Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Come into the dark side (we have cookies)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Come into the dark side (we have cookies)   Lun 3 Aoû 2009 - 17:29

Liori était déçue, elle n'avait croisé personne dans les couloirs et elle avait vraiment besoin d'hémoglobine. C'était plus psychologique que physique pour le moment mais la tendance pourrait très bien s'inverser n'importe quand. La demoiselle soupira en enfilant un grand tablier blanc fraîchement lavé, le boutonna correctement et craqua ses doigts en passant sa langue sur ses lèvres.

-C'est parti mon chou!

La vampire nettoya le plan de travail avant d'y disposer tout le matériel nécessaire à la conception de cookies. Pas les vulgaires cookies dégoûlinants de gras et de petite taille qu'on trouve un peu partout dans les pâtisseries, non, les cookies qui font la taille d'un poing de yéti recouverts de chocolat au lait de bonne qualité sans un seul petit surplus de gras. Oui des cookies pour goinfre haut de gamme, parfaitement.
La demoiselle se concentra et déposa sur le plan de travail farine, sucre, pépites de chocolat au lait, sucre, la levure, un œuf et un tantinet de beurre, le strict minimum. Elle releva ses manches, alla se laver les mains et commença à mélanger les ingrédients à une vitesse hallucinante, elle avait beau avoir de petits bras, ils n'en étaient pas moins très forts, et surtout habitués à faire ce genre de choses. Une fois la pâte prête, Liori disposa de petits tas sur une plaque beurrée au préalable avant d'enfourner.

Le temps de la cuisson, elle nettoya le plan de travail et s'assit dessus en regardant si tout était bien rangé à sa place, attendant d'éventuelles commandes de repas de la part des patients ou du personnel, le tout en croquant dans une pomme bien rouge et en buvant un verre de lait. Comme si tout ça pouvait remplir son estomac. Dieu qu'elle avait faim, ou soif, ça dépend de comment on qualifie ça.


-*chuchotte* Si j'ai pas ma dose de sang du matin, je vais encore avoir des ennuis *soupir*


Dernière édition par Liori Mist le Jeu 6 Aoû 2009 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Come into the dark side (we have cookies)   Mar 4 Aoû 2009 - 15:46

Castiel se promenait dans le manoir, sa poupée sous le bras et son chinchilla sur l'épaule. Il avait fait un tour dans le parc sans rencontrer âme qui vive. Il avait essayait de trouver quelqu'un avec qui discuter, en vain. L'ennui qu'il ressentait s'était amplifié et même Cory ne parvenait pas à le dérider.
Où tout le monde était-il donc passé ?

Il était dans le hall et se préparait à remonter dans sa cellule lorsqu'il huma soudain une odeur alléchante provenant de la cuisine. Cela sentait les cookies en train de cuire. Il eut soudain l'eau à la bouche.

Il s'approcha à petits pas de la porte entrouverte et jeta un œil dans la pièce. Une femme aux cheveux blancs était assise sur le plan de travail et grignotait une pomme en murmurant des paroles qu'il n'entendait pas d'où il était.

Il haussa un sourcil. Il hésitait à entrer ne voulant pas la déranger. Mais il avait faim et l'odeur se faisait de plus en plus exquise au fur et à mesure que les gâteaux cuisait.
Il prit finalement son courage à deux mains et, ses cheveux devant les yeux formant une mince barrière, il se glissa doucement dans la pièce de son pas léger.
Il s'approcha de la dame inconnue et s'immobilisa à quelques mètres d'elle.
Il se dandina quelques instants. Il s'éclaircit la gorge.


-Bonjour. Je ne vous avais jamais, jamais, jamais vu. Qui êtes vous ?

Un rougissement diffus envahi ses joues et un léger rire embarrassé lui échappa.

-Je suis désolé, j'en oublie toute convenance. Je suis Castiel Aterius, Aterius, Aterius.

Il lui offrit un grand sourire.

[Désolée, c'est court ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Mar 4 Aoû 2009 - 16:59

[Y'a pas de mal ;) ]

Liori sursauta lorsque l'inconnu surgit devant elle, manquant de s'étouffer avec sa pomme. Elle jeta la pomme dans la poubelle de fortune (un récipient quelconque) à quelques mètres de là, et considéra avec intérêt son invité surprise. Poupée à la main, chinchilla sur une épaule, mhm, soit un docteur aussi fou qu'un de ses patients, soit un patient tout court, la vampire envisagea la seconde possibilité, puis, il prit la parole:


-Bonjour. Je ne vous avais jamais, jamais, jamais vu. Qui êtes vous ?

-Jamais Jamais Jamais vue? C'est normal, je suis toujours fourrée ici dans mes temps libres et je ne sors que très peu. Je travaille ici en tant que cuistot, oui monsieur!

Elle sauta de son perchoir, pour se rapprocher de l'inconnu dont le teint semblait changer sous sa frange.

-Je suis désolé, j'en oublie toute convenance. Je suis Castiel Aterius, Aterius, Aterius.

Liori s'empressa de répondre à son sourire par un autre, et lui serra rapidement la main. Puis elle huma l'air un instant et eut l'air très troublée, elle déplaça Castiel de trois pas vers la gauche, prit un torchon et arrêta le four. La vampire sortit quelques cookies encore tout chauds, l'air visiblement ravie.

-Oh, oui, excuses moi!

Elle déposa rapidement les cookies sur le plan de travail, remit le torchon en place, puis remit Castiel à son endroit d'origine, trois pas vers la droite. Une fois ceci fait, Liori s'affaira a enlever les cookies de la plaque et les présenter convenablement sur un petit plateau joliment décoré a une vitesse folle et sans commettre aucune maladresse.

Ceci fait, elle tendit le plateau à Castiel et rajusta ses lunettes avant de saisir un cookie. Elle plongea discrètement son regard dans le cou du patient et envisagea de peut être y prélever quelques gouttelettes.


-Quant à moi c'est Liori, Liori Mist. Mais juste Liori, ou Lio, ça passe bien aussi, ahah, tu en veux? Je sens que tu es affamé!

Après quelques secondes de réflexion, elle ajouta:

-En fait j'ai juste entendu ton estomac!
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Come into the dark side (we have cookies)   Mar 4 Aoû 2009 - 21:51

Oh ! Une cuisinière ! Il n'en avait jamais vu ici. Il s'approcha d'elle en l'observant attentivement.
Elle était plus grande que lui et avait des cheveux entièrement blanc bleuté malgré son visage lisse. Et ses lunettes lui donnait un air sérieux qui contrastait avec son attitude gentiment délurée.


-Vous êtes membre du personnel ? Cela veut-il dire, dire, dire que vous n'êtes pas humaine vous aussi ?

Il la regarda se lever et la laissa le déplacer sans rien dire, sortir ses cookies du four puis le remettre à sa place. Elle se présenta ensuite.
Il rit doucement à sa remarque sur son estomac, c'était vrai qu'il était quelque peu bruyant.


-J'en veux bien un. Merci.

Il lui sourit puis prit un gâteau et croqua dedans. Ses yeux se fermèrent d'extase et un petit gémissement franchit ses lèvres. Il avait l'impression de gouter le paradis.
Il ouvrit les yeux et les plongea dans ceux de Liori, un grand sourire d'enfant sur les lèvres et un peu de chocolat autour de la bouche.


-Ces cookies sont divin, divin, divin Miss Liori. Vous êtes vraiment une cuisinière de génie !

Le garçon termina son cookie avant d'en prendre un dans chaque main. Il s'assit sur le plan de travail en laissant une place pour Liori puis dégusta ses pâtisseries avec délectation.

-Vous savez, cela fait bien longtemps que je n'ai pas manger d'aussi bonnes pâtisseries. Depuis que j'ai quitter Paris, Paris, Paris en fait. Vous savez les gâteau anglais sont beaucoup moins bons que les français. Il y avait une boulangerie près des Tuileries où ils faisaient les plus délicieux éclairs au chocolat que j'ai jamais mangé.

Il soupira en se souvenant du goût sucré dans sa bouche. Il reporta ensuite son regard vers la femme près de lui.

-Et vous Miss, parlez moi de vous. Cela fait combien de temps que vous êtes ici ? Tout ce que vous cuisinez est-il aussi bon que ces cookies ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Mar 4 Aoû 2009 - 22:46

S'installant à côté de Castiel, Liori écouta ses dires attentivement tout en croquant dans un cookie, c'est vrai que pour une fois, la cuisson était bien contrôlée, une fois qu'il eut fini de se plonger dans ses souvenirs, la vampire se permit de lui enlever une pépite de chocolat traînant sur sa lèvre inférieure avant de donner une pichenette dedans, ceci fait, elle prit le ton de la conversation en ôtant les miettes tombées sur sa robe.

-Exactement jeune homme, je ne suis plus humaine depuis, oh, au moins une petite centaine d'année. J'en ai vu des choses, mais ma mémoire a sans doute tout oublié, je me connais assez pour ça.

Liori sourit de toute ses dents, découvrant une paire de canines un peu plus développées que la normale, elle les désigna et dit un petit clin d'oeil à Castiel, afin qu'il ne prenne pas peur.

-Je suis une vampiresse... Vampirette... Oh fichtre, vampire. Ne t'inquiètes pas je ne mords que très rarement, j'ai une petite marge d'erreur parce que, parfois j'ai vraiment très très faim. Toi tu te jetterais sur n'importe quel truc comestible, moi c'est pareil, sauf que j'ai l'option "manger directement à la source" disponible.


La demoiselle reprit un cookie et prit garde de bien le savourer.

-Et je te remercie pour le compliment sur la cuisine, j'essaierais de te faire des éclairs un jour, oh évidement, la France restera sans doute à jamais la capitale des pâtisseries, mais, je peux quand même essayer, si ça te fait plaisir. Tu me diras si tu préfères le chocolat, le café ou la vanille, je pense qu'il faudra que je demande qu'on aille en chercher en ville, il n'y a plus beaucoup d'épices non plus. Et puis quant à savoir si tout ce que je cuisine est aussi bon que les cookies, tu n'auras qu'à me dire comment tu trouves tes repas, je m'en occuperais personnellement! Oui monsieur! Quant à la dernière question...

Liori sauta du plan de travail et parlait en faisant les cent pas.

-Je suis née loin d'ici, enfin, un peu, dans la ville de Londonderry, nous vivions dans un très beau manoir, et tandis que les gens de mon âge jouaient dehors, apprenaient le piano ou je ne sais quoi d'autre, eh bien j'aidais les cuisinières. Il m'est arrivé de travailler pour des voisins, ou diverses personnes que je ne connaissais pas forcément, jusqu'à ce que je ne me décide de voyager un peu. J'ai atteri à Londres, son mauvais temps perpétuel, son odeur de thé enivrante, et comme partout, ses beaux chapeaux haut de forme. Ahem, je m'égare.

La demoiselle fit une pause, regardant si elle ne perdait pas son auditoire, elle parlait souvent de trop, mais n'en était pas toujours consciente. Elle tourna les talons et reprit sa marche.

-Ensuite j'ai été engagée dans un petit restaurant, et tout se passait pour le mieux, je devais avoir une vingtaine d'années à l'époque. Ah, c'était le bonheur, mon patron était tellement gentil... Hu? Ah oui pardon. Eh bien pour terminer... Fit elle, une gêne audible dans sa voix, tout a été précipité et j'ai fait brûler lamentablement le restaurant... Avec des crêpes flambées! Rhâ! Ne me demandes JAMAIS de préparer des crêpes! Suzettes, au sucre, flambées, peu m'importe, JA-MAIS. Un vampire m'a sauvée in extremis et m'a demandé une petite compensation en hémoglobine. Après ça, il m'a transformée et j'ai eu tout un tas de troubles bizarres, mon agoraphobie s'était développée, j'étais devenue sujette aux crises de tétanie, je suis venue ici. En tant que patiente hein!

Se rasseyant à côté de Castiel, Liori lui adressa un grand sourire.


-Au bout de quelques temps, mon état s'est amélioré et j'ai été engagée en tant que cuisinière pour me racheter... Et me voilààà!

Saisissant un nouveau cookie, Liori lança un regard pétillant à son interlocuteur.

-Tu viens de France n'est ce pas? J'ai toujours rêvé d'y aller, oh, dis moi comment c'est là bas, quel goût peuvent avoir les croissants, oserai-je te demander ton histoire à toi aussi? Oh, si ça te gène, ne t'embêtes pas hein, rajouta-t-elle, très gênée.


Dernière édition par Liori Mist le Mer 5 Aoû 2009 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Come into the dark side (we have cookies)   Mer 5 Aoû 2009 - 0:55

Castiel écouta avec passion Liori, buvant littéralement ses paroles. C'était si rare de voir quelqu'un de si loquace ici ! Lui qui était si bavard avait enfin trouvé quelqu'un qui l'était tout autant.
Alors elle était une vampire elle aussi ? Elle avait l'air plus chaleureuse que Miss Blair en tout cas. Elle lui demanda ensuite quel était son parfum préféré.


-Je préfère, préfère, préfère le chocolat.

Il sourit lorsqu'elle évoqua son pays chéri en la regardant faire les cents pas.
Il était vraiment triste que la vie d'une personne aussi chaleureuse ait été détruite d'une telle manière.


-Au bout de quelques temps, mon état s'est amélioré et j'ai été engagée en tant que cuisinière pour me racheter... Et me voilààà!

Et pourtant, elle continuait de plaisanter et de rire. Castiel trouvait qu'elle était vraiment courageuse et drôle. Elle se rassit à ses cotés et lui adressa un sourire qu'il lui retourna avant de se saisir d'un nouveau cookie.
Elle le regarda de ses yeux brillants.


-Tu viens de France n'est ce pas? J'ai toujours rêvé d'y aller, oh, dis moi comment c'est là bas, quel goût peuvent avoir les croissants, oserai-je te demander ton histoire à toi aussi? Oh, si ça te gène, ne t'embêtes pas hein,

La question le fit se raidir entièrement. Pouvait-il lui dire ?
Il observa son visage si gentil et ouvert qui était maintenant gêné. Après tout, elle s'était ouverte à lui sans réserve, dès leur première rencontre alors qu'ils ne se connaissaient pas. Elle était la seule personne à s'être livrée ainsi. Il lui devait bien ça.
Castiel sourit doucement afin de rassurer Liori.


-Ne vous en faites pas Miss, il n'y as pas de mal.

Il prit une profonde inspiration puis commença son récit, un doux sourire aux lèvres et des étoiles dans les yeux au souvenir de sa ville chérie.

-Je viens de Paris en fait C'est une ville absolument magnifique, magnifique, magnifique ! Le temps est beaucoup plus clément que celui de Londres et elle est également moins grise je trouve. Les gens sont pour la plupart tous élégants surtout dans les beaux quartiers près des Tuileries et du Louvre. Lorsque j'ai quitté la ville, une grande tour était en construction pour être présentée à l'occasion, occasion, occasion de l'exposition universelle qui a lieu cette année. C'était un certain Gustave Eiffel qui en était l'instigateur. Bref, j'adorais me promener dans la ville surtout la nuit. Vous savez Miss Liori, je ne pense pas qu'il existe une ville plus belle que Paris la nuit. On peut voir une multitude de lumière tamisée qui donne un coté féerique à la ville. J'habitais au pied du Sacré-Cœur et de là on pouvait voir tout Paris illuminé, illuminé, illuminé. C'est très beau.

Il se leva soudainement et se servit un verre de lait avant de revenir près de Liori et de continuer son récit.

-Je ne sais pas trop comment vous décrire le goût des croissants, le mieux c'est d'y goûter soi-même. Mais je vais faire de mon mieux,mieux, mieux. Lorsque vous voulez manger un croissant, vous êtes d'abord attirer par l'odeur alléchante qu'il dégage puis par sa robe dorée qui mat l'eau à la bouche. Le mieux c'est de le manger chaud. Ainsi, lorsque l'on mord dans la viennoiserie, on sent la croute se fendre avec un petit bruit délicieux. Mais le meilleur c'est lorsqu'il fond dans la bouche, bouche, bouche en libérant toute sa saveur peu sucrée mais si bonne.

Un soupir lui échappa à cette pensée. Comme il aurait aimé pouvoir encore en manger !

-Vous savez, ce n'est pas si difficile à faire je pense. Si vous trouviez la recette je suis sur que les vôtres seraient absolument mirifique, mirifique, mirifique.

Il rit légèrement, essuyant la moustache de lait au-dessus de sa lèvres, mais stout trace de rire disparut bientôt de son visage.

-Je suis donc né à Paris, il y a dix-sept ans plus précisément le 21 décembre 1872, place du Tertre. Ma maman, maman, maman est morte à ce moment là et ma famille m'en a toujours tenu pour responsable. Ils étaient très méchants avec moi et me faisait souvent mal. Et les gens du quartier aussi ne m'aimait pas. Ils m'appelaient ''le Monstre'' ou ''Œil Maudit''. J'étais toujours tout seul jusqu'à ce que Cory apparaisse. J'avais cinq ans. C'est cette même année, année, année que j'ai été exorcisé pour la première fois. Après, cela à continuer mais les gens me faisaient de plus en plus mal alors j'avais peur de sortir et de voir des gens mais j'essayais quand même de me promener dans la ville en évitant la foule, foule, foule. C'est là, il y a un an et demi, que j'ai rencontré Luciel. On était amoureux, enfin moi je l'étais, et on … enfin … on faisait des choses. Un jour, je suis rentré chez moi et ils m'attendaient. Mon frère m'avait vu avec Luciel. Alors, ils m'ont frappés, frappés, frappés et moi je me suis mis en colère parce que … parce qu'un de nos voisins me regardait bizarrement, comme si j'étais une friandise, et j'avais l'impression d'être sale et j'avais peur. Alors j'ai pris le gros couteau et je l'ai tué, tué, tué. Il y avait du sang partout. C'était si beau. Puis je l'ai léché. Alors mon père m'a emmené dans la pièce toute noire sous l'église. Ils m'y ont laissé longtemps et je pleurais parce que je n'aime pas le noir. Ils m'ont encore exorcisé puis il m'ont envoyé ici.

Le garçon essuya les larmes qui coulaient sur ses joues en reniflant pitoyablement. Puis, il tenta un sourire piteux, les yeux plongés dans ceux de Liori.

-Mais, je suis content qu'ils l'aient fait. Je suis heureux ici.

[Ton poste m'a beaucoup inspiré^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Mer 5 Aoû 2009 - 11:43

-Je ne sais pas trop comment
vous décrire le goût des croissants, le mieux c'est d'y goûter
soi-même. Mais je vais faire de mon mieux,mieux, mieux. Lorsque vous
voulez manger un croissant, vous êtes d'abord attirer par l'odeur
alléchante qu'il dégage puis par sa robe dorée qui mat l'eau à la
bouche. Le mieux c'est de le manger chaud. Ainsi, lorsque l'on mord
dans la viennoiserie, on sent la croute se fendre avec un petit bruit
délicieux. Mais le meilleur c'est lorsqu'il fond dans la bouche,
bouche, bouche en libérant toute sa saveur peu sucrée mais si bonne.
Vous savez, ce n'est pas si
difficile à faire je pense. Si vous trouviez la recette je suis sur que
les vôtres seraient absolument mirifique, mirifique, mirifique.


Liori sourit en écoutant les récits de Castiel, et se mit alors en tête de trouver la recette des croissants le plus rapidement possible, elle ne savait pas trop par où commencer pour entamer les recherches, mais elle y arriverait, c'est un fait. Et puis, le jeune homme entama le récit de sa vie, elle était bien triste comparée à celle qu'elle avait vécu, et elle ne put s'empêcher de s'en vouloir pour avoir fait pleurer Castiel en posant trop de questions. Vers la fin de son récit, elle aurait presque senti son petit cœur craquer si elle en avait encore un qui battait sous sa peau.
Jamais elle n'avait été vraiment douée pour rassurer les gens, et elle ne sut comment réagir, elle tapota maladroitement la tête du jeune homme avant d'essuyer encore une petite larme qui glissait sur ses joues. Elle posa le dernier cookie dans une de ses mains et alla déposer le plateau ailleurs afin de le laver ultérieurement. Elle rougit alors intensément de peur d'avoir commis une erreur.


-Pardon je ne voulais pas que vous euh... Enfin, je ne voulais pas déranger ou... Ou demander quelque chose de gênant, oooh, pardon, c'est ma faute, j'aurais jamais du poser de questions, désolée, je voulais pas vous faire pleurer, mon dieu mon dieu... Ceci dit...

Liori réfléchit un instant en tapotant son menton.


-C'est une bonne chose, si vous êtes plus heureux ici, mais, je m'excuse encore, je n'ai pas beaucoup de tact pour quelqu'un qui travaille ici, j'ai beaucoup à apprendre.

La vampire fit une légère courbette devant le jeune homme.

-Si vous avez besoin de moi, je pense que je ne serais jamais très loin de cet endroit, pour me faire pardonner, je serai toujours disponible, oui monsieur!

Lorsque Liori sentit ses muscles la tirailler, elle avait complètement oublié qu'elle n'avait rien bu depuis son réveil et lutta pour ne rien faire qui irait à l'encontre du jeune homme, elle mordilla son index puis finit par boire discrètement son propre sang, c'était une sorte de placebo, on le sent couler dans sa gorge, on sent son odeur et sa chaleur, mais il ne remplit en rien l'estomac. En se relevant, elle adressa un large sourire à son interlocuteur et vint se rasseoir à ses côtés.

-Désolée j'ai eu un petit vertige, ça m'arrive encore assez souvent, même en tant que vampire, mais ça passera.
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Mer 5 Aoû 2009 - 22:42

-Pardon je ne voulais pas que vous euh... Enfin, je ne voulais pas déranger ou... Ou demander quelque chose de gênant, oooh, pardon, c'est ma faute, j'aurais jamais du poser de questions, désolée, je voulais pas vous faire pleurer, mon dieu mon dieu... Ceci dit...

Le garçon lui sourit doucement puis se pencha vers elle et l'embrassa sur la joues pour la rassurer. Puis, il murmura.

-Ce n'es pas grave, rassurez vous, vous, vous Miss. Il n'y a pas de mal.

Il le regarda se lever et tenté de se racheter maladroitement. Il la trouvait vraiment gentille et adorable alors il lui sourit chaleureusement.
Soudain, elle tangua et manqua de tomber avant de se reprendre vivement. Elle porta alors son doigt à sa bouche. Et en suça le sang.


-Désolée j'ai eu un petit vertige, ça m'arrive encore assez souvent, même en tant que vampire, mais ça passera.

Le français se souvint alors qu'elle était un vampire. Peut-être avait-elle besoin de sang ?
Après tout, lorsque lui-même ne mangeait pas pendant plusieurs jours, il lui arrivait d'être pris de vertige.
Il décida d'aider Liori qui avait été si gentille avec lui. Il tendit alors son poignet vers elle. Sous la peau diaphane, les veines bleutées dessinaient de délicates arabesques gorgées de sang.


-Je veux bien que vous preniez, preniez, preniez un peu de mon sang. Mais …

Il hésita quelques instants avant de reprendre la paroles. Il aperçut du coin de l'œil Cory secouer la tête avec véhémence pour le dissuader de faire ce à quoi il pensait.

-Mais, il faut que vous fassiez attention d'accord ? Je ne veux pas devenir un vampire, vampire, vampire.

Il déglutit difficilement, le ventre noué par la peur malgré la relative confiance qu'il éprouvait à son endroit.

-Allez-y si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Jeu 6 Aoû 2009 - 11:04

Liori fixa son interlocuteur avec des yeux ronds, trop tentant pour être refusé, mais il était trop gentil pour qu'on lui fasse du mal. La vampire se maudit de devoir vivre au crochet des autres, leur faire mal perpétuellement. Elle secoua vivement la tête, mais ne put finalement s'en empêcher.

-Écoutes, techniquement, on ne peut pas devenir vampire si on se fait juste mordre, il faut que le vampire te verse un tribut de sang, expliqua-t-elle en pointant le poignet de Castiel du doigt, ensuite, ce sang versé agirait comme une sorte de... Venin, tu le boirais et il traverserait toute ton anatomie. Au moment ou il atteint ton coeur...

Liori se souvint de sa propre transformation, le goût du sang de vampire, une infime pause le temps que le sang ne fasse effet, et puis, des spasmes, ses yeux qui se révulsaient, des cris semblable à ceux que poussent les malades à l'agonie. Elle préféra passer ces détails, inutile d'affoler Castiel en futilités.

-Et au moment ou il atteint le coeur, tu deviens comme la demoiselle qui te fait face. Mais ça n'arrivera pas.

La vampire savait aussi qu'il arrivait à des gens de se changer en ayant juste été mordu, mais ça restait un cas rare, du moins, elle n'en avait que très peu entendu parler, aussi, pour éviter les prises de risques, elle posa un regard inquiet sur le visage de Castiel qui semblait aussi à l'aise qu'elle.

-Si tu sens que c'est douloureux, n'hésites pas à me le dire, mais je ferais attention.

Elle prit délicatement le poignet du jeune homme, mais ne le mordit pas, c'est le contact des dents avec les veines qui seraient facteur de risques, elle préféra percer la peau à l'aide d'un de ses longs ongles, délicatement, puis elle porta le poignet à sa bouche et se délecta un petit instant du sang que lui offrait Castiel elle sentait par l'intermédiaire de son sang, les battements de son coeur, et lorsqu'elle le sentit s'accélérer elle jugea bon d'arrêter. Elle n'avait pas bu beaucoup, mais c'était suffisant, elle ne voulait pas que le petit humain n'ait trop de vertiges par sa faute.

-Tiens, maintenant mets ton pouce ici, sers très fort, fit-elle en lui plaçant le pouce devant la plaie.

La vampire se releva et alla chercher une petite étoffe de tissus blanc, non loin, elle le noua autour du poignet du jeune homme, faisant un pansement de fortune.

-Il faudra quand même demander aux infirmiers de faire quelque chose de plus solide, on ne sait jamais. En tout cas je... Eh bien je te remercie je me sens... Beaucoup mieux.

Effectivement, ses yeux ternes avaient retrouvé l'espèce de lueur rouge qui les rendaient a la fois captivant et effrayant et ses pomettes avaient retrouvé un peu leur teint rose pâle. Liori lança un petit sourire reconnaissant à Castiel.


-Et je réitère ce que je disais, en cas de besoin, tu sais où me trouver!
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Aterius
Humain † The Mad French Touch
Humain † The Mad French Touch
avatar

Masculin •Lettres : 189
•Vit depuis le : 25/11/1872
•Fou depuis le : 27/07/2009
•Age : 145
•Origine : Place du Tertre, Montmartre, Paris
•Rôle : Patient
•Tempérament : Enfantin, naïf ... mais pas que
•Lien vers la fiche : Il était un p'tit homme ...

Carte d'Identité
• Sexualité: Homosexuel
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Jeu 6 Aoû 2009 - 22:35

Castiel écouta religieusement les paroles de Liori qui lui expliquait qu'il ne pouvait pas devenir vampire à cause d'une simple morsure.
Il la trouvait admirable. Il voyait bien qu'elle voulait le rassurer et qu'elle essayait de s'empêcher de céder à sa soif.
Elle sembla se perdre dans de douloureux souvenirs puis reprit son récit.
Le garçon avait la sensation qu'elle ne lui avait pas tout dit mais ne l'interrompit pas.
Sur un dernier encouragement, elle prit délicatement le poignet qu'il lui tombait mais eu lieu d'y planter ses dents comme il s'y attendait, elle entailla la peau avec un de ses longs ongles avant de porter la mai à sa bouche et d'en aspirer le sang.
Castiel se laissa faire et ne dit rien laissant Liori s'abreuver à son élixir de vie.
Alors que des flash de lumière blanche apparaissaient devant ses yeux et que tout tournait autour de lui, Liori libéra son poignet.
Elle prit ensuite son autre main et plaça le pouce sur la blessure.


-Tiens, maintenant mets ton pouce ici, sers très fort.

Il fit ce qu'elle lui disait tandis qu'elle saisissait un tissu blanc qu'elle appliqua ensuite sur la blessure et le noua autour de poignet gracile.
Castiel regarda avec fascination le sang teinter le linge immaculé de carmin.


-Il faudra quand même demander aux infirmiers de faire quelque chose de plus solide, on ne sait jamais. En tout cas je... Eh bien je te remercie je me sens... Beaucoup mieux

Le garçon observa le visage resplendissant de santé de Liori. Les couleurs étaient revenues sur ses joues et un éclat nouveau faisait scintiller ses yeux.

-Et je réitère ce que je disais, en cas de besoin, tu sais où me trouver !

Le brun sourit à la vampire. Il ne regrettait absolument pas de lui avoir donner son sang. Elle était si gentille ! C'était la première fois qu'il rencontrait une personne aussi sympathique d'emblée.
C'était rafraîchissant.


-Ne vous inquiétez pas Miss Liori, je viendrais vous, vous, vous voir si besoin est. Surtout si cela concerne la pâtisserie.

Il lui sourit encore.

-Allez-vous mieux ?

Il se leva et manqua de s'écrouler, prit de vertiges. Il se laissa glisser à terre, les jambes tremblantes.
Levant les yeux, il les plongea dans ceux de Liori.


-En tout cas, je suis heureux de vous avoir aider. Si vous en avez encore, encore, encore besoin il suffit de le dire

Il laissa ensuite sa tête retomber entre ses jambes relevées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   Ven 7 Aoû 2009 - 10:12

Castiel n'avait pas protesté tout du long mais semblait avoir perdu beaucoup d'énergie, un demi litre de sang en moins pour un corps un peu affaibli peut effectivement le déstabiliser, elle s'en voulait, comme à chaque fois.

-Allez-vous mieux ?


Liori le regarda et lui adressa un sourire qui sonnait horriblement faux, oui, elle allait bien mieux, mais ce n'était pas son cas, il suffisait de le regarder pour s'en rendre compte.

-Oui je vais mieux, tout va bien et la vie est... Est très belle pas de... Soucis...

Lorsqu'il manqua de se casser la figure et se laissa tomber à terre, la vampire donna un grand coup de poing dans le plan de travail, déformant un peu celui ci, de toute façon aucune protestation n'en émanerait, la belle affaire.

-En tout cas, je suis heureux de vous avoir aider. Si vous en avez encore, encore, encore besoin il suffit de le dire

Liori descendit de son perchoir et s'assit à côté de Castiel, rapidement, elle passa une main sur son front, il avait pâlit visiblement, et ne pouvait plus tenir sur ses jambes, il était tremblant. La vampire, prise de regrets vis a vis de ce petit humain entoura ses épaules de ses bras.

-Oh mon dieu, mais qu'ai je fait encore? Pardonnez moi jeune homme mais je ne peux pas résister. C'est le seul inconvénient majeur de cette nature... Mais l'avantage, c'est que...

La vampiresse se leva subitement, et sans prévenir elle attrapa le jeune homme dans ses bras, pas d'efforts visibles, elle fit a Castiel un petit sourire complice, cachant ses remords du mieux qu'elle le put.

-Nous avons une force un peu plus développée que la plupart des humains, et si ça n'aide pas tous les jours, on est toujours contents dans ce genre de cas. Tu es bien installé? Veux tu que je t'emmène voir un infirmier? Il doit bien y en avoir un dans le coin, tu sors de ta cellule plus souvent que je ne sors de ma cuisine. Guides moi, je suis tes jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Come into the dark side (we have cookies)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come into the dark side (we have cookies)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes :: Les RP terminés ou abandonnés-