Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Ven 31 Juil 2009 - 17:58

Minuit.
Le vent gémissait sinistrement au dehors tandis que les étoiles brillaient comme des diamant sur le velours de la nuit en cette nuit de Nouvelle-Lune.
Une des fenêtres du premier étage du Middleton Asylum était éclairée.
Une multitude de bulles de savon voletaient paresseusement dans la pièce.
Castiel était dans son bain, plongé jusqu'au cou dans la mousse. Seule sa jambe droite, repliée, était visible dévoilant la cuisse pâle, fine et fuselée ainsi que le genoux et le haut du mollet.
Jézabel, sa poupée, et son chinchilla était posés sur une étagère.
La salle de bain était calme et silencieuse, ponctué çà et là du bruit léger du clapotement de l'eau.
Le feu de cheminée éclairait la pièce d'une lueur tamisée, rougissant les dorures. Les chandelles disposées autour de la baignoire sur pied accentuaient l'atmosphère intimiste qui régnait dans la pièce. Formant un contraste saisissant avec le vent lugubre de l'extérieur.
Le garçon fredonnait doucement en contemplant la danse des flammes.


À la claire fontaine
M'en allant promener,
J'ai trouvé l'eau si belle,
Que je m'y suis baignée.

Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai.

Sous les feuilles d'un chêne
Je me suis fait sécher,
Sur la plus haute branche,
Un rossignol chantait.

Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai …


Une fois qu'il eut fini, il tourna son regard vers Cory qui était assis sur un petit tabouret rectangulaire tendu du même velours pourpre que les rideaux, l'air pensif.

-Qu'y a-t-il Cory ?

L'homme offrit un sourire qui se voulait rassurant au garçon.

-Rien, rien Cas. Profite de ton bain.

Il se redressa, ses mains fines et son torse pâle pleins de mousse agrippant le bord de la baignoire.

-Dis moi ce qui ne va pas.

-Et bien, c'est cet endroit. Bien sur, Joachim est sympathique et je suis heureux qu'il soit ton ami, mais les membres du personnel sont beaucoup plus dangereux que les patients eux-même. Un démon, un vampire et puis il y a aussi Alister ! Je ne leur fais pas confiance. Qui sait qu'elles autres créatures vivent ici ?

-Je comprend ton inquiétude mais nous sommes ici maintenant et nous ne pouvons rien y faire. Je ne sais pas si il y a d'autres créatures mais je préfère être à Middleton qu'à Paris.

Cory approuva.
Le garçon sourit innocemment puis se réinstalla confortablement dans l'eau. Il appuya sa tête sur le rebord, ferma les yeux et soupira avant de reprendre sa chanson en barbotant.


Chante, rossignol, chante,
Toi qui as le coeur gai,
Tu as le coeur a rire,
Moi, je l'ai à pleurer.

Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai



[Alors ? Qu'en dis-tu ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Ven 31 Juil 2009 - 21:27

Cette nuit était tellement agréable, le vent agréable qui faisait sortir une mélodie étrange, qui venait des nombreux arbres aux alentours, cela berçait légèrement les oreilles du croquemort, qui était installé au pied d'un arbre, dans la noirceur la plus totale. De là où il se trouvait, il voyait sans aucun souci l'asile, dont certaines pièces étaient éclairées, et dont certaines ombres dansaient devant les fenêtres, solitaires, ou accompagnées. Le croquemort trouvait cela amusant, surtout quand il s'imaginait ce que pouvait bien faire ses ombres, il y avait tellement de choses à s'imaginer, mais venant de Casper, il ne fallait pas s'attendre à quelque chose de bien poétique.

Enfin, alors que les lumières disparaissaient doucement, une lumière persistait, à une heure tardive d'après Casper, en voyant la position de la lune sur le drap noir de paillette. En plus, l'arracheur d'âme était persuadé, qu'il s'agissait de la salle de bains. La curiosité le piquait profondément, qui donc pouvait être en train de s'amuser dans de l'eau chaude? Un patient? Si c'était le cas, est-ce que Mister Sammael s'en était rendu compte?... Mhh... peut importe, la curiosité était un mauvais défaut, mais surtout une belle torture si on ne la satisfaisait pas, et il n'était pas d'humeur à se tordre de souffrance! Ainsi donc il allait quitter les ténèbres, pour se retrouver devant la pièce de la salle de bains.

Sa main, munie de ses longs ongles noirs, se posait silencieusement sur la poignée de la porte, entre ouvrant la porte, dans un silence qui semblait lui appartenir entièrement. Après tout, en plus d'être connu, pour être le croquemort à l'humour la plus déranger de toute l'existence, il était également, le plus silencieux, et quand on le remarquait, c'était forcément en un sursaut, car on a toujours eu l'impression qu'il venait d'apparaitre de nulle part! Il se faufila dans la pièce comme une ombre qui se fondait dans la lumière qui se mélangeait déjà au coin sombre de la pièce. Seule une voix certaine se faisait entendre dans la salle, elle semblait même parler à une autre, mais dont aucune réponse revenait, ou du moins, Casper ne l'entendait pas du tout... rien que ce détail lui faisait remarquer qu'il s'agissait bien d'un patient... ce qui lui faisait agrandir son sourire encore plus!

Bien caché, observant la personne, qu'il reconnaissait malgré cette vision non habituelle des personnes, Casper aimait connaitre ne serait qu'un minimum les patients, ils les trouvaient toujours passionnants et surtout, amusants, remplient de ressources! Toujours aussi silencieux que ce que "maitre nature", comme dirait certain, lui a donné, il s'installa sur le bord de la baignoire, regardant le patient les yeux fermaient, chantonnant, une chanson qu'il avait déjà entendu de la bouche d'un autre patient, il y a longtemps maintenant...

J'ai perdu mon amie,
Sans l'avoir mérité
Pour un bouquet de roses,
Que je lui refusais

Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai


L'allure du croquemort était certainement des moins rassurantes, souvent certain disait qu'il était aussi mal vêtus que la vieille faucheuse, mais cela il s'en fichait, il aimait beaucoup lui, ainsi que ses cheveux qui ne montrait pas ses yeux, mais pourtant lui semblait parfaitement voir!

-Quelle étrange heure pour un bain... j'ai déjà vu des bains de sang à ce genre d'heure mais là c'est différent...

Oui également, ses paroles n'étaient, également, pas forcément rassurantes, bien que pour lui ce n'était qu'un constat des plus amusants.

[Qu'est ce que j'en dis?... j'aime \'w'/ *est comme son perso aime surtout les patients*]
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Ven 31 Juil 2009 - 22:38

En entendant une voix reprendre sa chanson alors qu'il était censé se trouver seul, Castiel se redressa vivement en ouvrant les yeux.
Il regarda autour de lui et sursauta. Un homme était assis près de lui, sur le bord de la baignoire.
C'était l'être le plus bizarre qu'il avait jamais rencontré. Encore plus bizarre que Miss Blair ou Mister Sammael.
Le premier mot qui vint à l'esprit de Castiel pour le décrire fut : gris.
L'homme était entièrement gris. Les cheveux, la peau, les vêtements, tout était gris.
Le français ne voyait pas ses yeux, dissimulés derrière ses cheveux, mais il était près à parier qu'ils étaient gris eux-aussi.
En fait, la seule ''couleur'' qu'il portait était le noir de ses ongles.
Il arborait également un large sourire, tout en dent, et un peu effrayant. Bizarre.
Castiel l'étudia silencieusement du regard. Qui était-il donc ?


-Quelle étrange heure pour un bain... j'ai déjà vu des bains de sang à ce genre d'heure mais là c'est différent.

La voix de l'homme était légèrement rocailleuse et étrangement plate. Grise.
Le garçon pencha la tête et lui sourit Quelle réplique bizarre ! Il adorait cela.


-Pas si étrange, étrange, étrange que ça puisque vous-même êtes là.

Un rire joyeux lui échappa puis qu'il plongea trois fois ses mains dans l'eau, la faisant doucement clapoter.
Il regarda l'homme plus attentivement. Oui, cet homme était vraiment bizarre.


-Et puis, c'est tellement agréable, agréable, agréable, de prendre un bain à la faveur de la nuit et des étoiles. Presqu'aussi agréable qu'un bain de sang je pense.

Il se recala contre la baignoire, les mains de part et d'autre de son corps, dévoilant ses épaules laiteuses. Ses yeux toujours fixés sur l'homme. Il rit encore.

-Voulez-vous me rejoindre Mister ? Il y a largement la place pour deux, deux, deux. Et même pour trois.

Il se saisit du savon et se savonna les jambes jusqu'à ce qu'il lui glisse des main arrachant un gloussement au petit brun.
Il reposa ses jambes et releva la tête vers l'homme au sourire bizarre.


-Mais j'en oublie la bienséance ! Je suis Castiel, Castiel, Castiel Aterius. Et vous ? Qui êtes-vous ?

Le garçon laissa aller sa tête contre le bord de la baignoire, observant l'homme de sous ses longs cils, complètement languide.

[Désoléé ^^'! C'est court mais je ferais mieux pour le prochain^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Sam 1 Aoû 2009 - 14:18

Le croquemort ne bougeait pas d'un poil en voyant le patient, dont il connaissait déjà le prénom, Castiel, se redressait de surprise. Il gardait son sourire, qui était un mélange d'amusement, et de quelqu'un qui semblait avoir quelque chose derrière la tête. Mais bon, c'était comme cela avec Casper, il avait toujours quelque chose derrière la tête, et ce quelque chose se résumer par: l'amusement. Il voyait son regard l'observer sous toutes les coutures, il aimait ça, c'est fou comme certaine personne, juste en regardant quelqu'un, pouvait sortir des expressions d'inquiétude, de peur, ou même intéresser! L'arracheur d'âme lança un rire, qui faisait un peu pensé à un sifflement retenu, à la remarque de Castiel, elle n'était pas totalement fausse, mais seulement si on oubliait que Casper était ici, pas pour prendre un bain.

-Je ne saurais en jugé, cela fait longtemps que les bains de sang ne sont plus dans mes activités favorites, c'est lassant, et tous les sangs se ressemblent...

Il rigola de nouveau, de son faible sifflement, ses mains posaient sur le bord de la baignoire, balançant légèrement les pieds, puis ensuite les croisées comme une dame, ses jambes assez fines pouvaient lui permettre sans aucun problème, observant l'homme dans son bain, toujours son sourire collait au visage, visage sur lequel évidemment, mise à part son sourire, son nez et un peu la vision d'une cicatrice, rien d'autre n'était visible!

Il ne répondit pas pour le moment à la proposition du patient de le rejoindre dans le bain, il trouvait ça tentant, il tapota sa lèvre inférieure avec les ongles de la main, ce qui montrait sans difficulté, la cicatrise à l'un de ses doigts, ainsi qu'une au poignet. Les gens finissaient toujours par croire qu'il avait été coupé en morceau, puis recousu comme une simple poupée de chiffon, et de nombreuses autres cicatrises se trouvait dessous sa tenue grisâtre.

-Je sais très bien qui vous êtes Mister Castiel... Je n'oublie jamais le visage ni le nom d'un patient de cet asile... même après son enterrement!

Le sourire de l'arracheur d'âme agrandissait un peu plus, alors qu'il retira sa main de sa lèvre, la laissant retomber toucher du bout des doigts l'eau, la tournant légèrement en rond, en regardant toujours le patient.

-Qui suis-je moi?... Je suis celui que tous les patients rencontrerons au moins une fois... sans forcément le savoir... Mais, vous, Mister Castiel, vous faites partie des chanceux qui m'auront vu avant le temps normal...

Le croquemort rigola de nouveau, un peu plus bruyamment, mais toujours en faisant ce sifflement, il aimait tourner autour du pot, ne pas donner directement la réponse à la question des humains, et même des autres créatures d'ailleurs. C'était un jeu pour lui, et il en était le réel maître, pour lui, même si on refusait de jouer avec lui, il avait gagné, car il avait eu une réaction de la personne face à lui.

-Faites-moi rire... si vous tenez à en savoir plus et à ce que je vous rejoigne... peut être que j'accepterais?

[désolé moi aussi ça fait pas bien long >___<]
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Dim 2 Aoû 2009 - 0:29

-Faites-moi rire... si vous tenez à en savoir plus et à ce que je vous rejoigne... peut être que j'accepterais?

Le faire rire ?! Comment pouvait-il faire cela ? Cet homme était vraiment bizarre.
D'ailleurs …


-Vous faire rire ? Vous avez déjà l'air amusé, amusé, amusé. Je ne pense pas pouvoir faire mieux. Et je suis navré d'apprendre que les bain de sang de vous amuse plus.

Le garçon fronça ses fins sourcils en regardant l'être près de lui.

-Mais je m'interroge. Vous dîtes êtes ''celui que tous les patients, patients, patients rencontreront un jour sans le savoir''. Seriez-vous un médecin ? Un vigile ? Ou une femme de chambre ?

Castiel observa encore l'homme au rire sifflant.
Il se tenait immobile, sa assis sur la baignoire.
Il ressemblait à une statue moqueuse, terni par le temps. Ou à une poupée raccommodée tant il semblait couturé de partout.
Ses dents brillaient étrangement, éclairant son sourire ironique.
La lumière du feu creusait ses traits et amincissait sa haute silhouette.
Le garçon le trouvait fascinant. Bizarre, certes, mais fascinant.


-Vous êtes une créature, créature, créature n'est-ce pas ? Comme Miss Blair et Monsieur le Directeur.

Un éclat de rire lui échappa.

-C'est à croire que le personnel de Middleton est encore plus dérangé, dérangé, dérangé et dangereux que les patients eux-même !

Il rit encore. Puis se redressa et remonta ses jambes contre son torse qu'il enserra de ses bras. Il posa ensuite son menton dessus, ses grand yeux brillants fixés sure le visage gris.
Au même instant la fenêtre s'ouvrit violemment et une bourrasque de vent s'engouffra dans la pièce soufflant au passage la quasi totalité des chandelles.
Le garçon frissonna. La température de la pièce avait chuté fortement à cause de la fraîche brise de la nuit. Il regarda les étoiles qui brillaient avec révérence, les yeux émerveillées devant tant de beauté. Pourtant le froid le rattrapa, le faisant grelotter et claquer des dents.
Faisant fi de sa nudité et du regard de l'homme sur lui, il s'extirpa de la baignoire et se dirigea vers la fenêtre qu'il referma . Il regarda encore dehors puis s'immergea dans l'eau chaude, saisissant sa poupée scarifiée au passage, et reprit sa position presque fœtale. .
Un soupir d'aise s'échappa de ses lèvres.
Il tendit le jouet à la créature près de lui.


-Je vous présente Jézabel. Elle est belle n'est-ce pas ? Je l'ai trouvé il y a peu, peu, peu.

Il la recoiffa distraitement, déposant de la mousse sur la chevelure de lin. Avant de relever le regard vers son visiteur, un air ingénu sur le visage.

-Avez-vous vous aussi des amis avec lesquels vous amusez lorsque vous êtes seul ?

Il gloussa.

-Dîtes-moi, à part vadrouiller dans la nuit et surprendre les gens dans leur bain, bain, bain que faîtes vous pour vous distraire ?

Dans ses yeux étranges dansait une flamme amusé et curieuse. Il avait vraiment envie de connaître cet homme au sourire trop large, si bizarre mais si intéressant.

-Vous êtes vraiment bizarre vous savez ? Mais, je vous aime bien.

[Alors ? Je sais, c'est encore court, pardon *w* ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Dim 2 Aoû 2009 - 15:29

Casper continuait d'observer le petit patient dans son bain, toujours son grand sourire qui n'appartient qu'à lui. Mais à cause de ce sourire, Castiel ne pensait pas réussir à le faire "plus" rire, et pourtant... cela se voyait qu'il n'avait jamais vu le croquemort vraiment rigolait, un rire plus clair, mais également plus effrayant, qui pouvait donné une certain allusion de folie. Pourtant Casper n'était pas fou, il était juste différent, différent de Castiel et de tout les autres humains, et même des créatures de son espèce! Il n'y aurait donc pas de jeu? Quel dommage, lui qui trouvait que les humains se débrouillaient parfois mieux que toute autres créatures pour les blagues... à moins que c'était tout simplement de la moquerie de la part de Casper? Même lui n'était pas très sûr dans le fond, mais il aimait ça, alors pourquoi se poser tant de questions inutiles? Enfin, il continuerait de tourner autour du peau quand même, c'était plus fort que lui, il aimait les patients, mais il aimait joué avec eux, les faire tournaient un peu en bourrique, et qu'ils se retrouvent comme des petites souris perdu. Casper était loin d'être une femme de chambre, suffisait de voir la pièce qui lui servait de chambre, ni un vigile, certes il aimait surveillé tout ce qu'il se passait dans l'asile, mais sans se faire apercevoir, si il se faisait voir, c'était qu'il l'avait voulu! Et un médecin, non, il était tout le contraire, un médecin soigné, et permettait de tenir éveillé les pauvres humains, Casper préférait s'occuper de leur belle mort.

Un simple signe négatif accompagné d'un autre rire sifflotant fut la réponse à la question de Castiel, autant le laisser réfléchir, est-ce qu'il finirait par trouver? Et est-ce que Casper dira que c'est cela si il dit le nom? Ou alors il continuera son petit jeu qu'il aimait tant?

Donc comme ça, Castiel savait déjà pour le personnel de l'asile? Miss Blair et Mister Sammael avait montrer donc leur nature, voilà quelque chose de bien marrant, mais il n'était pas comme eux, il était différent en certains point.

-Peut être que oui... ou alors non, je suis différent de Miss Blair, ainsi que de Mister Sammael, malgré que quelque chose nous lie malgré tout... c'est infime et pour certains c'est problématique...

Son rire sifflotant était toujours présent observant toujours le patient dans son bain. Le personnel plus dangereux que les patients? Peut être oui, mais en tout cas, les plus intéressent, d'après lui, c'était bel et bien les patients, rare d'en trouver deux avec les même caractéristiques, les mêmes tiques, toques, manière de pensé, manière de répondre, c'était toujours différent, certain été docile et raconter d'étranges histoires dont ils étaient persuadé d'avoir participé, et d'autre rêvé de s'enfuir d'ici, et inventé des plans des plus fantastiques, même si avec le personnel présent, aucune chance d'être accomplie. Ça amuser beaucoup de croque-mort, c'était pour cela qu'il aimer les humains, ils étaient tellement intéressent, tellement passionnant!

Casper n'eut même pas une mouvement de surprise alors que la fenêtre s'ouvrit d'un coup, et bruyamment. Il suivit Castiel du regard, toujours son grand sourire. Il pouvait très bien penser à l'une des créatures que l'on retrouvait dans le bel ouvrage de Lewis Carroll, du vrai nom Charles Lutwidge Dodgson, qui avait écrit quelque années au part avant, Alice's Adventures in Wonderland. Le chat de Chershire, vous savez, ce chat au grand sourire qui amusé Alice mais également, la perturbé avec ses paroles étranges. C'était un ancien patient qui lui avait fait remarqué il y a quelques année. Maintenant ce patient et mort, mais bon, Casper garde ce livre dans un de ses cercueils chéris.

-Oh non... ils ne sont pas si déranger... sinon je leur porterais plus d'intérêt, ce qui n'est pas le cas évidemment... les patients sont tellement mieux...

Il observa le patient dénudé retourner dans son bain, prenant avec lui une étrange poupée... il avait vu plusieurs patient avoir en leur possession des poupées ou autres peluche en tout genre, mais celle si était totalement différente, elle était scarifié. Il n'y porta pas bien longtemps attention, après tout, certain maquillé bizarrement les leurs de poupée, ou alors leur coupé des cheveux à fin de les rendre hideuses!

-Aussi ravissante qu'une lady...

Sa phrase était tout de même à double sens, ce compliment n'avait rien de bien sérieux, mais une manière de critiquer les lady qui essayaient de se rendre aussi belle que des poupées.

Le croque mort fini par se lever, faisant un vite fait tour des environs, écoutant les nombreuses questions du patient, quel petit curieux tout de même. Casper s'arrêta près d'un chandelier sur lequel une seule bougie était resté allumer, les autres s'étaient éteint à cause de la bourrasque de vent précédemment. Il commença à jouer un peu avec la bougie, passant ses longs doigts par dessus faisant danser la flamme qui semblait être devenu folle en bougeant ainsi dans tout les sens, faisant libérer un rire moqueur de la par de l'arracheur d'âme.

-Quand je ne viens pas les surprendre dans leurs bains, je vais les surprendre ailleurs... Les patients ont toujours de très bons moyens de distraction qui m'amuse...

Il arrêta enfin de torturer la pauvre bougie retournant près de Castiel, son sourire des plus étrange toujours collé au visage, passant derrière, ses doigts passantdans le cou du patient, avant d'aller au menton, pour lui relevait, alors que lui avait la tête juste au dessus, tout sourire.

-Et vous mister Castiel? Je suppose que vous faites d'autres choses en plus de prendre des bains en plein milieu d'une nuit fraiche?

Un autre rire sifflant sortir de sa gorge à la remarque de Castiel, il y en avait tellement de personne maintenant qui avait bien pût lui dire qu'il était bizarre!

-Oui je le sais... on me le dit tellement souvent... mais j'en suis content qu'on me voit ainsi... c'est mieux d'avoir l'air bizarre, on ne ressemble pas aux autres ainsi... c'est intriguent pour les autres...

Il retira finalement sa main, mais restant toujours au même emplacement sans bouger, toujours penché au dessus de Castiel en le regardant.

-Est ce qu'il s'agissait d'un de vos amis, à qui vous parliez, juste avant mon "arrivée"?

[ton post m'a inspiré *w*]
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Dim 2 Aoû 2009 - 19:34

Castiel regarda l'homme se lever, son corps longiligne se détachant sur la lueur du feu. Il se mit ensuite à jouer avec une chandelle, s'amusant à faire danser la flamme. Celle-ci éclairait d'une manière démoniaque le visage gris, impression accentuée par le sourire étrange et le rire sifflant qui le caractérisait.

-Quand je ne viens pas les surprendre dans leurs bains, je vais les surprendre ailleurs... Les patients ont toujours de très bons moyens de distraction qui m'amuse...

Le garçon rit doucement à cette réponse. Il semblait que les membres du personnel trouvaient tous que les patients étaient distrayants.

-Alors je suis heureux de vous distraire dans ce cas.

La créature délaissa son jeu et se dirigea vers le français, toujours en sourient. Celui-ci le sentit se déplacer derrière lui puis un doigt froid caressa son cou avant de se glisser sous son menton, le forçant à relever la tête.
Le garçon se laissa manipuler sans rien dire et plongea ses yeux dans ceux de l'être au sourire aussi large que celui du Chat du Cheshire.


-Et vous mister Castiel? Je suppose que vous faites d'autres choses en plus de prendre des bains en plein milieu d'une nuit fraiche?

Le rire sifflant retentit encore.

-Et bien, je me promène surtout la nuit. Je trouve que Middleton prend tout son charme, charme, charme à la lumière de la Lune. J'aime aussi peindre et jouer du piano. Sinon, je vais rendre visite à Joachim.

Ensuite, l'homme rit de nouveau en lui disant à quel point il aimait être qualifié d'être bizarre afin de ne pas être comparer aux autres.
Le garçon trouva cela admirable d'être si peu soucieux des on-dits et de l'opinion publique.
Certes dans un endroit comme Middleton tout cela n'avait que peu d'importance, mais c'était quand même admirable.


-Est-ce qu'il s'agissait d'un de vos amis, à qui vous parliez, juste avant mon "arrivée"?

Castiel entrouvrit la bouche, haussa les sourcils et écarquilla des paupières tant il fut surpris de ce brusque changement de sujet.
Il regarda ensuite vers la cheminée où Cory était toujours assis, observant d'un œil peu amène le visiteur, sur ses gardes.
Il reporta ensuite son regard sur le visage au-dessus du sien, lui adressant


-Oui, vous avez raison. Je parlais, parlais, parlais à Cory. C'est mon ami, il est actuellement sur le tabouret devant la cheminée.

Un gloussement amusé lui échappa.

-Je crois qu'il ne vous aime pas beaucoup, beaucoup, beaucoup.

Il observa encore l'homme aux cheveux longs.
Il s'interrogeait vraiment sur l'identité de ce mystérieux individu, si joueur. Il était rare de voir de tels êtres ici. Quand ils n'étaient pas fou, les personnes habitant cet endroit étaient si sérieuses !
C'est alors que ses yeux s'illuminèrent. Castiel eut LA révélation.


-Je sais ! Vous êtes celui qui enterre les morts ! J'en suis sur, sur, sur ! C'est pour cela que vous dîtes que vous êtes celui que tous les patients rencontreront sans forcément le savoir !

Il frappa dans ses mains d'excitation tandis que son rire cristallin jaillit de ses lèvres purpurines. Il adressa un grand sourire à l'homme, toujours au-dessus de lui.

-Vous ne voulez vraiment pas me rejoindre ? C'est tellement agréable. Et puis, nous serons, serons, serons beaucoup plus à l'aise pour parlez. Après tout, j'ai trouvé qui vous êtes alors vous pouvez me dire votre nom maintenant. C'est injuste que vous connaissiez le mien alors que vous me laissez dans l'ignorance, ignorance, ignorance. Voudriez-vous me parlez de vous ? J'ai vraiment envie de vous connaître.

[Le tien aussi m'a inspiré ^^!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Lun 3 Aoû 2009 - 18:21

Et bien, c'était un bon petit emploi du temps qu'avait là ce patient, dire que certain se contenter de rester dans un coin de leur chambre, sans bouger, à pleurer ou à parler on ne sait pas à qui, ou alors bien à quelqu'un... Il rigola légèrement en entendant le prénom de Joachim, encore un autre patient, il ne lui avait toujours pas adressé la parole à lui, mais bon, le croquemort ne pouvait hélas pas être partout à la fois, même s'il aurait voulu, cela aurait été doublement amusent, si ce n'est pas encore plus! Mais Castiel avait tout à fait raison, l'asile éclairé à la lumière de la Lune, c'était quelque chose comme on pourrait dire!

Mais voilà un nom maintenant, qu'il ne connaissait pas du tout, pour une fois, ça changé! Cory? Il ne savait pas du tout, ce qui lui fit perdre un peu son sourire, enfin pas beaucoup, mais on voyait que cela le rendait un peu perplexe. Il observa vers le tabouret, mais lui il ne voyait rien, et en plus, il n'avait senti aucun réel présence, ni même la présence d'un mort, cela aurait été encore plus facile pour lui sinon! Est-ce que c'était seulement l'imagination de ce pauvre patient donc? Casper rigola faiblement en tapotant la joue de Castiel avec son index.

-Peut être a-t-il raison de ne pas m'aimer? Qu'est-ce que vous en pensez?

Casper se dégagea de derrière Castiel, regardant là où se trouvait le dit "Cory", il aurait aimé que d'un coup "pouf" il se montre, cela n'aurait donc pas été un problème de santé, et cela aurait peut-être réussi à surprendre le croquemort, qui en aurait été plus que content! Quand Castiel trouva la réponse à son "énigme", il retourna vers lui en étant tout sourire, toujours aussi large, toujours si étrange, mais toujours rien qu'à lui!

-Vous êtes très doué mister Castiel je me dois de vous le dire!

Son rire se fit un peu plus entendre, il aimait qu'on arrive à répondre aux petits pièges qu'il posait, certains se décarcassaient pour rien, puis abandonnaient, mais certains y arrivaient plus facilement, comme pour le patient en face de lui dans ce bain.

Il semblait également être doué en affaire, s'arrangeant du mieux pour que Casper, lui donne son identité, et il voulait même en savoir plus sur la vie du croquemort, enfin, si on pouvait appeler cela une vie bien évidemment! Mais le jeu n'était toujours pas fini, il se contenta d'un simple rire en enlevant son chapeau qui posa dans un coin, avant d'enlever son foulard. D'accord il allait le rejoindre, mais bon, vu ce qu'il avait à enlever avant, il avait encore le temps de parler!

-Très bien, je vais vous le dire mister Castiel, mais c'est bien parce que je vous apprécies! Ici on me nomme Ghostwood Casper, croquemort particulier de cet asile.

Il rigola doucement de nouveau en un sifflement, commençant à débouter sa longue veste grise, qui cachait dessous, bien évidemment, un autre vêtement, on aurait pût en déduire qu'il avait froid pour porter autant de vêtements, mais pourtant, il ne le craint pas du tout, il ne risque pas de tomber malade, ou d'en mourir comme un simple humain! Le croquemort se retrouva avec sa tunique qui lui serait aux poignées, et tomber seulement jusqu'à ses genoux, auquel ses bottes montaient d'ailleurs, et il se remit assis sur le rebord pour les retirer d'ailleurs, rigolant faiblement.

-Ma vie? Elle est uniquement répétitive et sans intérêt, c'est comme si vous demandiez de connaitre la vie d'un chat domestique, pour eux ce n'est pas difficile, manger, jouer, dormir...

C'était bien pour cela, que Casper portaient toujours plus d'intérêt pour les patients, c'était plus amusant.

-Et puis... je n'ai pas réellement le droit de le dire... mais il arrivait de le dire à certain patient, après qu'il m'ait fait rire pendant au moins bien deux bonnes minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Mar 4 Aoû 2009 - 20:47

-Enchanté de vous connaître monsieur Casper Ghostwood.

Le garçon observa le corps mince et entièrement gris.

-Ghostwood. Je dois dire, dire, dire que cela vous convient parfaitement.

L'homme se déplaça et commença à se déshabiller sans s'émouvoir du regard de Castiel sur lui. Il lui expliqua ensuite à quel point sa vie était monotone et que c'était pour cela qu'il cherchait la distraction auprès des patients de l'établissement.

-Et puis... je n'ai pas réellement le droit de le dire... mais il arrivait de le dire à certain patient, après qu'il m'ait fait rire pendant au moins bien deux bonnes minutes...

Le faire rire ? Castiel ne voyait pas du tout comment faire cela mais il était curieux.

-Vraiment ? Comme c'est triste, triste, triste. Votre vie doit être … mortelle. Si je puis dire.

Il se redressa, appuyant son dos contre la paroi de la baignoire. Il replia ensuite ses jambes contre son torse afin de faire de la place pour l'homme qui arborait toujours son sourire cheshirien.

-Et bien, je ne sais pas si Cory, Cory, Cory a raison de ne pas vous aimez. Il n'aime pas grand monde de toute façon, il se méfie beaucoup à cause …

Il hésita un moment et déglutit péniblement.

-A cause d'avant. Mais, moi je vous apprécie.

Il éclata d'un rire clair et joyeux en s'amusant avec la mousse, laissant la poupée tomber à terre. Puis il vrilla Casper de ses yeux étranges.

-Et je suis heureux, heureux, heureux que cela soit réciproque.

Il rit encore puis reprit la parole en faisant un geste d'invitation vers la baignoire.

-Vous êtes drôle vous savez ? C'est pour cela que je vous, vous, vous apprécie. Les gens ici sont tellement sérieux vous ne trouvez pas ? D'ailleurs, vous pouvez me tutoyer si vous le souhaitez.

[Rp très court je sais, j'ai une petite panne d'inspiration qui devrait bientôt se régler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Mer 5 Aoû 2009 - 11:05

Casper enlever ses longues bottes en prenant semble-t-il, bien son temps! Ces étrange bottes à ceinture, même en le voyant les enlever, il était inutile d'essayer de comprendre comment on faisait, elles étaient tellement étranges... comme leur propriétaire quoi! Quand Casper les retira, il laissa en vision les cicatrices, comme celle de sa main, ou même celle de son visage et son cou. On pourrait croire que le croquemort avait eu le droit, il y a maintenant très longtemps, à un petit passage à la tronçonneuse, et en plus pas découper régulièrement, mais de travers à certain endroit. Et ce ne sont que ses jambes là!

Le croquemort se redressa après avoir enlevé ses bottes, s'attaquant au bouton de sa tunique. Mortelle? Ce mot fit rigoler le croquemort un peu fort que ce qu'il faisait au début. Non, sa vie était toute sauf mortelle, sinon il serait mort depuis longtemps! Mais bon, passons.

-Mortelle? Non loin de là, peut être qu'il est là le problème... enfin!

Casper rigola un dernier coup avant de continuer à déboutonner sa tunique, et écoutait Castiel, en lançant un regard vers le tabouret où "Cory" devait être installé. De la méfiance? Il n'avait certainement pas tord après tout de se méfier, les créatures clémentes ne traine pas dans le coin, enfin... pas trop... Il avait entendu des rumeurs dans les couloirs, sur une certaine créature qu'on n'avait pas envie de voir ici, même si Casper semblait plutôt neutre dessus, ce genre de créature ne l'enchantai pas le moindre, bien que d'après lui, cela allait apporter une certaine ambiance dans l'asile. Et il en connaissait un, qui allait être tous sauf content si cette rumeur devenait réalité.

-Peut être qu'il a également raison de se méfier... Mais, faut voir de qui il faut être vraiment méfiant ici, ce n'est pas toujours de qui on croit...

Il rigola de nouveau, mais moins, juste avec son sifflement, retirant enfin sa tunique, ainsi que le reste, se retrouvant sans pudeur, lui et son corps avec toujours autant de cicatrise, alors que ses cheveux grisâtres cacher tout son dos, jusqu'au niveau de ses fesses, la peau si grise, et si froide, comme le corps d'un mort. Mais il était loin d'être mort, mais après s'il était vivant, c'était une autre histoire!

L'arracheur d'âme rigola doucement, quand Castiel lui dit qu'il était content que le fait qu'il l'apprécie soit réciproque. Le croquemort se retourna rentrant dans la baignoire pour rejoindre Castiel, rigolant un peu en sentant la chaleur de l'eau, lui qui, aucun feu ne peut le brûler, et aucun glaçon ne peut le geler! Il posa ses bras sur le rebord de la baignoire, rigolant doucement à la remarque de Castiel, le regardant toujours à travers ses cheveux gris.

-Moi je vous trouve très intéressant Mister Castiel, comme tout les patients, mais chacun a son point en particulier.

Il trouvait les gens ici sérieux? Mais pourtant pour la plupart, ce n'est rien d'autre qu'une "couverture", pour les pauvres patients, qui pensent être dans un asile comme les autres, c'est après tellement plus drôle de voir leur surprise sur leur visage de pauvre petit humain!

-Je suis entièrement d'accord avec vous, pour cela que je ne porte aucun intérêt pour les membres du personnel!

Il rigola en posant ses ongles sur sa lèvre inférieurs, qui tremblait légèrement de son rire. Il ne se mettait pas en travers du chemin des autres membres du personnel, mais gare à eux s'ils se mettent en travers de son chemin, le croquemort n'avait pas souvent de plan en particulier, sauf rigoler des patients farfelus et autres. Mais si quelque chose l'intéressait, gare à lui de ne pas mettre Casper sur son dos, et rare sont les gens qui se sont mis à dos l'arracheur d'âme!

-Soit, tutoyons nous alors! Comme des "amis"? C'est bien comme ça que vous le dites n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Mer 5 Aoû 2009 - 21:50

Le garçon regarda le corps gris se glisser souplement dans l'eau chaude du bain. Casper avait des cicatrices absolument partout et sa peau grise luisait doucement comme celle d'un cadavre. Cette vision aurait certainement révulsé un quelconque humain pénétrant dans la pièce mais Castiel se contenta de sourire joyeusement. Ses longs cheveux gris flottaient sur l'eau.

-Je vous trouve très intéressant, intéressant, intéressant moi aussi.

Un sifflement rieur s'échappa des lèvres minces de l'homme tandis qu'il se tapotait doucement la lèvre inférieure de ses ongles noirs.
Il sembla ensuite se perdre dans ses pensées certainement railleuses et bizarres à l'image de leur propriétaire.
Lorsque Casper l'autorisa à le tutoyer, l'enfant sourit joyeusement.


-Exactement ! Comme des amis, amis, amis.

Castiel sourit encore puis un air sournois se dessina sur son visage de poupée et le sourire devint plus rusé. Une flamme amusé dansait dans ses yeux pairs.

-Et comme nous sommes amis, tu peux donc me dire qu'elle créature, créature, créature tu es ? Les amis doivent être honnêtes les uns envers les autres, c'est écrit dans le Grand Livre de l'Amitié.

Il éclata d'un rire argentin puis pris un peu de mousse entre ses mains et souffla dessus, l'envoyant vers Casper.
Puis, il reprit la savonnette tombée dans l'eau et recommença à se savonner doucement.


-Tu sais, sais, sais Casper, c'est ici, à Middleton, que je me suis fais mes premiers amis excepté Cory bien sur.

Il sourit encore à l'homme adossé à la baignoire en fonte.

-Et toi Casper ? As-tu d'autres amis ?

Il posa le pain de savon près de la Jézabel puis se déplaça de façon à se trouver épaule contre épaule avec l'homme en gris.
Casper le dépassait de près de deux têtes, l'obligeant à lever les yeux.


-As-tu déjà rencontrer des habitants de l'hôpital ?

Il rigola encore en tapant des mains dans l'eau la faisant clapoter plus fort. Il avait l'air d'un enfant jouant dans l'eau.

-Moi j'ai rencontré Joachim, Joachim, Joachim puis Miss Blair et Monsieur le Directeur.

Il rit encore puis plongea ses yeux dans ceux de Casper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:10

Le croquemort avait toujours son sourire amusait sur le visage, ses doigts laissant tomber sa lèvre pour allait bousculer un peu l'eau du bout des doigts en tournant dans l'eau, faisant un faible tourbillon dans l'eau. Il lança ensuite un faible rire sifflant, il semblerait que Castiel essayait de le prendre au piège, mais il pouvait laisser tomber d'avance, les règles du croquemort était bien ficelé avec la temps qu'il a eu à côtoyé les humains.

-Je ne pense pas que ce "Grand livre de l'Amitié", indique que les règles sont les mêmes, entre un humain, et une autre créature...

L'arracheur eut un sourire à l'air amusé mais aussi assez démoniaque, même si il avait en rien avoir avec un démon, mais il n'allait pas donner autant de cadeau à Castiel comme cela! Et puis, est ce que c'était si important qu'il sache ce qu'il était, il n'était déjà pas un démon, ni un suceur de sang, c'était déjà beaucoup à savoir non?

-Arrive à me faire bien rigoler, et je te le dirais peut être... ça peut être autant une histoire drôle, une blague, ou une chanson marrant qui arriverait à me faire rire!

Il retira sa main de l'eau, reposant son bras sur le rebord de la baignoire en écoutant le jeune patient. Le fait que Castiel dise que c'était ici qu'il s'était fait la première fois des amis, n'étonnait pas Casper, c'était pas la première fois qu'il entendait quelque chose dans le genre sortir de la bouche d'un patient.

Si lui avait des amis ici? C'était une question assez complexe, puisque la question était plutôt, est ce que Casper a le sens de l'amitié? Cela n'était pas quelque chose qui lui apporter beaucoup, voir rien du tout, n'étant pas humain, mais beaucoup de patient, depuis qu'il était ici, disaient qu'ils appréciaient le croquemort comme un ami. Après du côté des autres créatures, c'était encore plus difficile, il n'avait aucun attache à eux, et même si avec Sammael, ils s'étaient arranger, alors que que Shinigami et Démon, ne font généralement pas bon ménage, ce n'est pas pour autant qu'il appellerait ça de l'amitié, loin de là. C'était très neutre.

-Oui, j'ai rencontré plein de personnes... certains qui étaient très intéressent, et que je leurs ais fait un enterrement digne d'eux... Ce n'est pas tout le monde qui y a le droit...

Le croquemort rigola doucement, en repensant à ce qu'il venait de dire. Oui, il n'y avait que ses "chouchous", qui avaient le droit d'un bel enterrement d'après lui, après les autres, peut importe pour eux, il se souvient que même certain, il ne les avait pas enterrer, non, certaine créatures de la forêt reste affamées... Casper pensait évidemment à eux en laissant certains corps trainé par "erreur", dans la forêt, et même pas retrouver la trace d'un os par la suite! Casper se tourna un peu en regardant Castiel, toujours son grand sourire, quand il lui indiqua les personne qu'il avait rencontré. La rencontre du directeur ne l'étonner en rien, le directeur aimait avoir un œil sur tous "ses" patients.

-Et tu en penses quoi de Mister Joachim, Miss Blair, et Mister Sammael?

Il continuait de regarder Castiel, avec un grand sourire, c'était toujours intéressent de connaitre les pensées des autres patients, sur certaines personnes, parfois les gens ne voyaient pas d'autres personnes, de la même manière, et selon les avis, Casper trouvait ça assez drôle. Il sortit ses doigts de l'eau, qui avait continué de faire un tourbillon, qui continua encore un petit instant tout seul, puis Casper alla appuyé sur la joue de Castiel, d'un rire sifflant.

- Tu ne trouves pas cela étrange?...Une infirmière qui avale uniquement ce qui coule dans tes veines?... Un démon en tant que directeur?... Et un patient assez différent des autres?... Tu sais, beaucoup de patient tremble encore de peur dans leur chambre en sachant cela...

[désolé je trouve que je manque d'inspi en ce moment ><]
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Mar 11 Aoû 2009 - 0:13

-Je ne pense pas que ce "Grand livre de l'Amitié", indique que les règles sont les mêmes, entre un humain, et une autre créature... Arrive à me faire bien rigoler, et je te le dirais peut être... ça peut être autant une histoire drôle, une blague, ou une chanson marrant qui arriverait à me faire rire!

Décidément, cet homme était aussi fuyant qu'une anguille dans un bain d'huile ! Il éludait toutes ses questions, son sourire cheshirien toujours accroché aux lèvres.
Il semblait que Castiel tombait toujours sur des personnes étranges et fuyantes. Mais bon, c'était cela qui était drôle.
Il lui offrit un petit sourire en coin.

-Pourquoi les règles en seraient-elles différentes, différentes, différentes ? Après tout, un ami est un ami, peu importe sa … race.

Il s'amusa avec la mousse, la faisant glisser le long de ses bras pâles et fins. Puis il reporta son attention sur l'homme gris.

-Je connais effectivement une chanson qui devrait te plaire mais je ne sais pas si elle est drôle. C'est à toi de juger.

Sur ce, il se mit à chanter gaiement sa chanson aux paroles très … morbide.

There's a grim one-horse hearse in a jolly round trot --
To the church yard a pauper is going, I wot;
The road it is rough, and the hearse has no springs;
And, hark to the dirge which the mad driver sings;
Rattle his bones over the stones! He's only a pauper, whom nobody owns!

O, where are the mourners? Alas! there are none,
He has left not a gap in the world, now he's gone, --
Not a tear in the eye of child, woman, or man;
To the grave with his carcass as fast as you can:
Rattle his bones over the stones! He's only a pauper, whom nobody owns!

What a jolting and creaking and splashing and din!
The whip how it cracks! and the wheels how they spin!
How the dirt, right and left, o'er the hedges is hurled!
The pauper at length makes a noise in the world!
Rattle his bones over the stones! He's only a pauper, whom nobody owns!

Poor pauper defunct! he has made some approach
To gentility, now that he's stretched in a coach!
He's taking a drive in his carriage at last!
But it will not be long, if he goes on so fast:
Rattle his bones over the stones! He's only a pauper, whom nobody owns!

You bumpkins! who stare at your brother con­veyed --
Behold what respect to a cloddy is paid!
And be joyful to think, when by death you're laid low,
You've a chance to the grave like a gemman to go!
Rattle his bones over the stones! He's only a pauper, whom nobody owns!

But a truce to this strain; for my soul it is sad,
To think that a heart in humanity clad
Should make, like the brute, such a desolate end,
And depart from the light without leaving a friend.
Rattle his bones over the stones! He's only a pauper, whom nobody owns!

Lorsqu'il eut fini de chanter, il éclata de rire. Cette chanson le mettait toujours en joie sans qu'il ne sache pourquoi.
Il regarda Casper au-dessus de lui. Il était en train de réfléchir, semblant pensif.

-Oui, j'ai rencontré plein de personnes... certains qui étaient très intéressent, et que je leurs ais fait un enterrement digne d'eux... Ce n'est pas tout le monde qui y a le droit...

Le croquemort ria doucement et Castiel joignit son rire au sien. Cet homme était vraiment drôle. Son humour sarcastique et son sourire bizarre le rendait agréablement sordide. Et ses réflexions saugrenues aussi.

-Et tu en penses quoi de Mister Joachim, Miss Blair, et Mister Sammael ? Tu ne trouves pas cela étrange?...Une infirmière qui avale uniquement ce qui coule dans tes veines?... Un démon en tant que directeur?... Et un patient assez différent des autres?... Tu sais, beaucoup de patient tremble encore de peur dans leur chambre en sachant cela...

Le garçon haussa un sourcil. Puis esquissa un sourire. C'était lui, l'être le plus étrange qui lui avait été donné de rencontrer qui disait cela ?! Castiel éclata franchement de rire avant de consentir à lui répondre.

-Hum … et bien … Joachim est exceptionnel mais très , très, très complexe. Miss Blair est belle mais effrayante, un peu froide également et Mister Sammael est très gentil, gentil, gentil, il me protège et il m'a même confié une mission, mission, mission. Je ne trouve pas cela plus étrange que ça, après tout c'est tellement plus amusant ! Même si c'est un peu risqué, c'est ce qui fait le sel, sel, sel de la vie ! Et puis c'est stupide de s'enfermer par peur, nous sommes tous dans la même galère, galère, galère alors autant s'unir plutôt que de se morfondre..

Il fit distraitement des rond ans l'eau, laissant un silence paisible s'installer tandis qu'il s'interrogeait. Il était vraiment intrigué par la nature de la créature qui partageait son bain. Il ne voyait vraiment pas ce qu'il pouvait être. Il se souvint alors de la phrase précédente et leva des yeux interrogateur sur Casper.

-Dis Casper, est-ce que moi j'aurais le droit à un enterrement, enterrement, enterrement digne ?


[Désolée pour cette attente, le syndrome de la page blanche ma saisit ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Ven 14 Aoû 2009 - 23:50

Oh ce n'était pas un problème de race pour Casper, c'était plus dans le souci que c'était lui qui choisissait les règles dans ses relations avec les patients, et peut importe ce que pouvait raconter un simple livre écrit d'une plume rêveuse de plusieurs humains, comme si ils avaient tellement eux besoin de ça, comme si c'était une lois, mais les lois, sont là pour être enfreint...

-Pas différentes... mais juste faire une entorse à quelques unes des règles...

Le sourire du croquemort était bel et bien toujours présent, il n'y avait rien qui ne pourrait lui retiré ce fameux sourire ce soir! Surtout quand le patient tenta de chanter une chanson fort morbide, et qui plaisait rien qu'aux premières paroles, chacune d'elle travaillait l'esprit tordu de la créature, qui retenait doucement ses rires sifflotant au fond de sa gorge. Il imaginait que le raisonnement d'os, dites dans la chanson, pouvaient être exactement les mêmes que ceux qu'il entendait venant de la forêt près du cimetière. Mais est ce qu'il y avait vraiment ce genre de bruit dans la forêt? Ou s'était juste l'esprit plus que déranger de la créature?

Casper retenait encore ses rires, même quand le patient eut fini la chanson, et que lui rigolait aux éclats. Est ce que l'arracheur d'âme était un point tricheur de se retenir de rire? Ou alors c'est qu'il frissonnait encore en se répétant les paroles dans la tête. Un nouvelle chanson qu'il allait pouvoir chantonner en allant rendre visite à ses chouchous qui finisse leur jours sous terre dévoré par les larves et tout autres insectes de ce genre!

Finalement, quand le silence fut revenu, le croquemort ne put tenir guère longtemps de plus, cette chanson n'était guère marrante, loin de là, mais elle lui plaisait vraiment, et lui ça l'amusai, en plus de voir qu'un humain connaisse ce genre de chanson. Son rire sifflotant revient, doucement, ce faisant plus fort alors que sa main grisâtre se mettait un peu devant sa bouche, cinq éclats de rire glacial sortir de sa gorge, alors que les dernières lueurs des bougies qui étaient resté allumé même après le coup de vent un peu plus tôt, prirent la fuite, comme si ce rire les avaient gelées à jamais!

Casper reprit facilement son air normal, c'est à dire grand sourire, est juste son faible rire sifflotant regardant le patient à travers ses cheveux gris. Il l'écouta dire ce qu'il pensait des trois personnes, et comme il s'y attendait, il voyait Sammael comme quelqu'un de très gentil, tout à fait comme le voulait Sammael de la part de ses patients, ça l'amuser dans le fond de voir comment beaucoup s'attacher facilement au directeur, mais si le directeur avait discuté avec Castiel, peut être qu'il avait déjà laisser une "marque" de propriété, ce qui ferait que Casper ne pourrait pas s'amuser éternellement avec ce cher patient, jusqu'à lui arracher son âme quand son heure serait venu!

-Une mission? ... hm... Mister Sammael doit avoir très confiance en toi pour t'en donné une...

Il rigola doucement, c'est certainement plus parce qu'il en avait besoin si il lui avait demander quelque chose, ou alors que le jeune Castiel avait tout les éléments qui répondait pour pouvoir servir à ce cher démon de directeur!

Casper rigola doucement, alors que le patient lui disait qu'on était tout dans la même galère, et qu'il devait s'unir. Mais le croque mort lui, connaissait un petit garçon qui disait totalement le contraire. Ce petit garçon l'avait toujours amusé d'ailleurs, surtout parce qu'il chantait toujours une chanson bien connu en Angleterre, mais qu'elle était tourné à se moquer du directeur Sammael, il le comparait au mouton noir.

-Je connais un petit garçon qui dirait haut et fort que tu as entièrement tord...

Le croquemort rigola de nouveau, ce rire sifflotant, en se mettant à chanter, cette chanson que le petit garçon chante parfois dans les couloirs de l'asile.

Baa, baa, black sheep,
Have you any wool?
Yes sir, yes sir,
Three bags full.


One for the master,
One for the dame,
And one for the little boy
Who lives down the lane.


Baa, baa, black sheep,
Have you any wool?
Yes sir, yes sir,
Three bags full.


Pour Casper, cette chanson reflétait toute en elle, le petit patient de l'asile, qu'il n'avait d'ailleurs pas recroiser depuis un petit moment, il devait peut être se cacher dans un coin, comptant chaque dessins qui se répétait sur les tapisseries, dans un coin où personnes ne le trouverait et ne le ferait partir de son petit cocon!

Mais laissons ce pauvre esprit meurtrit de côté, il irait lui rendre visite plus tard. Casper reporta son attention sur Castiel, qui lui demandait si il aurait le droit à un enterrement digne? C'était difficile à dire, certain gagner leur enterrement facilement, voir même au dernier moment, alors que d'autres qui pouvait être sûr de l'avoir, faisait comme on pourrait dire, un pas de travers. Le croquemort sortie sa main de l'eau, attrapant le visage du patient, avec ses longs et fins doigts, commençant à regarder longuement Castiel, presque comme si il le transpercer du regard, son regard devait être avec une lueur de sérieux, bien qu'il ait les cheveux devant, mais son sourire restait toujours ironique.

-... Il y a encore beaucoup de temps avant que je me décide... C'est à toi de me donner l'envie d'en faire un... et la preuve que tu le vaux...

Le croquemort lâcha un autre rire sifflotant, tenant toujours le visage du patient.

[Désolé, je crois que le syndrome est venu me faire un coucou entre temps après être aller te voir -o-'.
Et pour le petit garçon, juste comme ça, c'est une idée d'un autre perso que je prévoir de faire dans l'asile! :o]
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Mar 18 Aoû 2009 - 23:21

En entendant le rire glacial qui s'échappait de la gorge de son étrange ami, Castiel se sentit heureux. Il avait enfin réussit à le faire rire ! Un sourire éblouissant lui échappa et il leva un regard scintillant sur l'homme.
Les chandelles restant s'éteignirent comme gelées par le rire de Casper et seul le feu continua d'éclairer la pièce, la lueur tamisée donnant une atmosphère plus intimiste à la pièce.
Le garçon babillait et l'homme l'écoutait sans l'interrompre, son sourire cheshirien toujours accroché aux lèvres. Depuis qu'il avait commencé à se lier avec les habitants de l'établissement, ceux-ci l'écoutait lorsqu'il avait quelque chose à dire sans être condescendant avec lui. Il espérait que cela continuerait.

Castiel se rapprocha de l'homme gris et posa la tête sur son épaule. Une expression de joie intense illumina son visage lorsque Casper lui fit remarquer que le directeur devait avoir confiance en lui. C'était la première fois qu'on lui faisait confiance.

Lors de sa remarque sur la solidarité, Casper rigola doucement et lui parla d'un enfant qui, semblait-il, avait perdu l'espoir. La créature chanta ensuite une chanson.

Baa, baa, black sheep,
Have you any wool?
Yes sir, yes sir,
Three bags full.


One for the master,
One for the dame,
And one for the little boy
Who lives down the lane.


Baa, baa, black sheep,
Have you any wool?
Yes sir, yes sir,
Three bags full.


Castiel aimait bien cette comptine, elle était à la fois charmante, drôle et légèrement mélancolique. Le garçon se demandait qui était ce garçon solitaire. Il aurait bien voulu le rencontrer et jouer avec lui. Si Casper avait fait attention à lui cela voulait dire qu'il était intéressant.
L'homme répondit ensuite à sa question.

-... Il y a encore beaucoup de temps avant que je me décide... C'est à toi de me donner l'envie d'en faire un... et la preuve que tu le vaux...

Le français plongea ses yeux pairs dans ceux, ou du moins sur la longue frange, de l'homme qui lui tenait le visage. Il lui offrit un sourire tout en fossette.

-Dans ce cas, cas, cas je ferais en sorte de le mériter.

Un bâillement lui échappa. Il dégagea donc son visage et posa la tête sur l'épaule de Casper. La peau grise et couturée de cicatrice avait un aspect un peu mou, comme la peau d'un cadavre, ce qui lui donnait un air peu ragoutant mais cela ne dérangea pas le petit français qui se blottit un peu plus contre l'homme avant de saisir une longue mèche grises entre ses doigts et de se mettre à jouer avec tout en chantonnant doucement la comptine de Casper. Il reprit ensuite la parole toi.

-Mais, pas maintenant. Je me sens un peu paresseux, paresseux, paresseux à l'heure actuelle.

Il continua de jouer avec les cheveux gristandis que son autre main dessinait de légère arabesque sur le torse de Casper.

-Je préfère rester optimiste, optimiste, optimiste parce que ce que pense ce garçon est triste et dénué d'espoir et il ne faut pas perdre espoir.

Sa voix s'abaissa jusqu'à devenir un murmure presque inaudible.

-Je serais mort depuis longtemps si j'avais perdu l'espoir.

Il resta encore quelques instants silencieux, regardant la lumière jouer sur la peau humide de Casper. Puis, il reprit la parole, un sourire dans la voix.

-Et mais dis donc ! J'ai réussi, réussi, réussi te faire rire ! Et si je me souviens bien tu as dis que tu me dirais ce que tu es si je te faisais rire ! Tu n'a pas le droit de te défiler !


[Ayéé ! La suite est là, c'est un peu plus long là non ? Qu'en penses-tu ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Ven 28 Aoû 2009 - 22:07

Le croquemort rigola doucement quand le patient lui indiqua alors qu'il ferait en sorte de mériter un enterrement digne de ce nom. Mais qu'il le ferait plus tard parce qu'il avait disons, un peu beaucoup la flemme pour l'instant. C'était plutôt marrant dit comme ça, enfin, il pouvait faire le paresseux, il avait encore du temps d'après le prés sentiment de Casper. Il passa son bras fin et gris autour des épaules de Castiel, allant de ses ongles taquiner certaine mèches de cheveux, en un rire sifflotant.

-Tu as encore du temps je te l'ai dis... enfin... même si le temps peut varié...

Rigole de nouveau entre ses lèvres qui formaient un sourire rempli d'ironie que seul lui pouvait comprendre par moment. Son sourire devint un peu plus grand au murmure du petit patient, sans espoir il serait mort? Dire que certain meurt alors qu'ils ont que ça en eux, de l'espoir... bon certes leur chute est de plus haut et se montre des plus violentes dans ces cas là, mais ce n'était que pour le bonheur de toute les autres créatures!

-... il y a plein de personne ici qui n'ont plus d'espoir... mais ils s'accrochent quand même à leur petit fil de vie...

Son petit sourire sur les lèvres, et son rire sifflant qui les traverser, il observait Castiel qui joué avec l'une de ses mèches grisâtres. C'était étrange on pouvait se dire, ses cheveux étaient d'un gris brillant, semblant être si bien entretenue, et pourtant, il n'en était rien, loin de là!

Casper lâcha de nouveau un petit rire, en voyant que le jeune patient, avait une très bonne mémoire semble-t-il! Dommage, il aurait pût encore se faufiler, et ne pas dire ainsi la réponse, pas qu'il était un mauvais perdant, loin de là, mais il aimait bien pimenté un peu le tout, si quelqu'un oubliait quelque chose, et que cela était à son avantage, c'était tant mieux pour lui, et tant pis pour l'autre.

-Oui oui... C'est vrai... excuse moi... c'est que je n'aurais pas voulu te couper dans ce que tu me racontais... j'adore écouter les patients...

Souriant de toute ses dents, toute les excuses étaient bonnes en fait! Et il aimait tourner autour du pot!

-Je suis... celui qui vient chercher les gens quand leur heure est venu... mais plus dans le sens d'un croquemort...

Son sourire s'agrandissait, parlant de plus en plus bas en rapprochant son visage de l'oreille de Castiel, comme si il allait s'agir d'un secret, et qui allait devoir le rester.

-Certains m'appelle "la mort"... un être noir squelettique avec une faux... mais on est pas tous comme ça... le nom qui nous désigne vraiment serait... shinigami... ou dieu de la mort...

Il recula ensuite son visage, tout sourire, se disant qu'il en avait suffisamment dit, ni trop, ni peu, juste ce qu'il fallait, sans débordait dans le détail! Après tout, il a juste demander ce qu'il était, ben il y a répondu! Il observait Castiel voyant les réactions qu'il pourrait avoir après lui avoir dit, continuant avec le bout de ses doigts de joué avec ses mèches de cheveux.

[Je me suis forcé >< Espérons que l'inspiration me revienne vite ><)
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Mer 23 Sep 2009 - 14:47

L'homme glissa son bras autour des épaules crémeuses du garçon qui se lova complètement contre le torse gris tandis qu'il sentait les longs ongles noirs passer dans ses boucles de jais.
Un sourire courba ses lèvres lorsque Casper lui dit qu'il avait encore du temps devant lui avant de se préoccuper de son enterrement. Il lui parla ensuite des personnes qui continuaient à vivre sans espoir. Le garçon ne voyait pas comment elles pouvaient réussir à faire cela. Ces personnes devaient vraiment être très fortes.

Son rire sifflant retentit dans la pièce alors que Castiel sentait son regard sur lui. Il rit encore lorsque le français lui demanda sa race. Peut-être essayait-il encore d'éluder la question ? En fait non, il s'excusa simplement de son oubli. Lorsqu'enfin Casper lui avoua qui il était, Castiel sentit distinctement le sourire dans sa voix.

-Certains m'appelle "la mort"... un être noir squelettique avec une faux... mais on est pas tous comme ça... le nom qui nous désigne vraiment serait... shinigami... ou dieu de la mort...

Puis, l'homme se recula un peu et le regarda, son sourire narquois toujours sur le visage.
Castiel, lui, ouvrit de grands yeux. Casper était un dieu de la mort ?! Un ''shinigami'' comme il disait ?! Il était ami avec la mort ! Fascinant !
Un grand sourire s'étendit sur les joues du garçon qui leva la tête en repoussant ses cheveux humides, dans lesquels passaient toujours les doigts fin du croquemort, afin de dégager ses yeux qu'il plongea dans ceux de son vis-à-vis … enfin il supposait que c'était la place de ses yeux.

-Un dieu, dieu, dieu de la mort ?! C'est stupéfiant ! Ça doit être amusant, amusant, amusant, non ?

Tout en parlant, il posa une main sur la joue creuse de Casper et se suréleva pour déposer un baiser sur sa joue.

-J'ai vraiment de la chance, chance, chance d'avoir quelqu'un comme toi comme ami !

Les yeux bicolores du garçon pétillaient d'amusement, illuminant son visage de poupée. Une rire suivit d'un petit bâillement s'échappèrent de ses lèvres puis il se repositionna contre le corps maigre et gris de son ami. Il leva ensuite son regard le plus attendrissant vers l'homme.

-Dis, raconte moi, moi, moi une histoire. S'il te plait ?


[Vilà ! Ouf, ça m'en a prit du temps, surtout qu'il est pas long ce Rp. Désolée pour le retard ! Je t'offre l'âme d'une de mes sœurs pour me faire pardonner, Ok ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Dim 18 Oct 2009 - 13:34

Casper avait toujours son sourire étrange collé aux lèvres observant Castiel, l'écoutant parler, silencieusement, continuant de jouer avec les mèches de cheveux du patient. Il semblait intéresser de savoir qu'il était un dieu de la mort, c'était pas la première fois qu'un patient réagissait de cette manière, mais c'était tout de même assez rare. Mais le croque mort était assez amuser de les voir réagir ainsi, c'était mieux que de voir une personne devenir blanc en face de lui, comme si il avait été un fantôme, et partir en courant, c'était d'une banalité, il avait l'impression que c'était une stupide comédie qui ne s'arrêter pas.

-Amusant?... huhu... ça dépend... moi je m'en suis vite lacé... toujours faire la même chose... certain dieu de la mort arrive même à dire des choses dans le genre "je meurs d'ennuis", alors que c'est bien impossible!...

Le Shinigami rigola doucement, laissant retomber sa main sur l'épaule nue du patient. Il est vrai que l'ennuie, quand on est un Shinigami de longue date, il arrive très rapidement. Casper se disait dans le fond que heureusement qu'il était ici, car oui, l'asile avait tiré Casper de son ennuis, et c'était tant mieux. Le changement c'est bien, avant il ne faisait que prendre l'âme d'humain en fin de vie, rien de plus, ici, c'était bien plus amusant... joué de ses proies, et attendre le bon moment, et parfois même, se retrouver avec un patient qui le supplie de l'achever avant l'heure. Mais, pour Casper, ce n'est jamais avant l'heure, tout nos actes font que la mort se rapproche et s'éloigne de leur pauvre petite âme. Donc les suicidaires, qui réussisse leur suicide, c'était bien que leur temps était venu.

-... Chance?...Comment ça?...

Voilà un point qu'il avait de mal à comprendre, les rares personnes qui ont réagit comme Castiel en apprenant ce qu'était Casper, disait toujours "Quel chance"... comme si on leur avait apporter une aide ou autre! Le Shinigami préféré faire attention, se souvenant qu'une personne c'était de suite imaginer que avec Casper à côté, personne ne pourrait venir le tuer. Ce n'était pas totalement faux, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne se ferait pas tuer pour autant. Casper n'irait jamais sauvé l'âme de n'importe quel humain, sauf, si il pense que l'âme lui revient. Castiel ça ne serait certainement pas le cas, il avait vu avant Sammael, et d'après les dit du patient, Casper supposer que le directeur démoniaque avait déjà poser sa main dessus, et Casper n'avait pas l'intention de se mettre contre.

Le croque mort rigola doucement, regardant le patient quant il lui demanda de lui raconter une histoire.

-... une histoire?... Quel genre d'histoire tu voudrais entendre?...

Son sourire c'était agrandit, des histoires, il n'en connaissait pas des masses, ou du moins, il ne connaissait que des réels, des histoires qu'il a vu, qu'il a vécu, et d'humain qu'il a suivit, mais ceux dont il se souvenait le plus, était souvent les plus morbides, ou alors les genres de fins "Et il vécu malheureux et seul, jusqu'à sa mort". Mais le Shinigami était plus doué pour les petites histoires à humour noir, qui, rien qu'en y repensant, le faisait rire, bien que hélas, bon nombre de ses blagues, il les a oublié, avec le temps...

[Désolé du retard u_u' Les cours ça me coupe vraiment tout inspi c'est dingue, heureusement que c'est bientôt les vacs]
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Jeu 29 Oct 2009 - 17:14

Castiel écoutait la voix sifflante de Casper en savourant les caresses des doigts dans ses cheveux Apparemment, l'homme était heureux de sa réaction face à l'annonce de sa race. Le garçon ne voyait pas ce qu'il y avait d'étonnant à cela. Après tout, il ne voyait pas quel autre réaction aurait-il put avoir.

-Amusant?... huhu... ça dépend... moi je m'en suis vite lassé... toujours faire la même chose... certain dieu de la mort arrive même à dire des choses dans le genre "je meurs d'ennuis", alors que c'est bien impossible!...

Le garçon était étonné d'apprendre cela. Vraiment, il était content de ne pas être une créature. Si être immortel voulait dire ''mourir d'ennui'', il préférait vraiment rester humain ! Au moins, il ne s'ennuyait pas !

Il l'écouta alors qu'il lui demandait en quoi il était chanceux. Il n'avait visiblement pas compris ce que l'enfant voulait dire par là.

-Oui, j'ai de la chance ! Beaucoup de chance, chance, chance d'avoir un ami aussi exceptionnel ! Après tout, combien de personne peuvent se targuer d'être ami avec un dieu ? Alors j'ai de la chance que tu te sois intéressé à moi.

Ce disant, il colla complètement son corps à celui de Casper. Il étouffa un bâillement et ferma les yeux, les longs doigts gris caressant ses cheveux dans un mouvement apaisant.

-... une histoire?... Quel genre d'histoire tu voudrais entendre?...

A cette question, Castiel fronça légèrement les sourcils, un air pensif sur le visage. Il ne savait pas vraiment quelle histoire il voulait entendre, à vrai dire il voulait en écouter plusieurs et il hésitait.

-Hum … je ne sais pas. Une histoire sur ta vie d'avant Middleton, ou alors une qui fait peur. Mais si tu, tu, tu veux pas, j'aimerais que tu me raconte l'histoire d'Alice au Pays des Merveilles.

Il aimait beaucoup ce conte complètement fou et farfelu où la seule once de raison était incarnée par une petite fille fantasque. Il aimait particulièrement le Lièvre de Mars et le Chapelier Fou ainsi que le souriant Chat du Cheshire. D'ailleurs, celui-ci lui faisait penser à Casper avec son large sourire tout en dents et visiblement incontournable.

-Dis, tu connais Alice aux Pays des Merveilles ? C'est un conte que j'aime beaucoup !

Il leva le regard vers le visage gris au-dessus de lui en attendant l'histoire qu'il avait demandé.

[Ayé ! Fini ! Je n'ai plus d'inspiration pour ce Rp, je crois (et je pense que c'est réciproque) qu'on a épuisé tout le potentiel de ce Rp. Je te propose donc de finir le Rp (par exemple : tu racontes l'histoire demander et Castiel s'endort. Après soit tu le laisse, soit tu l'emmènes dans son lit comme une princesse 8D! Enfin fais comme tu le souhaite !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   Dim 15 Nov 2009 - 15:24

[oki :O Donc le plus simple est qu'on considère mon post comme étant le dernier x) du rp]

Le Croquemort écoutait attentivement les propositions que lui énumérer le patient, sur les histoires qu'il voulait qu'il lui raconte... c'était assez difficile, il était de ce monde depuis bien longtemps, donc il y avait tellement de chose à raconter, mais également plein de choses qu'il avait oublié avec le temps, ou alors auquel il n'avait guère porter d'attention! Mais la proposition à propos de ce célèbre livre de "Alice aux pays des merveilles", fit éveillé un sourire encore plus amusé que celui qu'il portait habituellement!

-...mh... Alice... une jeune fille qui aurait bien eut sa place dans cet établissement...

Après un petit rire sifflotant entre ses dents, il commença à raconter ce merveilleux conte, mais à sa sauce! C'est à dire avec un aperçu encore plus "étrange" et "Sans-logique"! Tout les moyens étant bon pour bien montrer que Alice, était une malade mentale, totalement incomprise, et qui s'est enfermé dans un monde qui était encore plus fou qu'elle!

Après une longue heure, ou peut être bien deux? Si ce n'est plus, aller savoir, est ce que le temps avait vraiment une importance dans cet asile? Un cris se fit retentir dans la nuit, un cris insupportable mais lointain, Casper connaissait bien ce cris qui a le dont de faire souffrir l'ouïe d'une personne, encore pire que des ongles sur un tableau noir. Mais à l'annonce de ce cris, il en devenait aussi doux qu'une petite comptine de jeune enfant. Une Banshee, hurlait dans la nuit, certainement qu'un vampire se préparer à se nourrir du sang d'un pauvre patient, et il fallait bien prévenir la "mort" de ce funeste acte... Le travail pour le croquemort allait arriver!

Casper silencieux se releva, sortant de l'eau, d'une facilité qui rendrez malade tout les pauvres mortelles qui ont déjà glisser dans leur baignoire. Puis le shinigami se revêtit, toujours aussi facilement que le reste de ses actes habituel chez les humains. Il retourna vers la baignoire, pour déposer un baiser sur la main de ce cher Castiel, avant de sourire de toute ses dents.

- ...Je suis désolé de devoir partir si vite cher Castiel... le travail m'appelle... je suis certain qu'on se reverra...

Sur ses mots, le croquemort repartie d'un pas lent, laissant les talons de ses chaussures raisonné dans le silence qui venait de se poser dans tout l'établissement après le cris de la banshee, le silence... de la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bain de Minuit et Humour Noir [Casper Ghostwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes :: Les RP terminés ou abandonnés-