009
•Age : 142
•Origine : Londres
•Rôle : Le petit médium
•Tempérament : Un rêveur parmis les morts
•Lien vers la fiche : Another Vision of Death

Carte d'Identité
• Sexualité: Quelle bonne question ! Qui sait...
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   Lun 4 Oct 2010 - 20:53

Le garçon regarda le liquide ambré se déverser dans sa tasse. Il pouvait bien dire ''sa'' puisque finalement c'était bien lui que la lady invitait à sa table. Quelle gentille attention ! Prendre le thé, voilà bien une coutume que les Anglais ne pouvaient pas ignorer bien longtemps. Prendre le thé, non prendre le temps de prendre le thé. Les gens sont si pressés de nos jours avec toutes ces nouvelles technologies et idéaux. Les villes sont devenues bien plus que des villes. Ce sont des ruches dont l'activité ne prenait de réelles pauses qu'autour d'une tasse fumante...

Pourtant, ici à Middleton c'était différent, c'était toujours différent. La façon dont avaient les gens de vous sourire, de marcher et même de parler. Dire qu'il n'aurait jamais remarqué Lady Skylar en dehors de ces mûrs étaient un peu poussé, mais de là à envisager une conversation... Ce devait être les conséquences de toute cette folie ambiante qui brouillait ses impressions. Cette folie qui avait une étrange manie de rapprocher les gens... Auparavant, Ezekiel aurait tout fait pour ne pas se mêler aux autres, maintenant c'était presque amusant.


- Merci...

Le garçon laissa ses doigts parcourir la porcelaine sans presse, il aimait la légère sensation de chaleur sous son touché. Puis calquant ses gestes sur ceux de son interlocutrice, il souleva sa tasse pour la porter à sa bouche, souffla sur la surface liquide et huma son parfum un instant.

- Earl Grey... Excellent choix... murmura-t-il avant de laisser le thé se glisser entre ses lèvres avec un certain plaisir.

Voilà au moins une chose qu'il ne voulait pas oublier de son passé. Le goût du thé, leurs noms, leurs odeurs et même leurs couleurs... Tient, voilà que ces tons d'ambres avaient quelque chose de familier, où avait-il bien pu remarquer cette teinte ? Mise à part au coeur d'une soucoupe bien évidemment. De toute façon, il aurait tout le loisir d'y penser plus tard... Pour l'instant son estomac avec une sensation de vide intense, lui rappelant sa première motivation à cette escapade aux cuisines. D'un geste gracile, on lui présenta un bol de fruits rouges. Ambre foncé, rouge...
Bon sang, ou avait-il vu cette couleur ?


« Tu es bien jeune, pour te retrouver dans un endroit pareil... »

Jeune ? Pour un asile, sûrement. Pour être fou, pas si sûr. Mais cela était tout un débat. Un enfant qui parle de son ami imaginaire, c'est mignon. Un enfant qui parle de mort, c'est abject. Un enfant qui fait parfois des cauchemars, cela arrive. Un enfant qui ne fait que des cauchemars, ce sont des mensonges. Bref, question de point de vue... Que répondre à cela ? La vérité ?
Bien sûr que non.


« Dis-moi Ezekiel, quel âge as-tu ? »

Il savait très bien de quelle genre d'image renvoyait son visage encore innocent. Est-ce que le chiffre de 14 ans, lui allait bien ? Plus ou moins, sa croissance n'était pas rapide et le garçon pouvait facilement passer pour plus jeune. Reposant sa tasse, ses doigts allèrent rencontrer la peau lisse d'une cerise mûre à point. Son autre main, elle, le démangeait de remettre son masque sur son visage, mais resta inerte. À quoi bon porter ce genre d'accessoire si on ne pouvait pas l'utiliser au plein de ces capacités ? Il se rappela le petit jeu fait tout à l'heure en compagnie de quelques employés et il eut une idée.

- Quel âge me donneriez-vous ?

Il ajouta un sourire courtois, histoire que la dame ne se méprenne pas dans ces intentions, une simple question pour ajouter un peu de plaisanterie. Le jeune Silver porta le fruit à sa bouche et en retranchant la moitié avec délice. Rouge ? Non ! Presque orangé comme la couleur du thé... Finalement la réponse lui sauta aux yeux sous forme de souvenir récent... This dear Raven avait les yeux de cette si exceptionnelle couleur... Monsieur Ruthven était vraiment quelqu'un de particulier... Décidément, il devait arrêter de penser et s'occuper un peu de son hôte.

- Dites-moi, vous travailler ici ?

Cette femme si bien habillée dans cette robe élégante ne semblait pas du tout faire partie de celles qui erraient dans les couloirs et à qui on donnait le nom de patientes, mais bon, ce pouvait toujours être possible. Plus le temps passait et plus Middleton ne ressemblait à aucun autre endroit. Ici, il grimpait dans les arbres avec le directeur, il parlait à des chats en pleine nuit et chutait des bibliothèques. Autre qu'un fantôme qui apparaîtrait en plein centre de leur table, aucune réponse ne pouvait vraiment le surprendre...
Malgré tout, parler avec cette nouvelle rencontre pouvait être très intéressant.


- Je me demandais... avez-vous remarqué des choses étranges ? Mis à part les patients et leurs actes je veux dire... Comme des phénomènes inexpliqués ? Il ne se passe pas une journée sans que quelqu'un me raconte une histoire à dormir debout au sujet de l'asile...

Ce n'était pas faux, mais inutile de rapporter le fait que la plupart du temps Ezekiel vivait une de ces histoires de fous. Ces paroles avaient été choisies au hasard, suivant les pensées du garçon qui s'accablait de voir que le paranormal était encore plus courant à Middleton qu'ailleurs. Ne trouverai-t-il dont jamais un endroit où il pourrait recommencer à rêver la nuit ?
Sur ce, retirant le noyau de sa cerise, Ezekiel ne fit qu'une bouchée du reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   Mar 2 Nov 2010 - 1:40

    Et maintenant, il y avait d’étranges fantômes qui lui susurraient doucement, ardemment, violemment, de dévorer se petit jeune homme. N’était-il pas craquant ? Ah, Lilith, tu as toujours apprécié les gamins, avec leurs pommettes saillantes et leur voix délicate. Ezekiel, tu l’aimais bien, en ce moment mais…. Il demeurait trop jeune, pour penser qu’elle lui volerait son âme. Trop enfantin, bien que le masque qu’il avait fait glisser de son visage démontrait clairement une attitude joueuse de sa part. Petit, malheureusement pour toi, tu devras jouer avec elle. La Reine des Succubes, la Princesse des Ténèbres, l’Épouse du Diable. Qui refuserait une petite partie de plaisir avec une charmante dame aux cheveux aussi sournois que les plumes de corbeaux et au regard glacé perpétuellement distrait ? Ce n’était pas comme si la cécité lui empêchait de voir grand-chose. Les couleurs, surtout. Lilith aimait le rouge. Lilith aimait le bleu. Lilith aimait le violet. Lilith aimait le vert pomme. Elle n’était pas très difficile, alors qu’elle les voit ou pas… Et lorsque Galatea en aura marre de la noirceur…

    Le démon imita l’enfant, tenant délicatement la porcelaine entre ses doigts reflétant une teinte semblable. Elle porta l’objet à ses lèvres, gouttant avec appétit le liquide qui ne pourrait jamais apaiser sa soif. Ce qui veut dire qu’elle pourrait manger n’importe quoi sans être rassasiée, mais évidement, les âmes restaient meilleures. Surtout celles portées au désespoir. Ces âmes criardes, qui avaient un lourd secret, tout perdu, une double face. Ses pupilles se soulevèrent finalement, se reposant plus ou moins sur Ezekiel. Une devinette ? Bien, qu’il en soit ainsi ! Lilith ne reculerait jamais devant un jeu. Elle détestait perdre, mais n’était pas nécessairement chanceuse, surtout face à Blair. La vampire l’avait trouvée au jeu de cache-cache, et la succube lui avait offert son sang démoniaque. Lilith reposa sa tasse sur la table, attrapant au vif une cerise à son tour. Elle la colla contre ses lèvres, jouant avec du bon du doigt, la faisant rouler sur sa bouche, pour finalement la plonger dans sa bouche.


« Tu ne dois pas avoir plus de seize ans, ton visage est juvénile. »

    Se penchant vers lui, son bras s’étira et sa main, doucement, vint se poser sur la joue du petit. Son pouce caressa lentement sa peau, d’une façon presque sensuelle, explicite alors que le bout de ses doigts venait effleurer ses mèches foncées. Galatea pencha sa tête un moment sur le côté, réfléchissant. Elle pouvait posséder les rêves, mais pas deviner l’âge des garçons aussi facilement. Hm. Elle pinça les lèvres, puis les étira en un sourire mi-gêné, mais tout de même amical. Lilith, timide ? Non, pas du tout. Mais pour l’image.


« Hm. Douze ans ? »


    Il avait l’air d’un bébé, mais lui dire pourrait sans doute le vexer. Elle battit allègrement des cils en sa direction, piégeant un autre petit fruit pour le manger. Son sourire persistait, et même, il s’élargit lorsqu’il lui demanda si elle travaillait ici. Hm. Possiblement ! Lorsqu’il mourra, Lilith demandera spécialement de s’occuper de cet enfant. Sammael ne devait pas être le seul à avoir vu son côté délirant. À la voir entrer dans son bureau, dire un truc incompris, puis repartir aussi rapidement qu’elle était venu. Qui n’avait pas remarqué que Galatea parlait toute seule, parfois ? Quoi qu’elle riait, plutôt. Petit air sadique au visage. Quel homme de l’Asile n’avait pas assisté à un soulevage de jupe signé Devil’s Wife ? Oui, même en sublime et merveilleuse Lady qu’elle était, il lui arrivait de montrer ses jambes à autrui. Mais que voulez vous ! Lilith adorait ses jambes. Elle s’adorait de la tête aux pieds, il fallait l’avouer. Narcissique ? Juste un tout petit peu. Beaucoup. Passionnément.


« Je travaille ici, tu as bien raison. »

    En quoi ? C’est ce que l’on verra si Ezekiel tout mignon le demandait. Des choses inexpliquées… Lesquelles ? Les yeux vermeils du Directeur ? Les dents étrangement longues de l’infirmière ? La main de la Princesse, toujours lovée contre la joue du patient, glissa doucement vers son cou frêle, pour ensuite se poser sur le masque. Elle le souleva, l’enlignant les trous avec les yeux du garçon. Joli, joli. Elle le laissa mollement retomber, s’appuyant contre le dossier de sa chaise, buvant une nouvelle gorgée d’Earl Grey.


« Des histoires à dormir debout ? Raconte-moi tout. »

    S’il s’agissait de rire infernal, c’était de sa faute. S’il s’agissait de meubles fracassés conter les murs, c’était également de sa faute. Lilith et son caractère de bipolaire. Lilith et ses manies de changer d’humeur encore plus rapidement qu’elle changeait d’amant. Impatiente. Infidèle. Mais cependant délicate et obstinée. Rebelle et possessive. Quoi que parfois généreuse. Tout comme lorsqu’elle passait une robe de soie délicate et aguichante à Blair. Ou aujourd’hui même, à partager son thé et sa collation, pour son adorable invité surprise.

Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Silver
Humain † Patient
Humain † Patient
avatar

Masculin •Lettres : 46
•Vit depuis le : 13/04/1875
•Fou depuis le : 04/10/2009
•Age : 142
•Origine : Londres
•Rôle : Le petit médium
•Tempérament : Un rêveur parmis les morts
•Lien vers la fiche : Another Vision of Death

Carte d'Identité
• Sexualité: Quelle bonne question ! Qui sait...
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   Lun 3 Jan 2011 - 3:29

Il secoua doucement la tête en signe de négation. Le jeune Silver comptai bien plus de douze ans de vie, mais son interlocutrice avait vu juste, il ne dépassait pas les seize ans. Combien de temps encore porterait-il des traits aussi juvéniles ? Après tout, n'allait-il pas finir pas muer? Mais savoir qu'un jour il vieillirait ne l'intéressait pas vraiment. Surtout pas dans un asile, où justement, rester jeune d'esprit était dans les possibilités envisageables. Il ne serait qu'aussi fou que la moyenne des habitants du bâtiment en somme. Bref, cela n'avait aucune importance. Si son corps devait s'enlaidir avec le temps, que sa peau se desséchait ou que ses cheveux tombaient un à un, quel intérêt de compter les années qui lui restaient avant d'atteindre le jour fatidique ou son reflet dans le miroir se dévoilerai n'être qu'un squelette de plus oublié dans un placard?

- Pas tout à fait, mais vous n'êtes pas loin de la bonne réponse... dit-il simplement, laissant le jeu s'éterniser à son gré.

L'idée de l'âge que Lady Skylar lui avait bel et bien effleuré l'esprit, mais ce genre de question ne se demandait pas à une dame. Surtout celles qui, visiblement, se souciaient de leur apparence. Ainsi, il chassa vite cette interrogation de son cerveau. Malgré tout, Ezekiel n'avait pu s'empêcher de remarquer une certaine forme de maturité, ou du moins un fragment important de vécu derrière les jolis pupilles de saphir posées sur lui. Il n'arrivait toujours pas à lui donner un âge, comme-ci aucun chiffre ne voulait ou ne pouvait s'attacher à cette charmante vision assise en face de lui.

Il se surprit à retenir son souffle lorsque la jeune femme s'était penchée doucement vers lui. Avec cette même lenteur, il avait senti le parcourt de ses doigts sur sa peau, exposant son pâle visage à ce regard scrutateur. Ezekiel avait eu l'impression d'être l'une de ses antiquités que l'on regarde de près pour ne pas être dupé par une quelconque contrefaçon. Non, ces disgracieuses cernes violacés, ces lèvres fines et pâles, ces yeux océans trop peu expressifs, tous cela étaient bien siens. Il ne pouvait pas dire qu'il était beau, en fait, lui-même ne savait pas trop ce qui était supposé être agréable à regarder. Bien sûr, par instinct, Lady Skylar était visiblement loin d'être déplaisante au regard, mais autant ses apparitions l'effrayaient, autant les petites habitudes étranges telles que porter un déguisement l'attirait. En bref, il aimait ce qui était différent de l'ordinaire, sauf lorsque cela venait directement de l'au-delà.

Il prit une autre gorgée de son thé et suivit mentalement le trajet de la main de Galatea sur sa peau, encore un peu inconfortable au contact des autres. Il savoura le chemin brûlant que prenait le liquide à travers sa gorge et cela l'aida à tolérer cette proximité. Quel plaisir ! Le garçon se surprenait au pouvoir qu'avaient les petites choses sur son humeur. Qu'il porte un costume, qu'il mange un bout de friandise ou encore qu'il lise un bon livre, toutes ces minuscules actions le remplissait d'un sentiment de bien être plutôt rare entre deux nuits mouvementées. Quoique la question que lui retourna la jeune femme eut le mauvais réflexe de raviver d'horribles images dans la tête d'Ezekiel. Il porta une fraise à ses lèvres, espérant que ce geste aurait pour effet de décrisper ses traits. Le problème avec les rencontres, principalement dans un asile, c'est que les sujets de conversation avaient toujours ce petit côté nostalgique qui lui ramenait souvent des souvenirs désagréables en mémoire. Il réussit tout de même à articuler une réponse entre deux sinistres pensés...

- Par exemple, on déconseille de sortir la nuit pour ne pas se faire dévorer par on ne sait quoi... Des bruits inquiétants et qui n'ont rien d'humain... Ou encore on entend des voix à travers les mûrs.... Bref, des choses probablement courantes quand on passe ses journées dans un établissement comme Middleton.

Son interlocutrice, peu importe son rôle dans l'asile, devait avoir sûrement entendu bien des récits déments avant ce jour, alors il n'y avait pas grand-chose pour le trahir. Pas qu'il est réellement envie de se confier, mais maintenant que le sujet était ouvert, tout semblait plus facile à dire, comme-ci les mots ne manqueraient jamais pour tout raconter. Cependant, il les ravala bien vite, eux et la cerise choisie. Ce constat étant fait, le ton de voix du jeune Silver était redevenue très calme, un peu comme si tout son enthousiasme précédent s'était soudainement éclipsé. Le goût amer des secrets n'arriverait pas à s'effacer uniquement avec la saveur d'un fruit.

- J'aime bien ce genre d'histoire, même si elles sont sinistres, elles restent plus divertissantes que le quotidien...

Ce n'était pas tout à fait faux, ni tout à fait vrai. Il espérait que Lady Skylar veuille bien lui raconter quelque chose. Cela lui permettra de connaitre, par exemple, des endroits à éviter ou même des gens qui, par malheur, pourraient être reliés à un quelconque fantôme. Simple collecte d'information en somme. Même si cette échange était en ravissante compagnie, le jeune Silver aimait bien trouver une utilité à ses gestes. Bien que l'amusement pouvait parfois s'apparenter à une utilité lorsqu'il avait en tête quelque chose qu'il voulait oublier...

- Il doit bien y avoir un ou deux récits abracadabrants qui vous soient parvenus aux oreilles, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cherry, Ghost & Tea [PV Ezekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes-