Mad Asylum
Ce forum est officiellement décédé...

Enfin, pas vraiment : vrai phénix, il s'est dépêtré de ses cendres et a fini par renaître quelque part, faisant peau neuve, URL neuve.

Mad Asylum


 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meeting on the road [Casper Ghostwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Meeting on the road [Casper Ghostwood]   Ven 11 Déc 2009 - 17:33

Il marchait sur la route de terre qui menait de l'asile au portail. Non pas au milieu de l'allée comme n'importe qui le ferait, mais bien au bord, tâchant comme les enfants de rester bien droit sur la ligne de démarcation entre le chemin et le pas-chemin. Les bras écartés, il avançait en équilibriste, sortant la langue quand il devait se concentrer davantage, se mordant les lèvres quand il tanguait dangereusement sur un côté. Finalement, il dut s'arrêter en arrivant devant la grande porte de fer qui le séparait de l'extérieur.
Il la considéra un moment, n'en pensa pas grand chose et préféra regarder ce qu'il y avait derrière. Les mêmes arbres hauts et dépourvus de feuilles, le même ciel grisonnant caractéristique de la Grande Bretagne, et la même route qui continuait, pareille à celle qu'il venait de traverser. Mais tout ceci était pourtant différent parce que c'était
dehors.
Il s'agrippa des deux mains au barreaux de fer qui le retenaient prisonnier, les tira un instant pour vérifier qu'ils ne cédaient pas et dut bien admettre qu'ils étaient plutôt costauds. Il tenta de passer le corps à travers mais son bassin resta coincé avant même qu'il n'eut mis un pied dehors. Se retirant, il resta un moment debout, immobile et silencieux, à regarder fixement la terre qu'il ne pouvait pas fouler. Il s’accroupit alors, mu par une soudaine impulsion, et toucha du doigt un bout de chemin, de l’autre côté du portail. Un frisson d’excitation lui parcourut le corps et il resta là plusieurs minutes sans ressentir la moindre crampe, une main posée sur son genou et l’autre appuyée contre le sol. Finalement, il la porta à sa bouche et en lécha les doigts, se demandant si la terre de l’autre côté avait un goût de liberté. Mais non, juste un goût de terre. Quelle déception.

Il se remit debout, regarda de nouveau l’horizon barrée de fer et, après quelques instants, se retourna vers l’asile.
Devenant tout à coup grave et sérieux, il fronça les sourcils et considéra la demeure avec suspicion. Il venait de sentir comme une évidence qu’il n’était pas seul et que quelqu’un d’autre l’épiait. Il n’aimait pas être regardé. Cela lui donnait l’impression d’être analysé, décortiqué, comme quand à l’hôpital on avait diagnostiqué ses troubles mentaux. Enfin, ces « prétendus » troubles mentaux, puisque il n’y croyait pas une seule seconde.
Il jeta un regard méfiant et glacial autour de lui mais ne vit rien. Cependant, il en était sûr à présent, il y avait quelqu’un. Restait à savoir qui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meeting on the road [Casper Ghostwood]   Jeu 24 Déc 2009 - 13:32

[désolé du temps que j'ai mit par rapport à ce que j'avais dit =x Si tu veux en cadeau de consolation je te donne la tête d'un vampire :D]

Quel étrange petit cadavre ambulant venait d'arriver dans l'asile? Le vent soufflait dans les couloirs qu'un nouveau venu serait bientôt là, et Casper adorait accueillir les nouveau venu, ils étaient toujours si particulier ces petits patients chéri... Le croquemort était assis avec beaucoup de classe, sur une des statuts qui orné le portail, on aurait dit un chat qui épier la venue de n'importe qui, mais invisible grâce à sa robe sombre.
Casper remarqua enfin une ombre s'approchait du portail, aucun bruit se dégager du croquemort, qui observer l'arrivant, avec un large sourire dont seul lui était l'auteur. Voici donc le nouveau "fou" de l'asile, ça risquait vraiment de promettre... Casper ne s'ennuierait pas en tout cas! Le croquemort observer l'humain tranquillement, ne bougeant pas de sa statut, voyant bien qu'il se sentait fixé, mais qu'il ne le remarquait pas, ce qui l'amusa encore plus. Un faible rire sortie du fond de sa gorge.

-hm... voici donc le nouvel arrivant de notre charmante demeure...

Le croquemort rigola de nouveau, descendant de sa statut, tout sourire, ses yeux toujours, cacher sous sa mèche de cheveux grisâtre, touchant le sol aussi lentement qu'une plume, ses talons claquant légèrement sur la dalle qui formé le chemin.

-Bienvenue, bienvenue au Middleton... cher ami...

Un rire sortie de nouveau du fond de sa gorge, qu'il était drôle de joué les hommes courtois et bien élevé! En fait comme quelqu'un qui serait nommé de personne "normal", dans la société actuel. Casper trouvait se genre de personne, pince sans rire, mais il était tellement amusant d'imiter leur sales manières de gosses de riches.

-J'espère que vous vous... plairez... parmi nous... surtout que maintenant que vous êtes de l'autre côté du portail...

Le dieu de la mort prit un moment de silence, comme si il écoutait quelque chose, que seul lui pouvait entendre, et qui fait élargir encore plus son sourire.

-... chacun de vos pas, vous amèneront à votre fin de l'histoire...


Casper lâcha un autre rire, reculant de quelque pas, ses talons claquant de nouveau, et fit un faible geste de la main, laissant le passage au patient, qu'il continuait de fixé, même si il était impossible de voir ses yeux... seul lui savait combien de temps ce patient resterait dans l'asile... Et ce geste de même pouvait être égale à celui d'un bourreau qui montre la corde à un criminel, sauf qu'un bourreau ne sourit pas lui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meeting on the road [Casper Ghostwood]   Ven 1 Jan 2010 - 19:55

Vlad fut attiré par un son, un gloussement qui venait des environs du portail. Il se crispa et chercha vivement des yeux celui qui l'espionnait et qui, vraisemblablement, en profitait pour rire de lui. En levant la tête il aperçut alors un homme bien singulier, assis nonchalamment sur une des statues qui ornaient les grandes portes de fer -mais comment avait-il réussi à monter là haut ?. Il descendit de son perchoir et Vlad le regardait, silencieux, la lèvre supérieure légèrement retroussée comme s'il s'apprêtait à grogner. Il le regarda rapidement de haut en bas, ne vit rien d'autre que des nuances de gris, et voulut le dévisager. Il remarqua cependant avec agacement que de longues mèches de cheveux, grises elles aussi, empêchaient de voir ses yeux.
Vlad n'aimait pas ça. Les yeux parlent tellement lorsque les mots se tarissent, ils révèlent beaucoup de choses sur ce qui se passe à l'intérieur des gens. Ne pas voir les yeux de cet homme incluait de ne pas pouvoir savoir ce qu'il pensait et ressentait, ce qui le mettait clairement en position vulnérable. Il serra les poings instinctivement et leva le menton fièrement, comme pour inciter le nouveau venu à ne pas l'approcher.

Celui ci lui souhaita la bienvenue à Middleton et Vlad ne répondit pas. Il n'aimait pas beaucoup le ton amusé de l'étranger, comme s'il le prenait pour un petit animal divertissant à observer. Comme pour confirmer cette impression, l'inconnu gloussa de nouveau et Vlad le fusilla littéralement du regard.
Mais qu'il cesse de rire de lui ! Vlad n'était pas un homme très patient et il sentait que son énervement premier se transformait en fureur. Cependant, il garda son sang-froid et afficha un visage impassible, hormis ses yeux qui lançaient des éclairs. Le nouveau venu continua de lui étaler ses souhaits de bienvenue avec un immense sourire perpétuel qui irritait Vlad plus qu'autre chose. Il fut cependant interrompu dans sa rage par les derniers mots du nouveau venu qui l'intriguèrent et ses sourcils s'arquèrent avec suspicion.
La fin de son histoire ? Parlait-il de sa mort ?
Cet homme lui plaisait décidément de moins en moins.

Celui ci recula de quelques pas et, d'un geste de la main, lui ouvrit la voie. Cependant, Vlad ne bougea pas, muré dans un silence hargneux, fixant avec insistance cet homme qui, il le sentait au fond de lui, était une menace pour lui. Après plusieurs longues secondes sans rien dire, il lâcha finalement la question qui lui brûlait les lèvres.


"Qui êtes vous ?" demanda-t-il en levant hautainement le menton "Et pourquoi m'espionniez vous ? Car c'est bien là ce que vous faisiez, n'est ce pas ?"

Il ne fit aucun mouvement qui annonçait qu'il allait s'approcher. Au contraire, même si son visage respirait la fierté et l'orgueil, son corps était clairement en position de défense. Ses poings étaient serrés, son corps crispé et un oeil attentif aurait même pu remarquer la position de ses pieds, prêt à réagir au premier signe menaçant. Il était visiblement réfractaire à toute forme de socialisation tant que cette méfiance exacerbée se lisait dans ses yeux d'ébène.
Pire, comme le loup acculé, il était même prêt à mordre. Très profondément s'il le fallait.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meeting on the road [Casper Ghostwood]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Meeting on the road [Casper Ghostwood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mad Asylum :: La Source du Savoir :: Archives du RPG :: Les Oubliettes :: Les RP terminés ou abandonnés-