Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vlad E. Grey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vlad E. Grey   Mer 9 Déc 2009 - 21:23

I.Identité

Nom & Prénom ; Vlad Emery Grey

Sexe ; Masculin

Âge ; 28 ans

Date de naissance et Lieu, si possible... ; 26 octobre 1861, né à Londres


Raison de l'admission ; Début de schizophrénie, accès de folie violente voire meurtrière provoqués par des éléments normalement anodins, paranoïa envers tout et tout le monde le poussant à une position d’attaque-avant-d’être-attaqué… tels sont les causes mis en avant par son avocat au moment du procès. Plus généralement, c’est surtout pour qu’il évite la prison et que la société soit débarrassée de lui qu’il est entré à Middleton.

II.Moi-même.

Physique ; Petit, il avait déjà dans le regard cette lueur animale et malsaine. Personne n’osait le dire tout haut, mais il était indéniable que cet enfant avait quelque chose d’étrange. Quelque chose qui était loin d’être enfantin.
Cette impression n’avait fait qu’empirer avec le temps. Bien qu’il eut toujours été mince, il trouva le moyen de s’amaigrir davantage et ses joues se creusèrent à mesure qu’il vieillissait. Ses yeux d’un noir total semblaient totalement vides d’expression la plupart du temps, et si une émotion venait les traverser c’était bien souvent une lueur de méfiance ou d’orgueil.
Son corps était maigre et grand. Trop maigre, trop grand. Sa peau était d’une blancheur de nacre, trop pâle. Elle contrastait avec ses longs cheveux d’un noir de jais qu’il laissait couler dans son dos. Trop longs, trop noirs. Tout semblait trop démesuré pour être beau, voire même simplement normal. Il se dégageait de lui une impression hostile et froide, renforcée par l’indifférence de son visage et par son regard qui semblait vouloir vous foudroyer sur place. Sa présence avait tendance à mettre les personnes « normales » assez mal à l’aise car rien d’humain n’émanait de lui. C’était comme être en présence d’un loup sauvage qui n’attendait qu’un geste de votre part pour vous dévorer.
Il s'habillait souvent d'un long manteau de voyage rouge, porté par dessus un costume noir. Il portait aux pieds de grandes bottes de cuir usées qui avaient déjà fait leur temps.
Il avait une petite particularité connue presque de lui seul : une longue et profonde cicatrice courait en travers de son ventre, témoin d’un nouvel évènement venu tout droit de son esprit dérangé.



Caractère ;
Il serait bien hasardeux de se risquer à décrire précisément son caractère. En effet, Vlad est un homme complexe et nébuleux qu’il est difficile de cerner tout à fait, d’autant que son comportement est aussi imprévisible qu’inconstant. A première vue, il est très renfermé sur lui-même et évite les relations avec ses semblables. Il semble n’avoir besoin de personne pour vivre et ne compte que sur lui en toutes circonstances. Lorsqu’on essaie de l’aborder, on bute contre sa méfiance exacerbée qui le pousse à considérer tout le monde comme une menace potentielle. Froid et hostile, il ne se montrera avenant que s’il y est contraint : il est en effet un homme empli de principes dont la mère a inculqué la courtoisie de manière appuyée. Mêlée à cette méfiance se drape un ego fier et orgueilleux ; l’honneur et la dignité sont des valeurs fondamentales chez Vlad qui le rendent particulièrement instables et dangereux si elles sont bafouées. En général, Vlad n’est pas homme très bavard et aime à ne pas parler pour ne rien dire. D’ailleurs, il aime à ne pas parler tout court. Le silence lui est agréable et le bruit l’agace assez rapidement. En fait, beaucoup de choses l’agacent, à commencer par la foule qui le rend mal à l’aise, la curiosité à son égard qui le rend glaciale et agressif, ou encore la domination à laquelle d’autres tentent de le soumettre. Vlad se considère comme seul maître de lui-même et ne tolère pas que d’autres lui dictent quoi que ce soit. Il est possible de le décrire en partie avec une comparaison. Il serait un peu comme un loup : solitaire, sauvage, méfiant, libre, fier…animal en un mot. Il est également important de préciser qu’il a rarement conscience de la portée de ses actes et ne connaît pas la notion de regrets ou de remords. Il n’est jamais hanté par ses fautes car la culpabilité est pour lui une notion abstraite, tout comme celle de l’altruisme. Vlad ne vit que pour lui et pour personne d’autre.
Il lui arrive parfois de lier des relations avec d’autres personnes mais ne vous méprenez pas : ce n’est que pour tromper l’ennui et se divertir un peu.


III.Mon Passé.
Vlad se confie très peu à propos de lui et de son passé. Cependant, il est possible, pour peu que l’on cherche dans les archives du tribunal de Londres, de retrouver des morceaux de son histoire éparpillés à travers la paperasse.

Coupure de journal. C’est une page qui relate les différentes naissances intervenues au cours de la journée précédente. Le journal date du 27 octobre 1861. On peut donc en conclure que Vlad Emery Grey est né à Londres la veille, le 26 octobre. Pour être précis à 22h56, alors que son père Théodore Grey, ignorant la venue au monde de son fils, commençait sa partie de poker quotidienne. Il voulait appeler l’enfant Edward pour faire de lui un parfait anglais et passer sous silence ses origines orientales. Dana Grigory, originaire de Roumanie, accoucha seule de ce fils dont elle n’avait pas voulu. Elle lui donna un prénom slave pour contrarier son compagnon qui l’avait abandonnée pour le jeu. C’est donc dans la rancœur et le rejet de sa mère que Vlad naquit, comme si le destin avait mis un point d’honneur à ce qu’il rate sa vie dès le départ.

Rubrique nécrologique, 6 mai 1878. Dana Grigory-Grey, âgée de 41 ans, meurt de coups et blessures au domicile familial. Une description minutieuse de son corps ensanglanté et tuméfié accompagne l’article et suscite l’émoi des Londoniens. Les soupçons se portent immédiatement sur le mari qui nie pourtant en bloc. Il assure ne pas avoir été là au moment du décès et être resté tard pour travailler dans son bureau d’avocats. Comme il n’y a personne pour corroborer ses dires et que son fils de 17 ans assure l’avoir vu à la maison avant d’aller se coucher, il est arrêté à son travail et placé en garde à vue. Pendant tout l’interrogatoire, il ne cessera de nier les faits et accusera son propre fils, Vlad E. Grey, d’avoir menti et assassiné lui-même sa mère. A cette déclaration le jeune homme restera indifférent et déclarera simplement : « Ils se haïssaient. L’un des deux a fait le premier pas et a supprimé l’autre. C’est aussi simple que ça ». Le journaliste termine son article en ajoutant timidement que le jeune garçon ne semble pas particulièrement s’émouvoir de la tragédie qui secoue sa famille.

Compte rendu de l’interrogatoire de Théodore Grey, datant du 14 juillet 1878. Après presque deux mois d’emprisonnement et d’interrogatoires musclés pour lui faire avouer la vérité, l’avocat soutient sa position avec plus de conviction que jamais et se met même en tête de donner des preuves de la culpabilité de son fils. Ses déclarations concernant une dégénérescence de la santé mentale de Vlad rejoignent des dossiers médicaux (trouvables en pièce jointe) qui démontrent effectivement une schizophrénie naissante et un risque élevé de pulsions violentes et dangereuses. Le bilan de l’interrogatoire, rédigé de la main de l’inspecteur chargé de l’affaire, révèle ses doutes, ainsi que son désir d’approfondir davantage l’enquête et de s’intéresser à un nouveau suspect, le fils unique de la victime.

Une de journal, 20 juillet 1878. Théodore Grey, principal suspect de l’affaire Dana Grigory-Grey, a été retrouvé mort dans sa cellule. Quelques heures plus tôt, il avait reçu la visite de son fils Vlad, pas encore inculpé pour le meurtre de sa mère par manque de preuves. Celui-ci était resté silencieux en dépit de la flopée de jurons et de menaces que lui avait adressé son père et s’était simplement contenté de lui offrir une tarte à la rhubarbe qu’il avait acheté à la boulangerie pour lui. Une forte quantité de poison fut décelé dans le gâteau déjà bien entamé, mais avant même que l’on pusse faire cette constatation le fils Grey avait déjà disparu dans la nature. Des recherches intensives avaient été lancées, mais en vain. Pour accompagner l’article, un dessin de mauvaise qualité censé représenter le visage de Vlad, ainsi qu’une invitation à livrer cet homme à la police de Londres.

Rapport de police datant du 3 février 1888. Après plus de onze ans passé à se fondre soigneusement dans le paysage, Vlad Emery Grey est retrouvé à Manchester. Vivant une existence de vagabond, il errait de ville en ville pour éviter de rester trop longtemps au même endroit et d’être reconnu. Cependant, une nouvelle tentative de meurtre perpétuée sur une bourgeoise et son amant, surpris dans leur logement secret, permit de lui remettre la main dessus. Une voisine en effet, s’étant alarmé du vacarme de l’appartement d’à côté, s’était empressée d’alerter le commissariat se trouvant au bout de la rue. Vlad ayant été attrapé, il fut aisé de faire le lien entre cette affaire et celle remontant à onze ans déjà grâce à son visage qui n’avait que peu changé. Il fut ainsi rapatrié à Londres où il fut mis sous les verrous en attente d’un prochain jugement.

Compte rendu de l’audience du 28 novembre 1888. Vlad Emery Grey est déclaré coupable du meurtre de Théodore Grey et de Dana Grigory-Grey. Cependant, dossiers médicaux à l’appui, son avocat plaide la folie pure et simple, prétextant que son client n’était pas maître de ses actes au moment des faits. Incapable de prouver l’état mental du suspect au moment des meurtres -bien qu’il fut évident qu’il eut tué son père de sang froid- et contrecarré par des bilans psychologiques lourds et convaincants, le tribunal décide d’accepter la requête de la défense et suppose que l’accusé était dans une crise de démence au moment des faits. Ainsi, il est décidé qu’il sera placé en détention dans l’asile Middleton. On peut soupçonner que le choix de cet asile inquiétant était un moyen de punir davantage Vlad qu’en le mettant simplement en prison.

La vérité sur ces meurtres ? Il n'y a que Vlad qui la connait... Et cela l'amuse énormément.

Autre chose à ajouter ; Il n’est pas impossible que Vlad se mette à changer à nouveau, j’ai tellement de mal à le cerner moi-même !

Code de Validation ; Du Earl Grey ?


Dernière édition par Vlad E. Grey le Sam 26 Déc 2009 - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Vlad E. Grey   Jeu 10 Déc 2009 - 17:39

Le nombre de lignes est respecté et l'histoire tient bien la route.
Enfin, comme tu le sais, il ne te manque qu'un avatar !

Pourrais-tu me dire aussi -si tu sais- de quel personnage il s'agit ou de quel artiste. Tu peux aussi poster à la suite dans cette liste. Pour éviter qu'il y ait deux fois le même vava

Merci d'avance, et après ça, je te validerai sans problème ! =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vlad E. Grey   Jeu 10 Déc 2009 - 17:52

Et voilà, le kit est mis !

Et en ce qui concerne le personnage, c'est Alucard du manga Hellsing (effectivement ça m'embêterait que quelqu'un d'autre choisisse mon Alulu à moi :P)

Tout est en ordre alors ?

ps : je ne vois pas mon rang apparaitre, c'est normal ?
Revenir en haut Aller en bas
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Vlad E. Grey   Jeu 10 Déc 2009 - 18:04

Ah non, tient, ce n'était pas normal ! Il y a eu un bug à ce moment-là avec le forum... Enfin ! C'est réparé ! =)
Il me reste à rajouter le personnage dans la liste et vu que tout est en règle...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Sammael Ruthven
Démon † Directeur Psychipathe
Démon † Directeur Psychipathe
avatar

Masculin •Lettres : 452
•Vit depuis le : 09/06/1862
•Fou depuis le : 25/06/2009
•Age : 155
•Origine : D'un sombre cauchemar ?
•Rôle : Directeur enjôleur
•Tempérament : Orgueilleux
•Lien vers la fiche : Autopsie d'un Menteur

Carte d'Identité
• Sexualité: Ça n'a pas tellement d'importance~
• Relations:
• Rumeurs:

MessageSujet: Re: Vlad E. Grey   Lun 28 Déc 2009 - 18:19

Toujours rien à redire, je te re-valide donc !
Et, de mon côté, encore désolée de l'attente !

Les personnages évoluent un peu comme bon leur semble durant les RPG, si à l'avenir tu devais encore modifier quelque chose, n'hésite pas à me prévenir ! =)

Re-validé~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nana-70.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vlad E. Grey   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vlad E. Grey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes :: Les anciennes Fiches-