Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?   Ven 4 Fév 2011 - 19:19


[list
[/list]

    Nom : Akatsuki Von Akried
    Prénom : Isendre
    Sexe : Féminin
    Âge : 250

    Date de naissance et Lieu, si possible... : 19/09/1639
    Raison de l'admission : Psycologiquement déficiente. Crises de folie et pertes de raison additionnées à de nombreuses tentatives de suicides. Se souvient une fois sur deux de ce qu'elle fait lorsqu'elle fait ses "crises". On dit que son âme est incomplète. Enfin...c'est ce qu'on dit.



















[list]Physique ;
Un minimum de 13 lignes/250 mots.

De taille moyenne. Environ 1m65. De corpulence assez fine, elle n'en est pas moins puissante. Bien au contraire. Malgré ses 250 ans, elle a l'apparence d'une jeune fille d'environ 22 ans. Sa peau est pâle. Presque blanche. Ses cheveux bruns descendent jusqu'à ses genoux et le vent prend un malin plaisir à jouer avec. Ses yeux sont de couleur noisette. Elle aime à les mettre en valeur d'un léger trait de crayon noir. Sinon, elle ne met aucun type de maquillage. Après tout, à quoi cela sert-il de dissimuler son visage derrière un masque aussi fragile que le maquillage? A rien. Bien évidement. Le masque et le déguisement ne sont bons que pour les acteurs. Certes, nous sommes les acteurs de notre propre vie. C'est un fait. Mais nous devons nous contenter du visage que nous avons reçu et ne pas nous en plaindre.
Pour ce qui est de ses gouts vestimentaires, elle aime à porter des robes XIXème siècle. Ce siècle la fascine plus que les autres durant lesquels elle a vécu. Surtout ses auteurs. Leur sensibilité la touche tout particulièrement. Il lui est impossible de rester stoïque face à cela. Ces romantiques ont le droit à toute son admiration. Enfin, pour en revenir à ses gouts vestimentaires, elle n'attache que peu d'importance à son image et ne fait aucun effort pour mettre ou trouver les plus somptueuses robes qu'il puisse exister. Elle cherchera réellement à se faire belle pour une grande occasion. Il lui arrive de porter un ou deux bijoux de temps à autre mais encore une fois, cela s'arrête là.

Caractère ;
Un minimum de 13 lignes/250 mots.




    Ces 250 ans d'existence lui ont permis de découvrir le monde et par conséquent, elle le connait presque dans son intégralité. Et ce, à son plus grand regret. Pourquoi? Lorsque l'on connaît presque tout d'un monde et que plus rien ne nous étonne, la vie ne devient guère agréable et l'envie de mettre fin à ses jours se fait sentir. Cette chère Isendre ne fait pas exception à cela. Bien au contraire. Elle est extrêmement touchée par cette lassitude de vivre et les jours de grand désespoir et tristesse peut être amenée à faire n'importe quoi. Au plus grand regret de ses proches. Elle parade et se montre comme étant une reine forte et puissante aussi bien mentalement que physiquement. Cependant, il s'avère qu'elle est des plus fragiles. Et pour cause, sa vie n'a jamais été un long fleuve tranquille. Elle a également reçu une excellente éducation suite à son rang dans la noblesse vampire ce qui fait d'elle une personne très intelligente. Elle aime à jouer du violon, piano et flûte traversière.



    Elle se montre très protectrice envers ceux qu'elle aime. Elle sacrifierait, comme beaucoup, sa vie pour protéger ses fils ou son calice. Mais elle donnerait encore plus pour son cousin à qui elle est plus qu'attachée. Le lien qui les unit est totalement indescriptible. Une simple parole de l'un est considérée comme un ordre absolu pour l'autre. Un seul regard suffit pour qu'ils se comprennent. Leurs âmes sont comme liées l'une à l'autre. Et rien ne serait capable de détruire ce lien. Pas même la belle Mort que la belle guette désespérément.



    Elle est d'un naturel calme. Posée. Elle ne s'emporte que rarement. Cependant, lorsque sa colère explose, elle peut se montrer très violente. Tout ce qui l'entoure n'est pas à l'abri de son courroux. Aussi bien objets que personnes. Elle ne se calme que si elle voit sa volonté assouvie ou si elle arrive à se retrouver seule. Dans la solitude, elle peut se calmer d'elle-même mais peut-être également amener à faire n'importe quoi si on la laisse trop sans surveillance. Il faut trouver le juste équilibre entre le fait de la laisser seule et de la surveiller. Si la bride s'avérait être trop courte, elle deviendrait folle et ne serait que davantage poussée à vouloir mettre fin à ses jours. Elle ne supporte le fait d'être enfermée contre sa volonté.



    Comme beaucoup de femmes, la belle est amoureuse. Non pas de son mari mais, de son calice. Elle ne possède aucun sentiment d'amour pour le roi et ses origines ne font pas d'elle une sang royal de naissance. Son union avec l'ancien prince n'est que le fruit d'un mariage arrangé. Cependant, cela ne l'a pas empêchée de tomber enceinte et de mettre au monde deux jumeaux dont la naissance fut placée sous le signe de la souffrance et du sang. La belle étant trop faible pour les mettre au monde naturellement, on lui ouvrit le ventre à l'aide d'un poignard. Elle possède sur le ventre une cicatrice lui rappelant à quel point cela fut difficile et douloureux mais ce fut balayer par le bonheur procuré par ses fils. Ses petits princes qui lui ont redonné le goût de la vie et qu'elle chérit de tout son être. Bien évidement, elle leurs fit croire qu'elle vivait une magnifique histoire d'amour avec leur père. Ce qui était faux. Cependant, quand bien même elle ne ressentait aucun amour pour lui, elle l'appréciait comme un ami et ne le haïssait pas. Pour en revenir à son calice pour lequel elle ressent véritablement de l'amour, il s'agit d'un humain avec lequel elle est liée. Elle a été informée de la naissance de cet être par le seul et unique rêve qu'il est accordé aux vampires comme elle. Bien évidement, le jeune homme désirait accéder à la vie éternelle afin de rester éternellement avec son aimé. La belle s'est tout d'abord opposée à cela mais à finalement cédée à ce caprice d'amour et lui a offert ce qu'il désirait.



    Voilà pour la description psychologique de cette petite reine.

Un minimum de 20 lignes/450 mots.



    Depuis combien de temps suis-je ici? Je ne sais plus. Enfin, peu importe. Cela n'a guère d'importance. Après tout, si je suis venue ici, c'est pour méditer un peu. Faire le point sur ma vie. Je ne sais plus ou j'en suis ni même qui je suis. J'ai tellement de noms. Il y eu tout d'abord Isendre Von Akried. Puis je me suis mariée et suis devenue Isendre Akatsuki. Mais detestant ce nom, j'ai décidé d'en changer. Je suis devenue Miss Yami-Kira. Tout le monde m'appelle désormais ainsi. Sauf les membres de ma famille ou certains amis. Mais, entre toutes ses femmes, je ne sais plus qui je suis. Pour quelques uns, je suis l'une mais pas l'autre. J'en viens à me demander qui je suis réellement. Une personne qui ignore son identité mérite-t-elle la vie? D'après moi, non. Mais il semblerait que je sois la seule à ne pas être de cet avis étant donné qu'ils se fatiguent tous à sauver mes misérables jours en mettant fin à toutes mes tentatives de mort. Qu'ai-je fait pour me voir la vie imposée? Je veux savoir pourquoi j'existe? Je veux savoir. Je veux mourir. Je veux en finir. Je n'en puis plus. Je suis à bout. Ma main attrape une pièce de métal froide et fine.



    Pourquoi suis-je encore en vie? Moi qui aie assassinée mes parents suite à l'annonce de mon mariage. Perte de contrôle. Le côté animal s'est allié à la colère et ont pris le dessus. Les mains et la belle robe blanche se sont retrouvées souillées par le précieux liquide vermeil. Lorsque je revins à moi, j'étais la seule à être en vie. Mon futur mari, dont la venue était prévue m'avait calmée mais était arrivé trop tard. J'avais déjà tué mon père, ma mère et l'enfant qu'elle portait alors que j'ignorai totalement qu'elle était enceinte. Cela n'a fait qu'aggraver ma peine et mon chagrin. J'aurai temps aimée mourir en même temps qu'eux. Le précieux bout de métal se rapproche de mon corps.



    Le mariage eut bien lieu et je devins reine. Je ne prêtais aucune importance à ce titre que bien d'autres m'enviaient en plus de mon époux qu'elles caractérisaient comme étant parfait. Certes, c'est un excellent mari. Mais je ne pense pas qu'il soit fait pour être le mien. Il a beau me chérir et m'aimer plus que tout, mes sentiments envers lui n'ont jamais changé. Ils ont toujours été de l'amitié. Rien de plus. Rien de moins. Et cela ne risque guère de changer. Même avec la naissance difficile de nos fils, ce que je ressentais pour lui est demeuré immobile. Poignets carmin.



    S'absentant pour un durée indéterminée, je me suis retrouvée seule à gouverner. J'ai très vite laissé la place à l'un de mes fils et me suis retirée dans un manoir. Le temps a défilé et rien ne se passait. Je demeurai seule dans mon lieu d'exil. Puis, me souvenant du rêve que j'avais fait 20 auparavant, je décidai de chercher cette mystérieuse personne à qui j'étais liée. Il ne me fallu guère de temps pour la trouver. Cependant, je me demandai par quel lien nous étions unis. Amour? Haine? Amitié? Je l'ignorai. Puis je suis allée à sa rencontre. Je n'ai pas compris ce qu'il se passait. Je crois avoir eu ce que les humains appellent plus communément le coup de foudre. Il semblait qu'il eut ressenti la même chose que moi. Le temps a passé. Nous nous aimions de plus en plus. Par le rite le permettant, j'en ai fait mon calice. Chevilles vermeilles.



    Notre histoire semblait bien partie. J'avais repris en main le trône et malgré le fait qu'il soit humain, est fait de mon calice mon roi. Je l'ai ensuite transformé en vampire et nous avions refait le lien vampire-calice afin que je devienne le sien. Puis mon mari est revenu. Aïe...cela fait mal.



    Je me suis sentie prise au piège entre mon mari et mon calice. Prise au piège entre les liens du mariage et le lien vampire-calice. L'étreinte se resserrant toujours plus autour de mon cou. Commençant à m'étrangler. Le temps passa. Mon calice perdit le trône. Cependant, cela ne l'empêchait pas de demeurer à mes côtés. De plus, le fait que nous soyons le calice et le vampire de l'autre nous oblige à nous voir au moins deux heures par jour sous peine de ressentir une grande douleur au fond de notre âme qui nous montre que nous avons besoin de la présence de l'autre à nos côtés. L'eau se réchauffe de ma vie.



    En plus du retour de mon mari, il me fallut également aider l'un de mes fils et sa bien aimée à résoudre leurs disputes. Cela en devint éprouvant. Ils prévoyaient d'unir leur vie. Ce fut annulé. Ceci est fort dommage car la petite vampire magicienne aurait été la plus belle. Belle. Il fallait qu'elle le soit en ce jour. Cependant, elle n'aura plus besoin de l'être après la dernière dispute qu'il y eut entre eux. Mon fils est devenu inconsolable. Sa tristesse me tue. En tant que mère, il m'est insupportable de savoir mon enfant aussi malheureux. Je fais cependant de mon mieux pour le réconforter et tenter de ramener sa belle près de lui. Pourquoi tout est-il devenu soudainement rouge?



    N'est-elle pas bien pathétique l'histoire de la petite reine tourmentée par ses sentiments tels les personnages romantiques? Digne des plus belles tragédies. Et tout le monde sait comme s'achève une tragédie. Avec la mort du héros écrasé par la fatalité et le destin. J’attends ma mort. La vie quitte mon corps par mes poignets et chevilles vermeils. La lame de rasoir quitte mes doigts et tombe au fond de la baignoire d'eau glacée. Je ne veux plus être le jouet de la Vie et ait coupé les fils de marionnette afin de me libérer. Il ne m'en reste plus qu'un. Où est-elle? Mais où est-elle? Je retrouve la clef de ma liberté. Plus qu'un. Un seul. Tout va se finir. Enfin. Le dernier. L'ultime fil. La lame s'approche de ma gorge. Puis disparait. Envolée. Volatilisée. Elle a glissé de mes doigts coupés. Mon corps est sorti de l'eau écarlate. Mes yeux ont du mal à demeurer ouverts. Mes plaies guérissent. Du sang coule dans ma gorge. Encore une fois, mon calice aura éloigné de moi la Mort bienfaitrice que j'attendais. Je mettais faite belle pour elle. Ma peau d'ivoire entièrement couverte de sang. Spectacle du sang sur la neige. N'étais-je pas belle mon aimé? Tu n'aurais eu qu'à me recouvrir d'un linceul et je ne l'aurai été que davantage. J'ai froid...



Un minimum de 13 lignes/250 mots.

    L’ambiance est froide. Glacée. Rien ne bouge. Aucune parole n’est échangée. Je te regarde travailler en silence. J’ai l’impression de ne plus t’intéresser. Est-ce le cas? Je peux le comprendre. Après tout, quelle valeur peut bien avoir une fille comme moi? Je ne suis que la pauvre petite Isendre Akatsuki Von Akried. Une pauvre gamine qui ne mérite même pas son propre nom. Mon regard revient sur le collier que m’a offert grand-mère. Je détaille du regard le blason de notre famille qu’il porte. Admirant ses roses tendant leurs branches vers le ciel étoilé. Mère m’a expliqué qu’il y avait deux significations à ce blason. Elle ne m’en a donné qu’une. Celle expliquant que nous représentions les roses et que nous devions chercher à atteindre un ciel infini représentant la sagesse qu’il nous faut atteindre au plus haut point. Mais la deuxième traduction possible, quelle est-elle? Pourquoi Mère veut-elle que je la trouve seule? Pourquoi ne voulait-elle pas me a dévoiler? J’ai beau réfléchir, je ne trouve pas. Et dire que je n’ai même pas un indice pour m’aider? Un simple indice. Un simple mot me conviendrait. Cela fait des années que je me penche sur la question en vain. Un indice. Un seul. Je vous en prie. Donnez m’en un seul. Peu m’importe qu’il soit aussi misérable que moi. Un délai m’a été donné pour résoudre cette énigme. Chaque seconde est importante car la fin de ce délai peut retentir à n’importe quel instant. Et je suis moi-même en mesure de l’écourter. Car, après tout, ne sommes-nous pas maître de notre propre vie? Si. Bien sûr que si. De plus, un accident est si vite arrivé. Un indice. Donnez-moi juste un seul indice. Je vous en prie. Y en avait-il dans les livres de contes que Mère me lisait? Dans la belle au bois dormant? Cendrillon? Et j’en passe…Ou les personnages de ces contes ne seraient-ils pas ce que je devrai être si je n’étais pas capable de résoudre ce mystère? Peut-être que oui. Peut-être que non. Mais cela ne m’étonnerait pas que se soit oui. Je suis suffisamment bête pour me piquet le doigt sur un rouet et dormir durant des années. Je suis aussi sotte que toutes les princesses de conte. Et encore,…j’ai l’impression qu’elle réussisse mieux leur vie que moi…Je me sens si misérable. Et dire que je n’ai même pas de pantoufles de verres. C’est le Grand Méchant loup qui me les a volées pour les donner au petit chaperon rouge. Enfoiré…Si cela se trouve, la réponse était à l’intérieur. Non. Si cela avait été le cas, j’aurai pu déchiffrer les mots à travers la transparence du verre. La réponse se trouve-t-elle dans une pomme empoisonnée? Non. Il y a forcément autre chose. Mais quoi donc? Sur le fil d’un rouet? Peut-être oui. Mais la lecture en sera compliquée. Je suis certaine que tout cela est la faute du petit poucet. Je serai prête à parier que c’est lui qui m’a volée l’indice que Mère voulait me donner pour m’aider. Pourquoi n’ai-je pas une bonne fée pour marraine? Elle aurait pu m’aider elle. Décidément, rien ne me sourit aujourd’hui. Et s’il était au pays des merveilles? Mais ce pays est vaste. Beaucoup trop. Enfin, cela en ferait l’endroit parfait pour y cacher un indice. N’est-ce pas? Si. Bien sûr que si. Je n’ai qu’à demander au chapelier. Il doit bien savoir où je pourrai trouver ce que je cherche. Sinon, le chat de Cheshire se fera sûrement un plaisir de m’indiquer la direction à prendre par le biais de phrases qui me seront incompréhensibles. Cela m’inquiétera mais au fond de moi j’en rirai. Je le sens. Je le sais. Ce monde de fou me sied parfaitement. On dit qu’il y a une reine à sa tête. Mais…je me souviens. Je suis une reine. Pas une princesse. Et si j’étais cette reine? Oui. Je veux n’être vêtue que de rouge. De cette couleur vermeille mettant parfaitement en valeur ma peau blanche. Le sang me sied à merveille. J’aime le sentir couler sur mon corps. Cela fait naître en moi un certain plaisir. Je frissonne rien qu’à y penser. Je sais! J’ai une idée. Qu’on lui coupe la tête! Et que l’on laisse son sang couler sur moi…Quoique…non. Cela ne serait pas suffisamment amusant. Il me faut une meilleure idée. Mais laquelle? Mais oui. Bien sûr! Qu’on me coupe la tête! Et qu’on laisse mon sang ruisseler sur mon corps. Admirez chers sujets. Admirez la grandeur de votre reine. Admirez fous, la mort d’une reine encore plus folle que vous. Peut-être trouverai-je une réponse dans la mort. Qui sait? Allez bourreau. Accomplit ton devoir. Coupe-moi la tête! Et ne me fait pas trop mal…












    Autre chose à ajouter ; Nothing!
    Le personnage de votre avatar: Alice de Pandora Heart

    Code de Validation ; Vu par le psychipathe








    Un élément de votre identité ? ; Juste une jeune fille assez folle pour venir ici...

    Comment avez-vous connu le forum ? Par une amie.

    Un quelconque conseil ou remarque pour nous aider à l'améliorer ? Non. Tout me semble déjà parfait...






Dernière édition par Isendre Von Akried le Lun 21 Fév 2011 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?   Dim 20 Fév 2011 - 20:52

Bonsoir~

Alors, tout d'abord, je tiens à m'excuser pour ce long retard de réponse.

J'ai quelques trucs à régler au niveau du personnage même, ensuite...
Déjà, par le nom, cette sonorité mi-japonaise, mi-allemande. Je ne pense pas que ce soit bien possible, surtout en l'an 400, de plus, j'ai bien précisé dans la fiche concernant les vampires que même si ils gardaient un certain charisme, les vampires vieillissent. Certes, un rythme plutôt lent, mais prennent de l'âge quand même : avoir donc 1500 ans et garder son visage d'enfant, sur ce forum, cela ne sera pas possible.
Dans le physique, un point m'a dérangé aussi... "elle aime à porter des robes ressemblant à celles du XIXème siècle."... Oui, puisque nous sommes au XIXème siècle. Ce n'était peut-être pas ton intention, mais certains passages dans ta fiche prête à confusion, car j'ai plus l'impression que Isendre aime ce siècle sans y vivre... Alors que nous sommes bien en 1889. Donc, est-ce une erreur de ma part ou bien un quiproquo depuis le départ ?

Ensuite, un autre point qui m'a particulièrement interloqué :
Citation :
Grâce à un sceau ornant la paume de ses mains, lorsqu'elle les joint, elle peut invoquer une faux. Cependant, à chaque fois qu'elle tue quelqu'un avec, l'âme de cette personne est emprisonnée dans la faux et lorsqu'Isendre la tient en main, toutes les âmes si trouvant peuvent lui parler. Il s'agir plus généralement d'insultes et de menace. On dit que cela participe également à la création de sa folie...

Je suis désolée, mais c'est absolument hors de question que les vampires possèdent ce genre de pouvoir. Certes, c'est un forum axé sur l'horreur et l'angoisse, mais nous ne sommes pas là pour nous entretuer non plus, et encore moins faire apparaître des armes de façon aussi abracadabrante. De plus, ce fameux sceau, est-ce bien discret ? D'autant plus que les vampires n'ont que faire des âmes...

Enfin, je te conseille de parcourir la section "Vampire" dans 3humains ou Créatures", quelques topics de la F.A.Q., peut-être que tu as vu le forum dans un contexte trop "fantasy" : il y a des monstres, mais nous restons dans un contexte très plausible, aucun combat, etc. Parcourir les fiches de vampires validés ou d'éventuels predef pourraient t'aider à te faire une idée aussi ?

Bonne chance et à bientôt j'espère~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?   Lun 21 Fév 2011 - 18:12

Bien le bonsoir ou le bonjour my dear

Je vais expliquer certains points concernant mon personnage qui en fait avait était créé pour un autre forum et que j'ai gardé dans l'intégralité en sachant que je devrais modifier certains détails probablement plus tard.

Concernant son nom japonnais, le "akatsuki" vient en fait de son époux, chose que j'ai peut-être oublié de préciser dans ma présentation. Si cela est le cas, je m'en excuse.

Pour l'âge, je me répète et m'excuse encore mais je l'avais fait pour un autre forum qui est décédé si je puis dire. Je n'ai donc pas fait de grande modification. Je vais tout de même modifier son âge bien évidemment! Je lui mettrai l'âge de 250 ans si cela vous convient cher directeur.

Pour la garde robe de ma belle, disons que l'époque de l'ancien forum était actuel alors j'avais précisé ce détail qui n'a plus vraiment lieu d'être et j'avoue avoir fortement pensé à enlever cette précision vu le contexte. Mais je reprendrai ce point rapidement sans problème!

Le problème du seau sera vite réglé car je vais le supprimé. Ce n'était qu'un petit détail que j'avais aimé mais bien évidemment ma reine n'a pas pour passe temps de tuer tout ce qu'elle croise. Je le supprime donc sans le moindre problème. Ce n'était qu'une petite fantaisie.

Je m'occupe de tout ses détails maintenant afin en espérant être rapidement validée pour pouvoir commencer mon errance dans les murs de ce magnifique endroit!

Petite question: Niveau rp et fautes d'orthographes, y a-t-il des reproches?

Bonne soirée ou journée!

Fiche revue et corrigée....
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?   Ven 8 Avr 2011 - 19:42

Bien le bonsoir Isendre,
Avant tout, je tiens à m’excuser sincèrement du temps que j’ai mis (un coup de malchance, vu que suite à mon MP, j’aurai dû te prévenir à nouveau que des difficultés s’étaient accumulés).

Bon, j’ai encore quelques soucis avec ta fiche : comme encore cette précision sur les robes du XIXème siècle… Enfin, tout dépend du point de vue qu’on adopte, donc ça peut passer. Après, j’ai surtout relevé quelques fautes, donc je pense que BonPatron t’aidera durant les RP, après, des partenaires sont plus exigeants que d’autres. Mais surtout, pense à aérer ton texte, je pense au Test-Rp qui fait un peu gros bloc : ça rendra la lecture plus agréable déjà ;)


Enfin, je ne te fais pas attendre plus longtemps, sachant que ta fiche aurait dû être archivée la semaine dernière.
Encore désolée pour ce gros retard, et…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Isendre Akatsuki Von Akried...tragédie, romantisme ou simple défaillance psycologique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes-